En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Facebook s'attaque à l'Amérique Latine

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 8 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 12 heures 49 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 13 heures 31 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 15 heures 3 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 17 heures 57 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 19 heures 17 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 19 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 20 heures 18 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 21 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 21 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 12 heures 29 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 13 heures 4 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 14 heures 57 sec
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 16 heures 17 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 20 heures 41 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 22 heures 19 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

Comment allons-nous rebondir ?

Publié le 15 juin 2020
Denis Jacquet dresse un bilan de l'impact de la crise du coronavirus pour les entreprises et l'économie. Il évoque les nouveaux défis pour les TPE, les PME et pour le pays après cette épreuve.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet dresse un bilan de l'impact de la crise du coronavirus pour les entreprises et l'économie. Il évoque les nouveaux défis pour les TPE, les PME et pour le pays après cette épreuve.

Pour rebondir il faut être gonflé, un ballon à plat ne retrouve le chemin, ni de la main du basketteur, ni du panier à 3 points. Nous avions un ballon assez peu folichon, avant le covid-19, il n’est qu’une coquille vide, affaissée et sans matière, aujourd’hui. 

Alors que faire ?

Les commentateurs, souvent déconnectés de la réalité, qui hantent les plateaux TV la plupart du temps, armés de statistiques dénuées de contexte, armés de tableaux excel « bourrés » de courbes moyennes, qui ne veulent rien dire, qui flouent la réalité en lui donnant une valeur globale, alors que le diable est dans le détail, et que les disparités seront terribles, et qui parlent de rebond sans lui donner de sens précis, ne rendent pas à l’information ce qu’elle avait déjà perdu, obsédée par le sensationnalisme qui est désormais son credo.

Tout d’abord la crise ne pèsera pas aussi lourd sur les épaules du Parisien, qui était le seul qui méritait un confinement dur, du fait d’un système hospitalier asphyxié par l’afflux de patients et incapable d’y répondre faute de personnel et d’équipement, que sur les épaules du provincial, qui lui, n’aura que rarement vu l’ombre d’un virus dans sa région, mais voit déjà l’ombre définitive de la mort économique. Il sera le témoin d’un accroissement terrifiant de l’inégalité entre Paris et les territoires. Et nous le paierons à la rentrée.

La crise ne pèsera pas aussi lourd pour les grands groupes, perfusés de façon légitime si l’on raisonne en termes d’emplois maintenus, mais de façon insupportable pour ceux, petits, qui réaliseront à nouveau, que dans ce pays, on ne prête qu’aux riches. Riches en France, signifie « gros », alors que les territoires, la protection des « petits » emplois qui s’y accrochent encore de façon précaire, aurait dû être la priorité. Seules les PME et TPE, sans exception depuis plus de 15 ans, sont contributrices d’emplois net dans notre pays et dans le monde, et aurait donc dû être les premières bénéficiaires de ces chiffres un peu délirants et dont nous aimerions savoir où ils se trouvent et à qui ils vont bénéficier. 3 trilliards de la BCE, 500Mds de l’Europe. Permettront-ils de sauver les TPE et PME Européennes, et notamment Françaises ? J’aimerais le croire, mais même en me forçant, je n’y parviens pas. Mais attendons de voir.

La crise ne pèsera pas aussi lourd pour certains secteurs, rares, quasiment portés par la crise et les autres (plus de 70% de l’économie) qui vont y succomber. La plupart des secteurs vont rebondir comme le disent les économistes de salon. Mais, rebondir, quand on part de si bas, taper du pied au fond de la piscine, permet de se rassurer en disant qu’on est à moins 5 mètres plutôt qu’à moins 10, oui, mais à 5 mètres, à moins d’être amphibie, on meurt quand même. Le rebond est évident, mais ce n’est pas un rebond qu’il nous faut, c’est un miracle. Le chiffre d’affaire perdu ne se rattrape JAMAIS. 3 mois de perte de chiffre d’affaire perdu pour un restaurateur, ne permet pas un rebond. Les français ne vont pas manger 9 fois par jour pour rattraper les 3 repas journaliers perdus par les restaurateurs, chaque jour, depuis 3 mois. Mais surtout, les bénéfices qui vont s’effondrer, ne permettront pas d’investir. Or sans investissement, pas d’emploi. Et donc pas d’avenir.

Alors quelles solutions ?

Prioriser les territoires et leurs entreprises. Faire un état des TPE et PME qui risquent de perdre définitivement leur activité, partir en liquidation ou en redressement judiciaire, et les sauver. Quand elles le « méritent ». Elles le méritent si elles remplissent 2 critères : 
Leur capacité à préserver l’emploi et la vie sur un territoire. 
Leur capacité à s’adapter au monde que nous allons connaître, un monde combinant virtualisation, impact positif et cohérence sociétale. 

Ces sommes issues d’une inflation de planches à billet, qui vont obérer notre avenir, car il faudra les rembourser d’une façon ou d’une autre, doivent servir ceux qui maintiennent un pays composé de 36 000 communes et non d’une dizaine de grandes villes. Et il en est de même dans le monde occidental.  

Affecter ces sommes à la garantie des investissements des PME et ETI porteuses d’avenir. Les affecter à ces secteurs porteurs d’avenir, qui sont préemptés à ce jour par la Chine et les USA, alors que l’avenir du monde en dépend. Si nous voulons exister demain, il faut investir aujourd’hui.

Ouvrir massivement au tourisme, sans restriction, immédiatement, avant que la saison d’été ne soit ruinée. Comment peut-on annoncer le 12 Juin que Schengen sera ouvert à compter du 1er juillet et ne toujours pas savoir quels pays seront autorisés à venir chez nous le 15 ? Combien de temps faut-il à nos technocrates Européens, pourtant en surnombre pour établir une liste et leur indiquer qu’ils sont bienvenus à venir dépenser leur argent en France cet été. Les pays ont une recrudescence de contamination, oui, mais majoritairement de façon asymptomatique, et en tous cas sans reprise d’une quelconque mortalité. Pourquoi un Italien pourrait-il venir en France et pas un Américain ? Cela n’a aucun sens, donc laissons tout le monde rentrer, à l’exception éventuellement des Afghans, Iraniens et éventuellement Brésiliens et encore ! Rappelons que le Brésil avec 30 000 morts pour 200M d’habitants, est au même score que la France qui n’en a que 68M. Donc pas si mortel que ce qui nous est présenté. Investir sur la culture, qui est le phare qui attire le touriste comme un aimant.

Enfin il faut cesser de céder aux syndicats, notamment FO et la CGT, qui dans les entreprises ont été tout à coup, sans avoir les compétences requises, propulsés à la tête des décisions sur les produits anti-covid. Il faut savoir que par peur du blocage, et au nom principe de précaution qui tue notre pays, les entreprises leur ont conféré le pouvoir d’accepter, autoriser, retoquer, et surtout repousser les choix de produits anti-covid de l’entreprise, remettant en cause le savoir-faire des acheteurs qui pourtant achetaient ses produits depuis des années, sans que personne ne songe à le remettre en cause. Résultat, et je peux en témoigner, les syndicats, utilisent cet outil pour repousser la reprise du travail et y parviennent, avec le secret espoir de repousser à septembre, la reprise du travail. Pour ceux qui pourront reprendre, car d’ici là, grâce à l’action terrifiante de ces syndicats irresponsables, les plans sociaux auront privé de travail nombre de ceux qui se sont réfugiés, lâchement, derrière ces « partenaires du malheur social » et non partenaires sociaux, pour refuser de reprendre le chemin du bureau.

Il faut remettre le travail au centre de notre préoccupation, mettre les territoires au centre de nos obsessions économiques, garantir notre avenir, en cessant de donner le choix à chacun, pour leur imposer des choix qui préservent leur avenir. Le fait d’entendre, enfin, le mot de « obligatoire » dans la bouche du Président, un mot que nous attendions depuis 1 mois au moins, est rassurant. On ne nous a pas demandé notre avis pour arrêter de vivre, on ne doit pas donner d’autre choix, que de la reprendre. Aux armes économiques, Citoyens !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires