En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 35 min 30 sec
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 1 heure 45 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 2 heures 24 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 2 heures 49 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 3 heures 22 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 3 heures 48 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 4 heures 5 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 4 heures 52 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 5 heures 19 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 6 heures 2 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 1 heure 10 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 2 heures 11 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 2 heures 25 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 3 heures 33 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 3 heures 53 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 5 heures 37 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 21 heures 44 min
© Hyper-marché carrefour Luc Vandevelde
Hyper-marché carrefour Luc Vandevelde
© Hyper-marché carrefour Luc Vandevelde
Hyper-marché carrefour Luc Vandevelde
Marchés et hypermarchés

Coronavirus : la sécurité alimentaire de la planète moins en danger qu'on ne le redoutait

Publié le 21 juin 2020
La crise du Covid-19 a eu impact important sur la chaine de valeur industrielle. Une problématique qui concerne au premier chef le secteur agro-alimentaire et par voie de conséquence la sécurité alimentaire.
Pascale Hébel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascale Hébel est directrice du département « Consommation » du CRÉDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) et est spécialisée dans l’anticipation du comportement desconsommateurs. Elle vient de publier récemment un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crise du Covid-19 a eu impact important sur la chaine de valeur industrielle. Une problématique qui concerne au premier chef le secteur agro-alimentaire et par voie de conséquence la sécurité alimentaire.

Atlantico.fr : Ne joue-t-on pas à se faire peur ? Quel est l'impact réel de la crise sanitaire sur la production, le transport et la distribution de nourriture ?

Pascale Hébel : La crise sanitaire a eu un impact sur les importations de produits alimentaires réduisant l’offre dans de nombreux pays. Cela a conduit à des manifestations en Inde par exemple. En France, l’autosuffisance alimentaire est supérieure à 100 sur la base de d’énergie, de calories. Notre système alimentaire n’a pas subi de pénurie. Le système a été très désorganisé avec la suppression du débouché de la restauration hors foyer. Certains produits ont dû être détruits comme les pommes de terre destinés à la production de frites ou encore les produits issus de l’aquaculture. Certains ingrédients des produits alimentaires complexes étaient indisponibles. Certaines recettes ont dû être modifiées. Les services sanitaires ont dû revoir la réglementation et faire évoluer des labels de qualité comme le label rouge par exemple. La désorganisation a touché le secteur du transport qui a fortement augmenté ses prix. La demande s’est concentré sur des produits de base (pâtes, farine, œufs, …) qu’il a fallu transporter vers les lieux de consommation. Les circuits de distribution ont aussi dû s’adapter et les grands Hypermarchés ont perdu une grande partie de leur clientèle alors que les petits supermarchés, les hards discounters, le e-commerce et les circuits courts ont vu une explosion de la demande.

L'impact de Covid-19 sur la chaîne alimentaire mondiale a été jusqu'à présent "relativement modeste". Mais cela pourrait changer, entraînant une hausse des coûts alimentaires et une réduction de la gamme de produits pour le consommateur.

En France, les prix des produits frais comme les fruits et légumes ont augmenté pendant le confinement en raison de la fermeture des frontières. Les produits Français ont un coût de production plus élevé que les produits importés, les prix des fruits et légumes ont augmenté d’environ 10%. La gamme de produits a aussi très réduite pendant le confinement, les industriels préféraient se concentrer sur les segments les plus vendus. Depuis début mai, la hausse des achats s’est fortement calmée, on observe déjà des baisses des ventes, les consommateurs utilisent leurs larges stocks constitués dans les mouvements de panique initiaux. Les chaînes industrielles reviennent à la normale. L'impact de Covid-19 sur la chaîne alimentaire mondiale a été jusqu'à présent "relativement modeste". On peut supposer cependant que les prix pourraient être plus importants dans plusieurs pays si  nous passons à une production plus localisée. Un des avantages de la mondialisation est que la production se déplace vers l'endroit le moins cher mais pas nécessairement le plus intéressant en coût écologique. Si des tensions se mettent en place au niveau mondial, les prix des produits que nous produisons peuvent aussi augmenté car ils sont liés aux marchés internationaux. Des hausses de prix ont eu lieu en 2008 pour des raisons de fermetures de frontières et de récoltes agricoles très faibles. Les conséquences ont été très néfastes pour l’ensemble des acteurs alimentaires, à la suite des fortes hausses de prix (5% en un an), les consommateurs ont changé de régime alimentaire en développant une importante frugalité alimentaire (hausse des consommations de pâtes, riz et diminution des consommations de produits sucrés, viandes, …).

Que cela soit justifié ou non, la crise sanitaire a t'elle amorcé un changement majeur dans les canons de l'industrie alimentaire ?

Aujourd’hui il est trop tôt pour savoir ce qui va vraiment resté de cette crise. Les consommateurs achètent toujours de plus en plus de produits bio, locaux et continuent de consommer de plus en plus de produits végétaux et de moins en moins de protéines animales, ces tendances étaient déjà présentes avant la crise. Les entreprises ont très peu innové et ont limité leurs gammes pendant la crise sanitaire, elles vont reprendre leurs innovations en développant des nouveaux produits à bases de protéines animales et peut être immunisants.

Quelle est la capacité des circuits courts à se substituer à l'industrie agro-alimentaire actuelle ? Peuvent-ils prendre en charge la sécurité alimentaire globale ?

Les circuits courts rassurent les consommateurs et ont attirés de nombreux nouveaux consommateurs pendant le confinement. Avec le déconfinement, l’attirance vers ces produits est toujours très importante mais l’offre n’est pas suffisante pour nourrir le territoire Français. Le CIRAD (N. Bricas) a montré que seulement la moitié des départements Français peuvent être autosuffisants. Pour l’autre moitié les productions ne sont pas suffisantes. Certaines régions, comme le Bassin Parisien possèdent trop de monoculture pour alimenter toute la région parisienne. La relocalisation ne pourra pas se faire dans certaines régions peu productives ou trop urbanisées. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires