En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

07.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

01.

Prévoir le diabète

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 14 min 36 sec
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 3 heures 20 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 4 heures 3 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Economie
Classement

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

il y a 4 heures 51 min
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 20 heures 3 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 21 heures 29 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 22 heures 2 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 1 jour 38 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 56 min 17 sec
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 3 heures 42 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 4 heures 24 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Cléopâtre

il y a 5 heures 7 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 20 heures 16 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 21 heures 46 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 22 heures 39 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 1 jour 56 min
© DR
© DR
Bonnes feuilles

Virus et bactéries : une menace bien ancienne pour l’humanité

Publié le 27 juin 2020
Yves Roucaute publie "L'Hommo creator face à une Nature Impitoyable" (Contemporary Bookstore). Le temps est venu de raconter la plus fabuleuse des batailles. Toute l’histoire de l’humanité a été celle de la lutte pour dominer la nature, domestiquer la planète. L’humanité est Homo creator. La créativité est ce qui la distingue de tous les vivants. Extrait 1/2.
Yves Roucaute
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute est philosophe, épistémologue et logicien. Professeur des universités, agrégé de philosophie et de sciences politiques, docteur d’État en science politique, docteur en philosophie (épistémologie), conférencier pour de grands groupes sur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute publie "L'Hommo creator face à une Nature Impitoyable" (Contemporary Bookstore). Le temps est venu de raconter la plus fabuleuse des batailles. Toute l’histoire de l’humanité a été celle de la lutte pour dominer la nature, domestiquer la planète. L’humanité est Homo creator. La créativité est ce qui la distingue de tous les vivants. Extrait 1/2.

L’humain n’aurait-il pas connu cancers, virus, bactéries, champignons, et tant d’autres maux connus aujourd’hui ? Serait-il responsable, par la domestication des maladies qui l’assaillent aujourd’hui ? À nouveau, je connais la légende d’une responsabilité des humains dans leurs malheurs afin de les culpabiliser de vouloir domestiquer la nature. 

Certes, des maladies qui n’existaient pas sont apparues, d’autres se sont développées. Certains virus ont muté au cours de l’histoire humaine, d’autres ont été transmis via les espèces animales. Mais tous les virus et les bactéries existaient bel et bien avant l’apparition de l’humanité et ils ont biologiquement muté sans que celle-ci y soit pour quelque chose. Et si le nombre de maladies dégénératives ou des cancers semble plus important parfois, c’est d’abord parce que la mortalité infantile est devenue plus faible et l’espérance de vie incommensurablement plus grande. 

Quand les idolâtres de la nature sont fiers de pouvoir exhiber, enfin, une preuve de leurs assertions ubuesques en prétendant que les tumeurs n’existeraient pas avant les temps modernes, on se met à sourire. Diantre ! L’humanité serait-elle donc enfin responsable de son malheur ? Et pourrait-elle culpabiliser devant les progrès des sciences et des techniques ? 

Les cancers existaient, évidemment. Ainsi, au paléolithique archaïque, les archéologues ont découvert sur site de Swartkrans, un cancer avancé sur un os de pied daté de 1,7 million d’années. Cancer (ostéosarcome) qui a probablement tué l’individu. On en a trouvé aussi, auprès des restes du terrible tigre à dents de sabre, sur l’un des squelettes d’australopithèques du site de Malapa, en Afrique du sud, daté de 1,95 millions d’années, dont rien ne prouve qu’il fut bénin. 

Au paléolithique moyen, sur le site de Krapina, dans un abri sous roche vieux de 120 000 ans, parmi 876 fragments de fossiles de néanderthaliens, probablement des restes d’un festin anthropophage, se trouvait une côte supérieure gauche symptomatique du cancer qui est probablement venu à bout de cet humain (dysplasie fibreuse), sauf s’il a été ingurgité avant sa mort programmée. Et, peut-être fut-il dévoré précisément parce qu’il était malade, pour chasser les mauvais esprits de la nature, comme nous le comprendrons plus tard. 

Malgré la quasi impossibilité d’avoir accès aux cops mous du corps, il est quand même possible de prouver que les tumeurs au cerveau existent, comme le montre le squelette d’un jeune garçon de 9 ans sur le site de Lazaret, probablement mort d’une tumeur au cerveau (méningiome). 

