En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

07.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

04.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 2 heures 35 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 3 heures 20 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 5 heures 50 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 7 heures 36 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 22 heures 14 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 23 heures 25 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Economie
Billet vert

Le Dollar est-il en crise?

il y a 1 jour 4 heures
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 5 heures 30 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 6 heures 23 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 7 heures 49 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 22 heures 29 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 1 jour 37 min
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Politique
La famille Le Pen saison 3

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

il y a 1 jour 4 heures
© Sebastien St-Jean / AFP
élevage porcs
© Sebastien St-Jean / AFP
élevage porcs
Alerte sanitaire

Des chercheurs identifient en Chine un nouveau virus de la grippe ayant le potentiel de déclencher une pandémie (mais quels sont les risques d’en subir deux coup sur coup…?)

Publié le 01 juillet 2020
Des chercheurs ont découvert une souche de virus de grippe porcine en Chine présentant toutes les caractéristiques capables de provoquer une future pandémie, selon une étude parue lundi dans la revue PNAS.
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chercheurs ont découvert une souche de virus de grippe porcine en Chine présentant toutes les caractéristiques capables de provoquer une future pandémie, selon une étude parue lundi dans la revue PNAS.

Atlantico : Quelle est l'origine de cette grippe porcine chinoise ?

Stéphane GAYET : Grippe humaine, grippe aviaire, grippe porcine… Il est un peu difficile de s’y retrouver dans ces différentes expressions. Dans le vocabulaire courant, on est parfois amené à utiliser des termes commodes et parlants, mais qui ne sont pas toujours appropriés. Alors, qu’en est-il ?

Les virus grippaux : un petit éclairage nécessaire

La famille des Orthomyxoviridés comporte, entre autres, les genres Influenzavirus A, B et C (virus grippaux). Il est toujours intéressant de préciser que le terme influenza vient de l’italien « Influenza di freddo », qui signifie « influence du froid » : avant que l’on ne connaisse les virus responsables de la grippe, elle était considérée comme une maladie causée par le froid.

Les Influenzavirus (virus grippaux) des genres A, B et C sont des agents infectieux de la grippe soit humaine, soit animale. Car, que ce soit chez l’Homme ou chez l’animal, il s’agit toujours d’une grippe, c’est-à-dire d’une infection virale des voies respiratoires (fièvre, toux, gêne respiratoire).

Les virus grippaux sont ubiquistes, en ce sens qu’on les rencontre sur tous les continents ou presque.

Les virus grippaux B et C sont strictement humains et jamais pandémiques. Seuls, les virus grippaux A infectent – en plus de l’Homme - les animaux et sont responsables chez l’Homme de pandémies.

Le virus grippal (en général) est un virus à ARN (comme beaucoup de virus respiratoires, dont le coronavirus) à simple brin d’ARN et de polarité négative (l’ARN viral ne peut donc pas jouer directement le rôle d’ARN messager dans la cellule, il doit d’abord être transcrit en ARN messager ou ARN m : sa multiplication par la cellule est donc un peu moins rapide que celle des virus à ARN positif comme le coronavirus). Par ailleurs, c’est un virus enveloppé, donc fragile (l’enveloppe est le contraire d’une protection).

A la surface de l’enveloppe virale, il y a différentes protéines, dont l’hémagglutinine (HA ou H) et la neuraminidase (NA ou N). L’hémagglutinine peut agglutiner les hématies (mais seulement après avoir été activée), comme son nom l’indique, mais elle est surtout l’antigène qui est reconnu par le récepteur de la surface de la cellule hôte (cellule qui s’apprête à être infectée). Ce récepteur de surface comporte une molécule d’acide sialique. La neuraminidase est une enzyme qui permet, lorsque la cellule a adsorbé puis absorbé le virus, la rupture de la liaison entre le récepteur cellulaire (acide sialique) et l’hémagglutinine (car le virus est absorbé par la cellule dans une poche membranaire dans laquelle cette liaison persiste : à voir sur le schéma ci-après).

Or, l’hémagglutinine (HA ou H) ainsi que la neuraminidase (NA ou N) sont très variables, et leurs variations caractérisent les différentes souches de virus grippal. On distingue les différents types de HA et de NA par des chiffres.

Comme on l’a compris, nous parlons des virus de type A. On connaît 16 variants de HA, numérotés de 1 à 16, et 9 variants de NA, numérotés de 1 à 9. C’est ainsi que l’on désigne les différentes souches de virus grippal A par leur combinaison de variant H et de variant N : H1N1, H1N2, H2N1, H2N2, etc.

Nous savons que le virus grippal est segmenté (8 segments numérotés de 1 à 8 : schéma plus haut). Cette segmentation facilite les modifications du génome (génome instable) qui induisent les modifications de HA et de NA.

