En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 3 min 38 sec
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 1 heure 13 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 1 heure 52 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 2 heures 17 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 2 heures 50 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 3 heures 33 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 4 heures 20 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 4 heures 47 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 5 heures 30 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 38 min 29 sec
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 1 heure 39 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 1 heure 53 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 2 heures 26 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 3 heures 1 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 3 heures 21 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 5 heures 5 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 21 heures 12 min
© KENZO TRIBOUILLARD / POOL / AFP
Commission européenne Thierry Breton
© KENZO TRIBOUILLARD / POOL / AFP
Commission européenne Thierry Breton
Projet européen

Plans de relance européens : mais qu'y aura-t-il vraiment dans les éco-systèmes que veut construire Bruxelles ?

Publié le 21 juin 2020
Dans sa proposition d'un plan de relance européen, Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, a présenté sa stratégie pour l'Europe : rassembler tous les acteurs d’un même secteur dans un "éco-système". Comment s'articule exactement les quatorze éco-systèmes industriels en voie de construction à Bruxelles ?
Guillaume Klossa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Penseur et acteur du projet européen, dirigeant et essayiste, Guillaume Klossa a fondé le think tank européen EuropaNova, le programme des « European Young Leaders » et dirigé l’Union européenne de Radiotélévision / eurovision. Proche du président...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans sa proposition d'un plan de relance européen, Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, a présenté sa stratégie pour l'Europe : rassembler tous les acteurs d’un même secteur dans un "éco-système". Comment s'articule exactement les quatorze éco-systèmes industriels en voie de construction à Bruxelles ?

Vous avez été le premier à recommander, dans le cadre de deux rapports l’un général pour le gouvernement français, « le nouvel impératif industriel » il y a huit ans et l’autre sectoriel pour la commission européenne «Towards European Media sovereignty, a industrial strategy to leverage data, algorithms and artificial intelligence » il y a peu, la création d'écosystèmes industriels, notamment en ce qui concerne les industries culturelles et créatives. Cette idée est aujourd’hui reprise dans le cadre d’une initiative des Commissaires européens Breton et Gabriel, pouvez-vous nous dire pourquoi cette initiative est nécessaire et quels sont les grands enjeux qui se posent ?

Guillaume Klossa : La notion d’écosystème industriel est ancienne et je n’en suis pas l’inventeur.  Je n’ai fait que remettre dans le débat politique européen la nécessité de penser de manière stratégique, avec une vision de moyen long terme combinant r&d, innovation, mutualisation de ressources et aménagement du territoire européen, le développement de nos industries notamment celles qui sont stratégiques pour notre avenir. Les enjeux sont simples: si nous voulons être souverains économiquement, c’est-à-dire ne pas nous faire imposer nos règles du jeu économiques, sociales et environnementales par des puissances extérieures qu’il s’agisse d’Etats ou d’entreprises globales, souvent des plateformes numériques mondiales, nous devons être en mesure de sauvegarder nos industries essentielles et nous donner les moyens d’inventer les industries du futur, qui généreront d’importantes activités de service à valeur ajoutée sur nos territoires, de développer ces industries en Europe et de rester les actionnaires référents des entreprises les plus stratégiques et les plus pourvoyeuses d’emplois à valeur ajoutée.  Cette urgence est accrue à l’heure du Big data et de l’intelligence artificielle qui renforcent les avantages compétitifs des entreprises numériques multinationales, qui ont tendance à agir de facto comme les entreprises coloniales au XVème siècle. La tentation est ainsi grande pour les plateformes numériques globales de se comporter en entreprises prédatrices de ressources humaines et économiques. Aujourd’hui, ces entreprises structurent pour des pans industriels entiers les règles du jeu notamment économiques et sociales et récupèrent la valeur économique en minimisant leur contribution à la fiscalité des pays dans lesquelles elles sont implantées. C’est donc un sujet éminemment politique et je suis heureux que la présidente Von der Leyen et les commissaires Breton et Gabriel s’emparent des propositions les plus importantes qu’avec mes collègues, nous avons proposées à la Commission, comme la notion d’écosystème industriel, la nécessité de mener des études économiques sur l’impact des GAFA et la captation de valeur qu’ils opèrent ainsi que sur la possibilité de créer un organe de régulation des plateformes systémiques, qui puisse accéder aux algorithmes.

Les ministres français de l’Economie et de l’Industrie Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg avaient déjà repris des propositions de votre rapport « Le Nouvel impératif industriel » que vous aviez piloté et notamment l’idée d’un crédit d’impôt innovation offensif ?

La France est un pays qui a une grande tradition industrielle mais qui a progressivement perdu des parts de marché et a vu ses industries se fragiliser à partir des années 1980 de manière plus importante que ces partenaires européens clés que sont l’Italie et l’Allemagne. C’est à la fin de la présidence de Nicolas Sarkozy en 2011, alors que j’étais vice-président du groupe McDonalds en France, un des seuls groupes étrangers ayant développé un écosystème de production, d’innovation et de r&d ultrapuissant à l’échelle de la France que le gouvernement français m’a demandé de faire des propositions pour permettre à la France et à l’Europe de reprendre le leadership industriel. J’ai, à cette occasion, analysé les stratégies américaine et chinoise et fait une série de propositions pour reprendre la main. Certaines ont en effet été reprises durant la présidence de François Hollande mais malheureusement pas la vision stratégique d’ensemble. J’avais à l’époque été frappé de voir comment les Américains comme les Chinois s’emparaient des priorités de r&d que les Européens s’étaient assignés et en tiraient des stratégies industrielles et d’innovation notamment en matière de technologies génériques clés tandis que nous nous avérions incapables d’agir. Les excellents rapports de Jean Therme, alors directeur du CEA de Grenoble, pour la Commission européenne, ont ainsi inspiré le plan chinois et les « Advanced manufacturing plans » mis en oeuvre sous le président Obama aux Etats-Unis. C’est d’ailleurs le modèle du CEA de Grenoble qui a inspiré les écosystèmes d’innovation régionaux chinois, notamment celui de Wuhan, qui est un des premiers en Chine à avoir misé sur le développement durable. Je me réjouis qu’aujourd’hui la Commission reprenne avec détermination ces sujets et que la crise du Covid 19 agisse comme un accélérateur de prise de conscience et de décision.

Pratiquement en matière d’écosystème industriel, y-a-t-il déjà des actions concrètes qui sont déjà proposées dans des secteurs comme les médias où vous avez été précurseur quand vous dirigiez l’Union européenne de Radiotélévision ou la santé qui touche les citoyens?

Concernant les médias, les industries créatives et la culture, il est important que les acteurs de ces secteurs se réunissent pour bâtir ensemble une stratégie de filière continentale. Il y a urgence à définir collectivement une vision d’avenir partagée pour le secteur et à se doter des moyens d’investissement en matière de recherche, d’innovation et de transformation numérique. Les médias et la culture constituent par essence un secteur stratégique, puisqu’ils contribuent à notre identité collective et garantissent la qualité et la diversité de notre information, essentielles pour le fonctionnement de nos démocraties et de nos économies sociales de marché.

Dans ce contexte, il est clé que l’Europe se dote de plateformes continentales de distribution de contenus alternatives aux GAFA. Nous avons fait quinze propositions stratégiques dans le rapport de la Commission européenne « Towards European media sovereignty » qui résultent d’un consensus au sein des industries créatives et culturelles, le moment est venu de discuter des conditions de leur mise en œuvre rapide. Ces propositions s’appuient sur des projets pilotes menés avec succès comme le MediaRoad, un partenariat public-privé continental visant à préfigurer un écosystème de r&d et d’innovation pour les médias européens que j’ai initié avec le soutien de la Commission alors que j’étais directeur de l’Union europeenne de Radiotélévision. 

Pour la santé, la crise nous a fait prendre conscience que certaines productions de médicaments et d’équipements sont vitales pour nos sociétés et que dans certains cas une relocalisation au moins partielle de ces dernières en Europe doit s’opérer. Mais il faut aller au-delà, nous devons disposer d’une capacité de commande à l’échelle continentale pour accélérer les innovations notamment en matière de traitement. Il me semble aussi essentiel que nous nous dotions d’équipements d’analyse de nouvelle génération qui soient connectés et permettent de développer des plateformes d’information sanitaire à l’échelle de l’Europe s’appuyant sur des bases de données très qualitatives et tirant parti des potentiels de l’intelligence artificielle. L’enjeu est double, mieux anticiper et suivre les épidémies et pandémies mais aussi développer une vraie médecine personnalisée. Pour cela, nous devons renforcer très rapidement nos capacités d’investissement dans ces domaines notamment en matière de r&d via Horizon Europe et les programmes ICT et en matière d’innovation via l’Institut européen de technologie (EIT Health). Ma recommandation serait que l’Union européenne prenne l’initiative de développer et de financer un plan pour équiper tous les hôpitaux et laboratoires publics et privés de l’UE réalisant des analyses notamment en matière d’hématologie et de parasitologie en équipements « européens » d’analyse de nouvelle génération avec l’objectif que 20 % des centres soient équipés en 2025 et 100% en 2030.

Avec l'adoption globale du plan de relance par les 27 ce vendredi 19 juin, un pas important a été franchi. Comment ces écosystèmes s'intègrent-ils dans la stratégie générale du plan de relance ? De quoi leur efficacité dépend-elle ?

Pour l’instant, rien n’a été décidé, il y a la conscience partagée qu’il faut un premier plan de relance de plusieurs centaines de milliards d’euros. La Commission a proposé 750 milliards d’euros de financement et que cet argent serve non seulement à relancer l’économie européenne mais aussi à la transformer avec des objectifs de verdissement (« Green deal »), de numérisation (« digital transformation ») et d’autonomie stratégique. Les 14 écosystèmes industriels prioritaires proposés devront mettre au cœur de leur mise en œuvre ces trois objectifs. Chaque écosystème devra également être pensé dans le cadre d’une stratégie de réaménagement du territoire européen, visant à réduire les divergences économiques et sociales et renforcer le marché intérieur. De manière plus générale, il faudra mettre en œuvre rapidement un programme de formation initiale et tout au long de la vie à l’échelle du continent permettant de développer les compétences clés en matière de développement durable et de transformation numérique. Ce progrès de formation devra être transversal aux différents écosystèmes. Il faudra bien organiser les synergies entre les différents écosystèmes, tout ceci n’a rien d’évident mais certains pays comme les Pays-Bas et l’Allemagne ont un vrai savoir-faire en la matière qu’ils devront mettre au service de tous les Européens.

 

Pour approfondir :

« Media for Good », Débats Publics, 2019

« Europe, la dernière chance ? », Guillaume Klossa et Jean-François Jamet, Armand Colin, 2011(Prix du livre européen citoyen )

 « Le Nouvel impératif industriel », Ministère de l’Economie et des Finances, 2012 : https://www.economie.gouv.fr/files/le_nouvel_imp%C3%A9ratif_industriel.pdf

« Towards European Media Sovereignty, an industrial strategy levering data, algorithms and artificial intelligence”, Commission européenne, 2019 : https://ec.europa.eu/commission/publications/towards-european-media-sovereignty_en

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 22/06/2020 - 07:53
Le fascisme de la bien pensance
Avance masqué derrière la logorrhée écosystémique.
brennec
- 21/06/2020 - 11:44
interrogation
Y a-t-il quelque chose de commun entre l'éco-systeme de breton et la corporation chère a mussolini?