En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 9 heures 6 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 10 heures 26 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 14 heures 22 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 14 heures 37 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 14 heures 58 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 16 heures 50 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 9 heures 53 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 11 heures 4 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 12 heures 37 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 14 heures 14 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 16 heures 50 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Institution en crise

Déclarer l'Opéra de Paris en faillite

Publié le 19 juin 2020
Yves Michaud évoque la situation délicate de l'Opéra de Paris face à l'impact de la crise du coronavirus. Il réagit notamment après la publication de l'entretien, dans les colonnes du Monde, de Stéphane Lissner, le directeur de l'Opéra de Paris.
Yves Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud évoque la situation délicate de l'Opéra de Paris face à l'impact de la crise du coronavirus. Il réagit notamment après la publication de l'entretien, dans les colonnes du Monde, de Stéphane Lissner, le directeur de l'Opéra de Paris.

L'interview de Lissner au Monde du 12 juin 2020 sur la situation de l'Opéra de Paris est pathétique.

Effectivement à la suite des grèves, des samedis Gilets jaunes, des re-grèves, de l'annulation de près de la moitié de la saison pour cause de Corona-virus, l'Opéra de Paris se retrouve en situation de faillite.

On ne voit pas comment il pourrait ré-ouvrir dans le respect des règles prophylactiques.

On voit encore moins comment il pourrait être sauvé financièrement par l'Etat.

De nombreuses personnes et institutions plus modestes (artistes, libraires, musiciens, comédiens, etc.) sont dans des situations de détresse bien pires et l'Opéra est quand même une institution culturelle pour privilégiés.

Quand j'entendais des bourgeois se plaindre du prix des places Optima (autour de 220 euros – je le sais car j'en achetais), je leur conseillais d'aller à New York ou Los Angeles où, sans subvention publique, ils les paieraient 500 dollars et plus.

L'Opéra est dans la même situation qu'Air France et la SNCF: ce sont des entreprises foncièrement déficitaires, sans cesse renflouées par l'Etat, dont les personnels s'estiment propriétaires sans jamais assumer l'impact de leurs revendications sur la santé de l'entreprise.

La crise du Corona virus aura mis à nu et rendu encore plus visibles la misère de l'institution, sa gouvernance défaillante et l'irresponsabilité de ses personnels.

On ne va quand même pas faire payer par ceux qui sont condamnés aux Restos du coeur les soirées glamoureuses des bourgeois et des apparatchiks de la culture (le rang 14 de l'Orchestre de l'opéra Bastille est réservé aux riches politiciens et énarques qui ne paient jamais).

Ce me semblerait donc un excellent signal de mettre enfin tout le monde devant ses responsabilités en fermant l'Opéra, en déclarant sa faillite et en licenciant tout le personnel, sauf le concierge et les agents de sécurité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 19/06/2020 - 16:00
L'Opéra est devenu depuis longtemps un fromage républicain
où les chanteurs se sont programmé des cursus comme ceux des footballeurs. Plus d'âme. Et comme la plupart des amateurs n'ont plus assez d'imagination pour se transporter à l'époque du livret, on leur expose des mises en scène idiotes, grotesques et saugrenues. On s'efforce de ne pas y dormir et les comptes rendus dithyrambiques de le faire survivre car beaucoup de prétendus spécialistes en vivent.