En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

06.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 6 heures 5 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 10 heures 31 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 12 heures 8 sec
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 14 heures 32 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 16 heures 35 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 17 heures 3 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 17 heures 46 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 5 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 7 heures 4 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 13 heures 28 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 16 heures 27 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 16 heures 55 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 17 heures 39 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 17 heures 58 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 18 heures 12 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 18 heures 30 min
© Thomas COEX / AFP
© Thomas COEX / AFP
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

Publié le 02 juillet 2020
Didier Raoult a récemment mis en cause l'action du gouvernement en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Les comparaisons internationales reposant sur les données officielles de la Covid-19 sont-elles fiables ?
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Raoult a récemment mis en cause l'action du gouvernement en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Les comparaisons internationales reposant sur les données officielles de la Covid-19 sont-elles fiables ?

Atlantico.fr : Durant son intervention face à la Commission d'enquête parlementaire sur la crise liée au coronavirus, le Pr Raoult a mis en cause l'action du gouvernement dans cette crise en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Mais les comparaisons internationales reposant sur les données officielles du Covid sont-elles fiables ? 

Laurent Chalard : Non, les comparaisons internationales concernant le Covid-19 ne sont pas fiables du tout, aussi bien en termes de nombre de malades que de nombre de décès, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il y a une opposition entre les pays « sérieux », entendus comme démocratiques, qui affichent une certaine transparence, comme les pays ouest-européens, et les autres pays du monde, non démocratiques, où les chiffres n’ont pas beaucoup de sens puisque sciemment sous-estimés dans l’optique de minimiser l’impact de la maladie, comme, par exemple, l’Iran ou la Chine. Cela sous-entend que les comparaisons internationales entre les premiers et les seconds Etats n’ont aucune valeur. Ensuite, au sein des pays « sérieux », si les écarts sont moindres, les comparaisons demeurent aussi partiellement biaisées car les méthodes de comptage des personnes décédées et de dépistage des personnes malades sont différentes. Concernant le nombre de cas attribué au covid-19, il est fortement dépendant des politiques de dépistage mises en place par les pays. Dans ceux qui ont dépisté dès le départ systématiquement la population susceptible d’être contaminée, comme l’Allemagne, le nombre de malades se rapproche de la réalité, par contre, dans les pays qui n’ont pas effectué ce choix, les chiffres sont sensiblement en-dessous de la réalité, sous-estimant l’ampleur de l’épidémie, ce qui a été le cas en France, le pays n’ayant pas assez de kits de test au début de la crise sanitaire. Concernant les décès, là aussi des biais apparaissent. Tout d’abord, certains pays comptabilisent l’ensemble des décès attribuables au covid-19, que ce soit à l’hôpital, en établissement spécialisé ou à domicile alors que d’autres ne fournissent que les décès à l’hôpital. Ensuite, les causes de la mort des individus mentionnées sur les bulletins de décès peuvent être variables, certains Etats attribuant tous les décès de patients testés positifs au covid-19 à cette maladie, qu’ils présentent ou non une autre pathologie pouvant avoir entraîné la mort (comme un cancer par exemple), alors que d’autres ne tiennent compte que des décès uniquement liés à cette maladie. A l’arrivée, l’utilisation des données officielles n’apparaît pas scientifiquement pertinente, la marge d’erreur attribuable aux biais étant bien supérieure aux différences d’un pays à l’autre. 

Quelles données doivent être observées afin de pouvoir établir un comparatif pertinent ? 