Les autres maladies existaient aussi, même si certaines sont apparues plus tard en raison de l’évolution des virus et des bactéries et aussi des contacts entre humains plus nombreux. Et s’il est à nouveau difficile de les repérer en l’absence des tissus mous. 

Lors des fouilles du site de Kocabas, une équipe de chercheurs a découvert un crâne daté de 510 000 ans environ d’un individu ayant été atteintsans aucun doute par la tuberculose. Or, la tuberculose, est bel et bien due à une bactérie naturelle, Mycobacterium tuberculosis, et non à l’action humaine. 

Il existait des infections mycobactériennes non tuberculeuses, et le bacille de la lèpre, vieux de 20 millions d’années, est apparu au paléolithique moyen en Afrique de l’Est. L’absence de la lèpre parmi les populations précolombiennes d’Amérique, parfois mise en avant, serait due à une variation génétique. Les populations nomades qui les précédaient ont probablement été touchées par cette maladie. 

L’ensemble des maladies produites par les tréponèmes, comme la syphilis ou la pinta, seraient apparues il y a 1,5 millions d’années, serait vieille d’au moins 2 millions d’années, avec une préférence de transmission par l’infection humaine. 

Beaucoup de ces maladies qui ont assailli les humains venaient de leurs contacts avec la nature, en particulier les singes. Les études dans le sud du Cameroun, en 2005, démontrent que les humains sont infectés « naturellement » par leurs contacts avec les animaux porteurs. Et ils sont aujourd’hui massivement présents dans la population, tel le virus T-lymphotropique qui peut causer la leucémie et qui était présent dès le paléolithique. D’autres tel le pian, parfois appelée « chancre », dont la présence au paléolithique est attestée sur les os, sont propres aux humains. 

L’idée que les maladies dues aux salmonelles, comme la typhoïde, n’auraient pas existé avant l’homme alors que la microbiologie prouve que ces bactéries sont apparues il y a 40 millions d’années et qu’elles existent sous leurs formes virulentes depuis 25 millions d’années, ne peut être acceptée. Comment les humains auraient-ils pu ne pas les rencontrer ? Tout comme la malaria et les autres maladies transmises par les moustiques mais aussi les poux qui ont attaqué les humains comme le prouvent les analyses génétiques sur les ossements de ceux qui vivaient dans la savane tropicale. 

L’idée que, dans les conditions d’hygiène du paléolithique, il n’y aurait pas eu de gastro entérites, ne saurait retenir le bon sens. Ne serait-ce qu’en consommant des charognes, les nomades du paléolithique en étaient victimes, tout comme les dernières nomades vivantes. 

Les ténias eux-mêmes ne sont pas dus à l’élevage humain. Ils sont apparus avant le pléistocène, il y a 2,5 millions d’années, et ils ont été ingurgités par les hyènes et les félins, transmis ensuite aux carnivores humains qui consommaient ces bestioles. 

L’hypothèse émise par les idolâtres de la planète d’une absence de pandémie dans cette vie « naturelle » est bien la seule qui soit vraisemblable. Mais, paradoxalement, cela ne tenait pas à une volonté de vivre en harmonie avec la nature mais à l’impossibilité d’y arriver. 

Les humains décimés par le désordre naturel ne pouvaient guère croître et ils vivaient en petits groupes. Les contacts entre tribus existaient mais ils étaient limités. Les conditions d’une pandémie n’étaient donc pas réunies. 

Y-a-t-il eu des épidémies ? Cela est certain. Virus et bactéries ne sont pas programmés pour s’arrêter. Probablement expliquent-elles d’ailleurs la disparition de tribus entières depuis 7 millions d’années. Le passage de certains virus des animaux aux lignées humaines et des lignées humaines entre elles, comme des Homo néandertaliens aux Hommes modernes, prouve que la seule barrière des maladies transmissibles était le confinement involontaire des tribus et leurs défenses immunitaires.

A lire aussi : Yves Roucaute : "Les écologistes ont oublié 7 millions d’années de combats acharnés de l’humanité pour survivre face à une nature impitoyable"

Yves Roucaute a publié "L'Hommo creator face à une Nature Impitoyable : 7 millions d’années contre l’idolâtrie de la nature", aux éditions Contemporary Bookstore

Lien vers la boutique ICI - ICI - ICI et ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires