En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

06.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

07.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 1 heure 26 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 2 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 3 heures 27 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 4 heures 59 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 6 heures 23 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 8 heures 21 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 8 heures 56 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 9 heures 45 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 11 heures 29 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 1 heure 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 3 heures 5 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 4 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 5 heures 47 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 8 heures 45 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 10 heures 28 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 11 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 11 heures 33 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
"Faisons nous confiance"

Savez-vous que vous êtes en pleine SQVT ?!

Publié le 19 juin 2020
La qualité de vie au travail a été ébranlée par la crise du coronavirus. Certaines pratiques devront être reconsidérées au sein des entreprises pour le monde d'après. Sophie de Menthon présente les contours de la Semaine de la Qualité de Vie au Travail et revient sur le manifeste d'ETHIC et de l'Entreprise du Futur ("Faisons nous confiance").
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La qualité de vie au travail a été ébranlée par la crise du coronavirus. Certaines pratiques devront être reconsidérées au sein des entreprises pour le monde d'après. Sophie de Menthon présente les contours de la Semaine de la Qualité de Vie au Travail et revient sur le manifeste d'ETHIC et de l'Entreprise du Futur ("Faisons nous confiance").

SQVT ou la Semaine de la Qualité de Vie au Travail, étrange moment à la consonance un peu dure mais qui permet d’évoquer un sujet fondamental puisque beaucoup de Français ne sont pas particulièrement motivés pour reprendre leur métro/boulot/dodo quotidien. Il est vrai qu’aujourd’hui la Qualité de Vie au Travail, ébranlée par la crise que nous traversons, prend une tournure un peu différente et nous oblige à reconsidérer sérieusement certaines pratiques.

Le télétravail par exemple s’est introduit subrepticement dans notre quotidien, modifiant de facto notre rapport à l’entreprise et aux activités que nous y exerçons ; autant du point de vue du salarié, que de celui des dirigeants et « des chefs » ; Et oui ! Cela représente aussi un défi pour le patron, pour le manager, qui lui aussi se sent bien seul et éprouve de nombreuses difficultés spécifiques : motiver, contrôler, accompagner.

Peut-être faudra-t-il bientôt parler de la Qualité de Vie au Travail chez soi ! En effet, « l’environnement physique de travail » est un des 6 facteurs qui composent la QVT d’après l’ANACT (Agence Nationale d’Amélioration des Conditions de Travail qui organise cette Semaine de la QVT), avec les relations sociales et de travail, le contenu du travail, l’organisation du travail, la réalisation et du développement professionnel et enfin : la conciliation entre vie professionnelle et vie privée. Beaucoup de thématiques, souvent un peu hors sol !

On comprend alors le véritable enjeu et les risques associés si cette tendance du télétravail persiste ; cela pourrait aller de la qualité du siège non ergonomique qu'on a mis devant l’ordinateur (qui lui est trop bas sur la table), de la nuisance du brouhaha familial, du sentiment d’isolement ou d’incompréhension face au reste de la famille, de la difficulté à déconnecter, etc. Les frontières entre foyer et boulot, le cumul des casquettes, souvent pour les femmes, sans parler des enfants qui rentrent de l'école (si par hasard ils y retournent) et du goûter à donner… sont autant de choses qui déstabilisent d’évidence un salarié. On trouvera même des accidents du travail (lombago ou autre, si on cherche un peu). 

La conjoncture actuelle, conjuguée aux attentes des salariés qui elles ne faiblissent pas (61% des personnes nées entre 1980 et 2000 estiment que la QVT est plus importante que le salaire - Adecco), nous invitent à réagir immédiatement (et à ne pas forcément se précipiter sur un télétravail tout beau tout nouveau !).

C’est donc la mission que s’est donnée ETHIC et l’Entreprise du Futur en publiant le Manifeste « Faisons nous confiance » (signez-le : www.faisonsnousconfiance.com). Ce travail a été effectué par un collectif de dirigeants : concevoir et bâtir notre futur avec confiance dans le monde d'aujourd'hui, voilà le pari ! L’objectif est d’accompagner mais aussi de soutenir la reprise d’activité des dirigeants et comités exécutifs de PME et ETI françaises. Le manifeste aborde ces problématiques intrinsèquement liées la QVT. Il propose des solutions et outils concrets et cherche à générer des impulsions de la part des dirigeants à même de susciter l’adhésion des collaborateurs.

Cette idée d’adhésion est d’ailleurs au cœur de la QVT : elle renvoie au sentiment de bien-être perçu collectivement et individuellement. Le bien-être au travail est intangible, subjectif, non palpable et souvent moqué au cours du temps. C’est à qui aura son baby-foot dans la salle de détente, qui organisera des sorties de motivation (Paint Ball ou escalade pour trouver un premier de cordée en forêt de Fontainebleau !).

Les patrons, en matière de management, ont toujours été accusés d’en faire trop ou pas assez. Et pourtant ! Si l’on détenait les ingrédients magiques… bien-être – gain de motivation – gain de productivité : n’est-ce pas le rêve et l’objectif de tout patron ?

Voilà donc l’opportunité, pour une France convalescente sur les plans sanitaires et économiques, de créer du lien dans l’entreprise, crédo de l’opération J’aime ma boîte qui se déroule tous les 3èmes jeudis du mois d’octobre chaque année depuis 18 ans, juste pour reconnaître le plaisir d’être ensemble, mettre à l’honneur les talents, passer un bon moment, une fois dans l’année – et à consommer sans modération ! (www.jaimemaboite.com )

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires