En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

05.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

06.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

07.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 heure 34 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 3 heures 37 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 4 heures 35 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 6 heures 18 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 7 heures 35 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 8 heures 33 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 10 heures 35 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 22 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 2 heures 21 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 4 heures 9 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 5 heures 55 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 6 heures 31 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 8 heures 18 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 10 heures 58 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 23 heures 49 min
© Thomas COEX / AFP
© Thomas COEX / AFP
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

Publié le 02 juillet 2020
Didier Raoult a récemment mis en cause l'action du gouvernement en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Les comparaisons internationales reposant sur les données officielles de la Covid-19 sont-elles fiables ?
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Raoult a récemment mis en cause l'action du gouvernement en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Les comparaisons internationales reposant sur les données officielles de la Covid-19 sont-elles fiables ?

Atlantico.fr : Durant son intervention face à la Commission d'enquête parlementaire sur la crise liée au coronavirus, le Pr Raoult a mis en cause l'action du gouvernement dans cette crise en tentant de démontrer que la surmortalité française était bien plus élevée qu'ailleurs. Mais les comparaisons internationales reposant sur les données officielles du Covid sont-elles fiables ? 

Laurent Chalard : Non, les comparaisons internationales concernant le Covid-19 ne sont pas fiables du tout, aussi bien en termes de nombre de malades que de nombre de décès, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il y a une opposition entre les pays « sérieux », entendus comme démocratiques, qui affichent une certaine transparence, comme les pays ouest-européens, et les autres pays du monde, non démocratiques, où les chiffres n’ont pas beaucoup de sens puisque sciemment sous-estimés dans l’optique de minimiser l’impact de la maladie, comme, par exemple, l’Iran ou la Chine. Cela sous-entend que les comparaisons internationales entre les premiers et les seconds Etats n’ont aucune valeur. Ensuite, au sein des pays « sérieux », si les écarts sont moindres, les comparaisons demeurent aussi partiellement biaisées car les méthodes de comptage des personnes décédées et de dépistage des personnes malades sont différentes. Concernant le nombre de cas attribué au covid-19, il est fortement dépendant des politiques de dépistage mises en place par les pays. Dans ceux qui ont dépisté dès le départ systématiquement la population susceptible d’être contaminée, comme l’Allemagne, le nombre de malades se rapproche de la réalité, par contre, dans les pays qui n’ont pas effectué ce choix, les chiffres sont sensiblement en-dessous de la réalité, sous-estimant l’ampleur de l’épidémie, ce qui a été le cas en France, le pays n’ayant pas assez de kits de test au début de la crise sanitaire. Concernant les décès, là aussi des biais apparaissent. Tout d’abord, certains pays comptabilisent l’ensemble des décès attribuables au covid-19, que ce soit à l’hôpital, en établissement spécialisé ou à domicile alors que d’autres ne fournissent que les décès à l’hôpital. Ensuite, les causes de la mort des individus mentionnées sur les bulletins de décès peuvent être variables, certains Etats attribuant tous les décès de patients testés positifs au covid-19 à cette maladie, qu’ils présentent ou non une autre pathologie pouvant avoir entraîné la mort (comme un cancer par exemple), alors que d’autres ne tiennent compte que des décès uniquement liés à cette maladie. A l’arrivée, l’utilisation des données officielles n’apparaît pas scientifiquement pertinente, la marge d’erreur attribuable aux biais étant bien supérieure aux différences d’un pays à l’autre. 

Quelles données doivent être observées afin de pouvoir établir un comparatif pertinent ? 

