En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 19 min 13 sec
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 3 heures 7 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 3 heures 45 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 4 heures 3 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 14 heures 13 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 18 heures 16 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 20 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 35 min 5 sec
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 1 heure 43 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 2 heures 21 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 3 heures 47 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 14 heures 1 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 15 heures 55 sec
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 21 heures 9 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 22 heures 31 min
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
Société civile

Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement attend les conclusion de sa nouvelle illusion

Publié le 19 juin 2020
Dimanche 21 juin, à l’issue de sa septième session de travail, la convention citoyenne pour le climat (composée de 150 citoyens tirés au sort) rendra ses conclusions. A quoi peut-on s'attendre de la part de l'exécutif quant au respect ou non de ces propositions ?
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimanche 21 juin, à l’issue de sa septième session de travail, la convention citoyenne pour le climat (composée de 150 citoyens tirés au sort) rendra ses conclusions. A quoi peut-on s'attendre de la part de l'exécutif quant au respect ou non de ces propositions ?

Atlantico.fr :  La convention citoyenne pour le climat, représentée par 150 membres de la société civile, s'apprête à adopter ce week-end des propositions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Dans la mesure où le rapport ne semble pas prendre en compte le financement et le coût économique des propositions, à quoi peut-on s'attendre de la part de l'exécutif quant au respect ou non de ces propositions ?

Maxime Tandonnet : Dans le contexte actuel d’effondrement de la croissance, d’explosion des faillites, des déficits et du chômage l’aggravation des problèmes sociaux et de la pauvreté, il est peu probable que la mise en œuvre concrète de ce programme soit au cœur des priorités immédiates du gouvernement. Le fait que ces dispositions ne soient pas financées ne va pas changer grand-chose. Dans la politique française actuelle, tout n’est plus que communication, postures, effets d’annonce. La question du climat et de l’environnement trouvera donc tout son intérêt sur le plan de l’image et de la manipulation politique. L’essentiel sera de faire croire qu’il se passe quelque chose de nouveau. Mais cela n’a rien à voir avec des mesures concrètes. Il s’agira de récupérer les idées pour en faire des promesses et des chimères qui permettront de gagner des points de popularité et éventuellement les futures élections, mais c’est tout. Le réel, comme toujours, n’a aucune importance dans ce schéma. Tout ce qui compte, c’est le jeu des apparences et des illusions dans un objectif d’image. 

Leur adoption pourrait passer non seulement par la voie parlementaire, mais aussi par référendum pour certaines propositions, notamment en ce qui concerne d'éventuelles modifications constitutionnelles en débat (l'inscription de la lutte contre le réchauffement climatique dans la loi fondamentale etc.) Quelle pertinence aurait un référendum en une telle situation ?

D’abord le changement constitutionnel serait dérisoire. Une constitution a pour objectif de définir les quelques grands principes d’une communauté politique et les règles du jeu du pouvoir. Elle ne doit pas servir comme outil de propagande. Sinon, si chaque majorité la nourrit de ses thèmes de prédilection, elle deviendra un pot-pourri totalement illisible et dont la portée sera banalisée et relativisée. C’est encore un signe d’impuissance et de refus de l’action authentique. Quand on ne sait pas que faire ni comment faire, il ne reste plus qu’à inscrire dans la Constitution… C’est comme l’idée d’inscrire l’équilibre budgétaire dans la Constitution. On est incapable de faire, alors on constitutionalise. Quant à un référendum sur le climat, ce serait une très mauvaise idée. Un référendum doit servir à trancher sur un sujet de société crucial pour la nation. Sauver l’environnement, sauver le climat, tout le monde est pour évidemment. Pourquoi pas un référendum contre la pauvreté, contre la maladie, contre la violence, contre la souffrance ? Une telle initiative apparaîtrait comme une manœuvre politique et ne susciterait qu’une abstention gigantesque.   

Comment s'assurer que le gouvernement s'engage concrètement dans une transition écologique efficace et que les propositions soient réellement écoutées et mises en oeuvre ?

Il faudrait dire la vérité et en finir avec toute forme de démagogie ou de manipulation sur l’environnement, par exemple en disant clairement qu’il n’y a pas de pire conséquence pour l’environnement que la substitution des énergies fossiles au nucléaire comme l’a fait l’Allemagne. L’utilisation du charbon est l’une des grandes sources de pollution. On a besoin de vérité et de transparence plutôt que d’idéologie dans ce domaine. Il faudrait dire aussi la vérité sur le rapport coût avantages des éoliennes et leur impact sur les paysages. Pourquoi tout ceci est-il tabou ? Ces sujets doivent être traités en dehors de tout calcul politicien, engageant le pays sur plusieurs décennies par-delà les majorités et les alternances dans le cadre de programmes pluriannuels et consensuels. En outre, un pays isolé comme la France ne détient pas seul la solution. La part de la France dans l’industrie mondiale est aujourd’hui de moins de 10%. La sauvegarde du climat est un enjeu planétaire. S’il faut montrer l’exemple, il faut aussi et surtout convaincre et entraîner les partenaires européens et les grandes nations industrielles notamment la Chine et les Etats-Unis.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires