En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

06.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 6 heures 15 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 10 heures 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 12 heures 10 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 14 heures 42 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 16 heures 45 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 17 heures 13 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 17 heures 56 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 5 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 7 heures 14 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 13 heures 38 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 16 heures 37 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 17 heures 5 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 17 heures 49 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 18 heures 8 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 18 heures 22 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 18 heures 40 min
© PATRICK HERTZOG / AFP
© PATRICK HERTZOG / AFP
Municipales 2020

Le vent du dégagisme a soufflé en faveur des Verts... LR résiste (un peu), LREM sombre

Publié le 29 juin 2020
Une vague verte a été enregistrée lors du second tour des élections municipales de ce dimanche 28 juin. Anita Hausser décrypte les principaux enseignements du second tour du scrutin, notamment pour Les Verts, La République en marche et Les Républicains.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une vague verte a été enregistrée lors du second tour des élections municipales de ce dimanche 28 juin. Anita Hausser décrypte les principaux enseignements du second tour du scrutin, notamment pour Les Verts, La République en marche et Les Républicains.

Marée verte, renouvellement générationnel... Dans un contexte de désaffection électorale record le deuxième tour des élections municipales a bouleversé le paysage politique des grandes métropoles et pris des allures de dégagisme pour LREM. Le Parti présidentiel subit des échecs cuisants à Lyon, Strasbourg ( autrefois ville pionnière en matière de pistes cyclables et d'implantation du tramway ), et Bordeaux, Besançon et  Paris où l'ancienne Ministre de la Santé Agnès Buzyn n'obtient même pas un siège au Conseil de la capitale. A Marseille les Verts, à la tête de la coalition du "Printemps marseillais"  supplantent la  Droite sortante divisée. Le Front National, lui, renforce son implantation locale notamment avec le gain de Perpignan  (-où le Front Républicain n'a pas fonctionné), et Bruay-la-Buissière ( Pas de Calais), mais le Parti de Marine Le Pen a perdu l' unique secteur qu'il détenait à Marseille, et  Mantes la Ville, en Ile de France. 

Premier parti de France au niveau municipal, LR résiste globalement, voire se renforce en gagnant Metz et des villes moyennes comme Auxerre.(Son président, Christian Jacob revendique la victoire du Parti dans plus de la moitié des villes de plus de 9000 habitants). Le Parti gagne Bron (Rhone), Lorient, mais perd Morlaix. L'alliance électorale au deuxième tour avec LREM à Bordeaux ou à Lyon n'a pas provoqué de dynamique et s'est soldée par des échecs pour les deux camps, par ailleurs opposés au plan national. A Lyon la fin de l'ère Collomb est un séisme. Idem à Marseille où Jean-Claude Gaudin rate sa sortie faute d'avoir préparé la relève.

Le Parti Socialiste, quant à lui,  rompt avec la spirale de l'échec : il rafle la ville de Saint-Denis, fief historique du PC et conserve ses bastions de l'Ouest, notamment Rennes , Saint-Brieuc, Brest, Nantes où les maires sortants ont conclu, ou reconduit une alliance programmatique avec les Ecologistes. A Lille Martine Aubry fait figure d'exception: elle s'impose  d'une courte tête son concurrent EELV.

Dans ce contexte de marasme pour LREM, la victoire éclatante d' Edouard Philippe au Havre avec près de 59% des voix (-obtenues avec une participation supérieure à la moyenne nationale), offre un contraste saisissant avec la déroute majoritaire et complique la donne pour Emmanuel Macron qui a promis de  "se réinventer", mais qui veut surtout renouveler l'équipe gouvernementale en verdissant son programme. 

Hasard du calendrier ou prescience? Emmanuel Macron, qui a laissé entendre qu'il envisage de prendre des mesures fortes pour l'environnement, reçoit ce matin les membres de la Convention Citoyenne pour le Climat qui ont présenté une liste de 149 propositions  et préconisent un référendum sur la lutte contre le réchauffement climatique , une option sur laquelle Edouard Philippe se montrerait très réservé. Mais cette différence de point de vue serait-elle suffisante pour justifier un départ d'Edouard Philippe de Matignon? La problématique est plus prosaïque : Emmanuel Macron a besoin d'un "nouveau souffle" s'il veut être réélu en 2022. Est-ce en se séparant d'un Premier Ministre devenu plus populaire que lui, en partie grâce à des mesures dont lui (-Emmanuel Macron) est à l'initiative,  qu'il réussirait ? C'est un de ses dilemmes, et c'est loin d'être le seul. La question qui se pose maintenant au Chef de l'Etat est celle du " verdissement " de la politique. Il y a dans le vote écologiste une profonde aspiration à un environnement moins bétonné, à la lutte contre le réchauffement climatique dont les effets sont particulièrement perceptibles dans les villes  manquant d'espaces verts, et dont le déficit a été cruellement ressentie pendant le confinement dû à la crise du Covid 19, ainsi qu' une aspiration à plus de participation aux décisions concernant la vie des citoyens . Si on trouve  tout cela dans le programme des maires EELV, certains sont également les tenants de mesures menant à la décroissance avec  des postulats quelque peu délirants comme le refus de la 5G pour Internet . Globalement leurs propositions qui ont séduit ,portent essentiellement sur les restrictions de circulation automobile et le développement du vélo et des transports en communs. Mais ils sont peu prolixes sur les questions régaliennes , et les relations de certains d'entre eux avec les groupes " racialistes" à la une de l'actualité récente.

A cet égard Emmanuel Macron a reçu un premier avertissement de son allié MODEM qui l'invite à la prudence : pendant que François Bayrou savourait sa victoire à Pau et que les dirigeants de LREM tentaient de digérer leur échec, le président du groupe MODEM à l'Assemblée, Patrick Mignola déclarait dans un communiqué que "Nous devons choisir une croissance verte, ancrée au cœur de nos territoires. S’il faut absolument réussir la transition écologique par des actions tangibles, que chacun pourra s’approprier, la lucidité exige que nous rejetions les combats doctrinaires dissimulés derrière l’urgence climatique". De son coté Bruno Retailleau le président du groupe LR au Sénat  se prononçait pour " une écologie humaine, qui puisse concilier le respect de la nature et la prospérité de nos compatriotes. Il y a sans doute des aspirations communes entre la préservation chère à la droite et la sobriété prônée par certains écologistes, mais à condition de s’écarter de la décroissance qui appauvrit les Français et du progressisme qui abolit toute limite". Pour Emmanuel Macron il s'agit maintenant de trouver un équilibre qui permette de réconcilier une France fracturée, aujourd'hui au niveau municipal, et demain au niveau régional... en attendant le rendez-vous crucial 2022.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 29/06/2020 - 18:12
Le fiasco du macronisme!
Le 28 juin 2020 signe un échec personnel pour le président!.. validé par 40% des électeurs inscrits!...La ''Droite'' gagne 53% des villes françaises et les ''Ecolos'' ne gagnent que 13 villes et ils n'ont aucune mairie à la campagne!.. Conclusion de l'énarque: ''Les Français veulent davantage d'écologie''...Cette ''conclusion'' donnera raison à Macron qui créera une nouvelle taxe ….La France a déjà le plus haut niveau de prélèvements obligatoires du monde, une nouvelle taxe plombera l'économie de notre pays! Les 150 ''citoyens tirés au hasard'' sont tous des gauchistes,choisis par 2 socialistes,et la moitié font partie d'associations écologistes c'est-à-dire ''de gauche''!..
ajm
- 29/06/2020 - 15:30
Univers parallèles, suite.
....de création de " valeur" économique à distance, loin du travail de la matière et des contraintes du transport et des échanges dans l'espace et le temps, fabriquent une réalité parallèle dans laquelle une partie des citoyens , confinée perpétuelle, se déplace mentalement, approvisionnée quotidiennement par les soutiers du monde véritable que l'on rémunère avec la fontaine BCE pour un temps qui semble sans fin.
L'électorat écolo est un produit de ce monde parallèle où le principe de réalité n'a plus cours et où les lois traditionnelles de la politique s'effacent, un peu comme les règles de la physique de Newton ne se déclinent pas vraiment dans l'infiniment petit.
On peut penser tout de même que ces deux mondes finiront par se rejoindre ou plutôt que le plus vrai des deux fera disparaître l'autre.
Papy Atlantico
- 29/06/2020 - 15:26
evgueniesokolof
Pas d'accord avec vous, il existe une technologie verte, totalement décarbonnée, parfaitement maîtrisée, je veux parler du nucléaire. Malheureusement, pour des raisons idéologiques, les verts veulent sa peau.