Chez l’Homme, seuls les variants H1, H2 et H3 et les variants N1 et N2 sont retrouvés : ce sont des virus qui peuvent infecter l’Homme (H1N1, H1N2, H2N1, H2N2, H3N1, H3N2).

Chez les oiseaux (grippe aviaire), les variants H5 et H7 sont hautement pathogènes. Chez les chevaux, le variant N8 est très pathogène (H3N8) ; le variant H3N8 a également provoqué de nombreux cas de grippe sévères chez des chiens de course aux États-Unis d’Amérique. Quant aux porcs, ils sont réceptifs aux virus aviaires et humains, en plus des virus proprement porcins. Les variants souvent retrouvés sont H1N1, H1N2 et H3N2 : on voit que ces trois variants peuvent infecter l’Homme.

Des modifications du virus grippal A peuvent se produire chez le porc avant qu’il ne passe à l’Homme ou aux oiseaux. On comprend que le porc joue un rôle important et même assez central dans les épidémies – et les pandémies- grippales.

Alors, qu’en est-il de cette grippe porcine chinoise ?

La surveillance systématique des virus de la grippe chez les porcs est essentielle pour l'alerte précoce et la préparation à la prochaine pandémie potentielle. Cette surveillance des virus de la grippe chez les porcs de 2011 à 2018 en Chine a permis de repérer un virus H1N1 de type aviaire eurasien (EA), de génotype 4 (G4), qui est récemment apparu : virus G4 EA H1N1.

Ce virus porcin - d'origine et de type aviaire, mais devenu à présent porcin - porte des gènes dérivés de la pandémie de 2009. Les virus de type G4 se lient aux récepteurs humains et se révèlent très virulents (forte multiplication par les cellules des voies respiratoires) et aussi très contagieux (forte transmissibilité d’un individu à l’autre).

En outre, la population humaine a très peu d’immunité vis-à-vis de ce type viral ; ce niveau est insuffisant pour la protéger. Les derniers vaccins grippaux ne couvrent pas ce type de virus grippal.

Une surveillance sérologique parmi la population exposée au travail porcin a montré que 10,4 % (35/338) des travailleurs porcins étaient positifs (anticorps) pour ce virus G4 EA H1N1, plus particulièrement les sujets âgés de 18 à 35 ans qui avaient un taux de séropositivité (anticorps) de 20,5 % (9/44), ce qui indique que ce virus G4 EA H1N1 est déjà relativement bien adapté à l’Homme. Un passage de cette souche porcine à l’espèce humaine pourrait donc théoriquement, déclencher une pandémie potentiellement grave.

Statistiquement, peut-elle réellement aboutir à une pandémie ?

Ce virus porcin pourrait a priori passer chez l’Homme. Car le porc est un incubateur efficace de virus grippaux pandémiques et c’est même essentiellement chez lui qu’ils se modifient, avec la possibilité de voir apparaître des souches adaptées à l’espèce humaine.

Le risque n’est donc pas virtuel, il est bien réel.

Comment pourrions-nous nous préparer à faire face à la diffusion ce nouveau virus ?

Heureusement, nous sommes déjà dans l’anticipation. Nous maîtrisons bien la préparation de vaccins grippaux, car c’est quelque chose que nous réalisons tous les ans sous la coordination de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Étant donné que cette souche de virus grippal porcin est identifiée et caractérisée, on pourrait réagir très rapidement - par la préparation d'un vaccin - en cas de début d’épidémie, avant qu’elle ne se transforme en pandémie. De plus, toutes les mesures que nous avons mises en place et améliorées pour se protéger du coronavirus SARS-CoV-2, seront efficaces pour se protéger d’une éventuelle menace pandémique à virus grippal A-G4 EA H1N1.

Il faut encore ajouter que nous disposons d'antiviraux efficaces vis-à-vis du virus grippal.

En d’autres termes, cet événement nous prendrait moins au dépourvu que la CoVid-19. Nous avons bien évolué à ce sujet : la pandémie actuelle nous a transformés et rendus plus prudents et probablement plus disciplinés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 02/07/2020 - 22:53
Pzs d’affolement
On a Raoult et l’hydroxychloroquine
L'Imprécateur
- 02/07/2020 - 08:45
grippe porcine, le retour...
Ils en ont encore combien, de sales bêtes, en réserve, les chinois? Ils les fabriquent en série ou quoi?
Dorine
- 01/07/2020 - 16:53
Dr Gayet
Il faut faire comme pour la grippe aviaire. Tuer tous les troupeaux contaminés. Mais c'est SANOFI et autres qui ne vont pas être contents. Nous allons racler les fonds de tiroirs pour trouver Lovenox et HBPM. Il va manquer d'intestins de porcs pour les produire....Et comme ils n'ont pas diversifiés leur approvisionnement, nous risquons la pénurie....