En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 15 min 6 sec
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 3 heures 1 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 3 heures 43 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Cléopâtre

il y a 4 heures 25 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 19 heures 35 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 21 heures 4 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 21 heures 58 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 1 jour 15 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 43 min 39 sec
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 2 heures 39 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 3 heures 22 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Economie
Classement

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

il y a 4 heures 10 min
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 19 heures 22 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 20 heures 48 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 21 heures 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 23 heures 57 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 1 jour 45 min
© ADRIANA THOMASA CARBALLO / AFP
© ADRIANA THOMASA CARBALLO / AFP
Quel futur ?

Covid-19 : les marchés financiers n’aiment pas que le Président de la Banque Centrale américaine leur disent de ne pas rêver et c’est en Amérique Latine que le virus se répand

Publié le 15 juin 2020
Jean-Paul Betbeze analyse et décrypte l'impact de la pandémie de coronavirus sur les marchés financiers, sur l'économie et les principales devises. Il évoque également la situation en Amérique Latine.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze analyse et décrypte l'impact de la pandémie de coronavirus sur les marchés financiers, sur l'économie et les principales devises. Il évoque également la situation en Amérique Latine.

140 000 nouveaux cas par jour dans le monde, en hausse constante. Bientôt 8 millions de cas et 450 000 morts. Chacun attend le calme, sinon l’arrêt de cette catastrophe humaine. Mais il ne faut pas rêver : le retour à la croissance antérieure n’aura pas lieu de sitôt en termes quantitatifs : la pandémie va peser longtemps sur l’activité et l’emploi, et moins encore en termes qualitatifs : le contenu des productions, donc des métiers, va changer.

1 - Quel futur ?

Pas de « rêve » ni de « croissance retrouvée », tout faire pour éviter de « dérailler », mais ne pas exclure une « croissance rabotée » : voilà ce qui entre, peu à peu, dans les esprits. Mais ce n’est pas facile. C’est bien pourquoi, aux États-Unis, la réduction violente et inattendue du chômage, à la fin du mois dernier, a d’abord été saluée par les marchés, sinon comme la fin de la pandémie, en tout cas comme l’idée que le pire était passé et qu’un retour à la normale se préparait. C’était entre « rêve » et « croissance retrouvée ». Ensuite les chiffres ont été analysés, montrant que la réduction du chômage avait surtout concerné les salariés peu payés de la restauration et de l’hôtellerie. C’était en fait, seulement, la conséquence mécanique des réouvertures, dans un pays qui ne connaît pas le chômage partiel. On a un emploi si le restaurant est ouvert, s’il ferme, on est licencié.

Le 10 juin, pour dissiper les illusions qui pouvaient demeurer, le Président Powell de la Banque Centrale Américaine (la Fed), a précisé la situation qu’il envisageait dans les mois à venir. D’un côté, il a bien dit que la FED achèterait sans limite les bons du trésor pour financer ainsi, sans problème, le déficit budgétaire, ensuite qu’il interviendrait davantage, pour que les banques fassent plus aisément crédit aux PME. Inutile donc de rêver à une reprise forte qui ramènerait l’économie américaine à la situation pré-COVID 19. Le taux de chômage à 3,5 % était la conséquence de 128 mois de reprise américaine continue, ce qui ne se reproduira pas de sitôt. L’emploi va repartir peu à peu, quand les entreprises verront leur situation s’améliorer, si et seulement si la demande et la confiance reviennent. Les emplois perdus ne seront pas tous retrouvés, en tout cas pas tout de suite, sachant que les entreprises vont changer leurs organisations. Il est vraisemblable qu’elles vont se simplifier, réduire leurs frais généraux et veiller à moins embaucher de cadres à salaires élevés.

Pas de rêve donc : penser plutôt « à une croissance rabotée ». Les bourses se sont donc reprises à penser aussi que la pandémie pouvait s’étendre, comme on le voit en Amérique Latine dans le graphique ci-dessous et/ou revenir de Chine, comme le message nous vient actuellement.

2 – Chercher le changement

Mais, avec l’idée que la croissance future sera durablement plus lente, vient celle que le NASDAQ est le vrai refuge économique. Les nouvelles technologies, l’Intelligence Artificielle et les distributions directes seront les gagnants de cette crise, plus réactifs, moins risqués.

3 – Ne pas dérailler

Dans cette perspective, les Banques Centrales sont là pour éviter que l’économie ne déraille. La FED achète toujours une part significative, de l’ordre du tiers, de la dette publique américaine, comme les autres Banques Centrales d’ailleurs, au Japon ou en zone euro. Partout, les taux d’intérêt à long terme sont donc très bas, sachant que l’inflation est partout, elle aussi, très basse. Ainsi les taux d’intérêt réels sont négatifs en zone euro, proches de zéro au Japon, mais de l’ordre de 0,6 % aux États-Unis et toujours élevés en Italie, malgré tout.


Les politiques monétaires rencontrent leurs limites face aux déficits budgétaires : il faut quand même offrir une rémunération positive aux Etats-Unis, la BCE en zone euro ne peut acheter plus qu’elle ne fait de dette italienne. Reconnaissons que l’Allemagne bénéficie aujourd’hui des efforts qu’elle a faits pour assainir depuis des années sa situation et de la qualité de son système productif. Et la France profite de sa position de deuxième économie de la zone pour « faire passer » le déficit de sa troisième loi de finance à 222 milliards d’euros, ce qui lui fera chercher de l’ordre de 360 milliards d’euros sur les marchés financiers.

4 – L’or, encore

Dans cette économie mondiale qui se fait dorénavant à l’idée que la reprise sera lente dans les pays les plus avancés et que des difficultés, voire pire, vont apparaître dans les pays émergents (pétroliers ou non), l’or continue d’être la valeur refuge. Les autres matières premières alimentaires sont toujours à la baisse et le pétrole ne parvient toujours pas à remonter. Même si l’OPEP+ (avec la Russie) s’engage à réduire encore plus, pendant un mois ou deux supplémentaires, sa production, c’est bien la faible demande de pétrole qui pèse, dans une économie mondiale convaincue qu’elle repartira plus lentement, en plus par ce temps de décarbonisation.

5 – Le dollar toujours, mais l’inquiétude est là, avec le Franc suisse (comme avec l’or)

Pas de surprise donc si le dollar est toujours la référence. L’idée d’une croissance plus lente, moins inflationniste, plus tendue, est partout. La livre souffre : chute d’activité, beaucoup de cas de virus, tensions politiques, Brexit...

Nasdaq et dollar côté reprise, or et Franc suisse côté sécurité : voilà le quatuor de ce temps.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MHK
- 15/06/2020 - 13:43
betbeze
j'espère que ce n'est pas lui qui a rédigé le titre de l'article !