Même si ces données ne sont pas parfaites, le meilleur moyen pour établir une comparaison pertinente est d’analyser la surmortalité pendant l’épidémie du covid-19 dans tous les pays concernés, entendus comme « sérieux ». C’est un moyen de mesure indirect, qui a cependant un avantage considérable, un décès est un décès quel que soit le pays concerné ! En effet, dans les pays développés, l’état civil est parfaitement tenu, la quasi-totalité des décès étant déclarés, ce qui fait que ces données sont d’une fiabilité incontestable. Il s’agit donc de comparer la mortalité constatée pendant les mois de l’épidémie en 2020 dans chaque pays et de la comparer à la mortalité moyenne constatée les années précédentes sur la même période. Etant donné l’ampleur de la crise du covid-19 dans les pays fortement touchés, les pics de surmortalité sont tellement marquants qu’ils ne peuvent être attribués à une autre cause, que les décès excédentaires relèvent directement du covid-19 ou soient connexes, comme par exemple le fait que des personnes n’aient pas pu être prises en charge dans les établissements hospitaliers du fait de leur saturation temporaire. En conséquence, c’est la seule méthode qui devrait être utilisée pour réaliser des comparaisons internationales sous réserve de données disponibles aux dates de la pandémie.

Quels enseignements ces chiffres nous donnent-t-ils sur la question de la transparence à l’international ?

La comparaison des chiffres collectés pour huit pays européens et trois grandes villes mondiales pour lesquelles des données fiables sont disponibles (New York, Istanbul et Jakarta), mis sous forme d’un tableau par le site internet anglais Our World in Data, montre que la France apparaît comme l’un des pays affichant la plus grande transparence au niveau mondial puisque le nombre de décès attribués officiellement au covid-19 est assez proche du nombre de morts supplémentaires constatés sur la période de pandémie, soit environ 28 500 personnes, situation qui se retrouve uniquement parmi deux autre pays européens, la Belgique et la Suède. Dans tous les autres cas analysés, le nombre de décès officiel apparaît plus ou moins grandement sous-estimé, que ce soit au Royaume-Uni, où la surmortalité est de 63 000 personnes (plus du double de la France pour une population semblable), aux Pays-Bas, en Espagne et en Italie, trois Etats où la surmortalité est d’environ un tiers plus importante que les chiffres officiels ne le laisseraient penser, les deux pays d’Europe du Sud affichant plus de 40 000 décès supplémentaires, soit beaucoup plus que la France. Enfin, sans surprise, ce sont dans les pays moins développés et moins démocratiques que l’écart entre la surmortalité constatée et les chiffres officiels sont les plus importants, c’est-à-dire dans la ville d’Istanbul en Turquie, avec deux fois plus de décès qu’annoncé, et à Jakarta en Indonésie, où l’écart est encore plus considérable de l’ordre de 1 à 9 ! 

A l’arrivée, il se confirme que les Etats les plus transparents apparaissent aux yeux de l’opinion publique internationale comme beaucoup plus touchés qu’ils ne le sont en réalité alors que d’autres pays passent sous l’œil du radar en mentant. Dans ce cadre, il convient d’être prudent avant d’engager toute comparaison, d’autant que la première vague d’épidémie est loin d’être terminée dans de nombreux pays, comme les Etats-Unis.  A l’heure actuelle, les débats chiffrés entre experts semblent plus relever de velléités de prise de position des uns et des autres, qui utilisent les données semblant aller dans leur sens, que d’arguments scientifiques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 02/07/2020 - 22:50
Le taux de létalité liée à la
Le taux de létalité liée à la COVID doit être estimé a partir du nombre de morts liés à la maladie / le nombre, estimé pour le moment, de personnes ayant été infectées : 30000 morts en France pour 5 à 10% de la population infectée d’après les estimations soit 3,35 millions à 6,7 millions de français touchés = 0,45 à 0,9% de mortalité en France.
Quel pourcentage de personnes infectées a Marseille vs le Grand Est ou l’île de France?
Gpo
- 02/07/2020 - 16:25
Ras le bol
Fichez la paix à Raoult et Honte sur Hirsch qui l'ouvre pour conserver son poste et faire plaisir à des lobbies.
ajm
- 02/07/2020 - 14:33
Cas allemand.
Il sera particulierement intéressant d'observer le delta positif de mortalite en Allemagne au premier semestre et de le comparer aux chiffres officiels de décès Covid sur la période.