Même si ces données ne sont pas parfaites, le meilleur moyen pour établir une comparaison pertinente est d’analyser la surmortalité pendant l’épidémie du covid-19 dans tous les pays concernés, entendus comme « sérieux ». C’est un moyen de mesure indirect, qui a cependant un avantage considérable, un décès est un décès quel que soit le pays concerné ! En effet, dans les pays développés, l’état civil est parfaitement tenu, la quasi-totalité des décès étant déclarés, ce qui fait que ces données sont d’une fiabilité incontestable. Il s’agit donc de comparer la mortalité constatée pendant les mois de l’épidémie en 2020 dans chaque pays et de la comparer à la mortalité moyenne constatée les années précédentes sur la même période. Etant donné l’ampleur de la crise du covid-19 dans les pays fortement touchés, les pics de surmortalité sont tellement marquants qu’ils ne peuvent être attribués à une autre cause, que les décès excédentaires relèvent directement du covid-19 ou soient connexes, comme par exemple le fait que des personnes n’aient pas pu être prises en charge dans les établissements hospitaliers du fait de leur saturation temporaire. En conséquence, c’est la seule méthode qui devrait être utilisée pour réaliser des comparaisons internationales sous réserve de données disponibles aux dates de la pandémie.

Quels enseignements ces chiffres nous donnent-t-ils sur la question de la transparence à l’international ?

La comparaison des chiffres collectés pour huit pays européens et trois grandes villes mondiales pour lesquelles des données fiables sont disponibles (New York, Istanbul et Jakarta), mis sous forme d’un tableau par le site internet anglais Our World in Data, montre que la France apparaît comme l’un des pays affichant la plus grande transparence au niveau mondial puisque le nombre de décès attribués officiellement au covid-19 est assez proche du nombre de morts supplémentaires constatés sur la période de pandémie, soit environ 28 500 personnes, situation qui se retrouve uniquement parmi deux autre pays européens, la Belgique et la Suède. Dans tous les autres cas analysés, le nombre de décès officiel apparaît plus ou moins grandement sous-estimé, que ce soit au Royaume-Uni, où la surmortalité est de 63 000 personnes (plus du double de la France pour une population semblable), aux Pays-Bas, en Espagne et en Italie, trois Etats où la surmortalité est d’environ un tiers plus importante que les chiffres officiels ne le laisseraient penser, les deux pays d’Europe du Sud affichant plus de 40 000 décès supplémentaires, soit beaucoup plus que la France. Enfin, sans surprise, ce sont dans les pays moins développés et moins démocratiques que l’écart entre la surmortalité constatée et les chiffres officiels sont les plus importants, c’est-à-dire dans la ville d’Istanbul en Turquie, avec deux fois plus de décès qu’annoncé, et à Jakarta en Indonésie, où l’écart est encore plus considérable de l’ordre de 1 à 9 ! 

A l’arrivée, il se confirme que les Etats les plus transparents apparaissent aux yeux de l’opinion publique internationale comme beaucoup plus touchés qu’ils ne le sont en réalité alors que d’autres pays passent sous l’œil du radar en mentant. Dans ce cadre, il convient d’être prudent avant d’engager toute comparaison, d’autant que la première vague d’épidémie est loin d’être terminée dans de nombreux pays, comme les Etats-Unis.  A l’heure actuelle, les débats chiffrés entre experts semblent plus relever de velléités de prise de position des uns et des autres, qui utilisent les données semblant aller dans leur sens, que d’arguments scientifiques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 02/07/2020 - 22:50
Le taux de létalité liée à la
Le taux de létalité liée à la COVID doit être estimé a partir du nombre de morts liés à la maladie / le nombre, estimé pour le moment, de personnes ayant été infectées : 30000 morts en France pour 5 à 10% de la population infectée d’après les estimations soit 3,35 millions à 6,7 millions de français touchés = 0,45 à 0,9% de mortalité en France.
Quel pourcentage de personnes infectées a Marseille vs le Grand Est ou l’île de France?
Gpo
- 02/07/2020 - 16:25
Ras le bol
Fichez la paix à Raoult et Honte sur Hirsch qui l'ouvre pour conserver son poste et faire plaisir à des lobbies.
ajm
- 02/07/2020 - 14:33
Cas allemand.
Il sera particulierement intéressant d'observer le delta positif de mortalite en Allemagne au premier semestre et de le comparer aux chiffres officiels de décès Covid sur la période.