En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 7 min 44 sec
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 50 min 48 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 25 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 17 heures 55 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 49 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 53 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 22 min 3 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 12 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 13 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 13 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 19 heures 45 sec
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 20 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 58 min
Atlanti Culture

"La France à l’envers. La guerre de Vichy (1940-1945)" de Alya Aglan : le régime de Vichy remis à l’endroit et au bon endroit

Publié le 22 juin 2020
Alya Aglan a publié "La France à l’envers. La guerre de Vichy (1940-1945)". "La France qui entre en guerre en 1939 a pour devise Liberté, Égalité, Fraternité. En juillet 1940, un nouveau régime, l'État français, impose à sa place le triptyque Travail, Famille, Patrie".
Jean Ruhlmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alya Aglan a publié "La France à l’envers. La guerre de Vichy (1940-1945)". "La France qui entre en guerre en 1939 a pour devise Liberté, Égalité, Fraternité. En juillet 1940, un nouveau régime, l'État français, impose à sa place le triptyque Travail, Famille, Patrie".

"La France à l’envers. La guerre de Vichy (1940-1945)" de Alya Aglan

Gallimard, collection « Folio-inédit », 2020, 750 pages, 11,50 €

 

RECOMMANDATION
En priorité

 

THEME
 • Quarante ans après la fameuse synthèse de Jean-Pierre Azéma (De Munich à la Libération, 1938-1944, vol. 14 de la Nouvelle histoire de la France contemporaine, paru en 1979) dont elle fut l’élève, Alya Aglan revisite à son tour l’histoire - ô combien sensible et conflictuelle - de la France sous l’Occupation, en plaçant le régime de Vichy – et son projet de renverser les normes de l’ordre républicain établi depuis presqu’un siècle - au cœur du dispositif. 

• Ainsi située, cette France à l’envers offre une vaste perspective. L’ouvrage examine la période, le pays et les protagonistes en les inscrivant dans l’emboîtement singulier et terrible des guerres (mondiale, internationale, et civile) qui faisaient rage alors.

• La France à l’envers envisage la situation et l’évolution géopolitique d’un pays aux prises avec les autres puissances en guerre, la complexité de la Résistance française et des configurations de la collaboration ainsi que la variété du « quotidien extrême » vécu par les Français.

 

POINTS FORTS
• On sait la question de l’Occupation en général, et du régime de Vichy en particulier, propice à toutes les passions, à tous les dérapages et à toutes les régressions analytiques possibles : les propos d’un pamphlétaire polémico-provocateur ayant un avis sur tout (et surtout un avis) réhabilitant la thèse antédiluvienne du « Vichy-bouclier » (Robert Aron, Histoire de Vichy, 1954) en ont offert un exemple récent. 

• A contrario des instrumentations, des emportements et des jugements faciles, La France à l’envers montre qu'elle peut (et doit) être la fonction sociale de l’historien-ne : mettre à disposition d’un large public les termes des débats savants autour de telle ou telle question, mais aussi proposer une interprétation qui trouve sa force non dans la posture iconoclaste, mais tout simplement en soulevant moins d’objections qu’elle n’embrasse et n’explique de faits établis - pour paraphraser l’une des Leçons sur l’histoire de l’historien Antoine Prost (1996). 

• En l’occurrence, un « citoyen-lecteur » qui chercherait à être au clair et à jour sur la France des « années noires », y trouvera ici son compte : Alya Aglan l’éclaire sur les débats historiographiques (souvent houleux) entourant tel ou tel aspect de la période (ex. : « Un stéréotype saisi par la littérature : l’amour entre occupants et occupés » au chap.. 3) ; son érudition impressionnante et impeccable (cf. l’imposante bibliographie) ne sacrifie jamais à la cuistrerie, mais se place toujours au service de l’administration de la preuve (cf. l’appareil de notes en fin d’ouvrage), démarche si chère à la discipline historique. 

• Ces qualités permettent d’offrir à la fois une synthèse accessible (pas seulement par son prix modique), ambitieuse et un point de vue original (la France a été véritablement « mise à l’envers » : comment y parvenir ? Comment s’y opposer ?) et pertinent. 

• Il s’agit certes d’un ouvrage volumineux (750 pages), mais plutôt un page-turner que l’un de ces pavés qui tombent des mains avant le milieu du gué. En effet, outre les qualités d’écriture de Alya Aglan, son propos, lisible et aéré, est servi par des titres percutants (avec des substantifs en “ion”, tels que « Accélérations », « Configurations », « Inversions »...) et des intertitres toujours judicieux (ex : « Scènes de joie mauvaise ») quand ils ne sont pas délibérément réjouissants (« Melpomène se parfume au mimosa » ; « Histoire d’or »)... 

• Ces qualités facilitent grandement l’accessibilité de cette histoire à un public qui englobe bien sûr les historien-ne-s spécialistes (ou non), les étudiant-e-s, mais s’étend très au-delà.

 

POINTS FAIBLES
• L’ouvrage manque, sinon d’illustrations (en raison d’un coût prohibitif), du moins d’un appareil cartographique étoffé (c’est d’autant plus dommage que les deux seules proposées p. 99-101, étaient prometteuses), mais c’est un peu le péché mignon des ouvrages d’histoire.

• Il en va de même pour les données statistiques mises en forme par des tableaux ou des graphiques, etc...

 

EN DEUX MOTS 
Ce page-turner historique limpide nous montre que la France de Vichy est moins une parenthèse ou une exagération qu’une tentative d’inversion des normes en vigueur que notre pays n’avait pas connu depuis la Restauration, et encore...

 

UN EXTRAIT
«  L’ennemi intime s’ajoute à l’ennemi séculaire dans la combinaison entre guerre mondiale, guerre internationale et guerre interne. À cette échelle peuvent mieux se lire et se comprendre les antagonismes entre Français des années noires... » (p. 20).

 

L'AUTEUR
• Alya Aglan est professeure d’histoire contemporaine à l’université de la Sorbonne-Paris I. Elle est une référence incontournable pour ce qui a trait à l’histoire de la guerre et de l’Occupation en France, sous ses divers aspects, notamment la Résistance (Libération-Nord ; perception de la temporalité par les résistants) et la politique de persécution (spoliation des biens juifs, dans le cadre de la mission Mattéoli). 

• Elle a dirigé avec Robert Frank l’imposante somme consacrée à La Guerre-monde 1937-1947 (Gallimard Folio-Histoire, 2017), qui témoigne d’un renouvellement de la périodisation et des perspectives en ce qui concerne la Seconde Guerre mondiale ; elle en emprunte à nouveau les directions de manière probante dans le présent ouvrage.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires