En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 14 min 29 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 23 min 51 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 44 min 9 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 57 min 12 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 6 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 40 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 37 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 53 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 8 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 8 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 17 min 41 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 42 min 30 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 52 min 16 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 25 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 8 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 40 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 33 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 53 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 16 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Propagation

Covid-19 : la carte qui prouve la saisonnalité du virus

Publié le 14 juin 2020
Des chercheurs sont parvenus à créer une carte dynamique prouvant le caractère saisonnier du coronavirus. Ils seraient donc capables d'aider à anticiper sa propagation.
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chercheurs sont parvenus à créer une carte dynamique prouvant le caractère saisonnier du coronavirus. Ils seraient donc capables d'aider à anticiper sa propagation.

Atlantico : Des chercheurs sont parvenus à créer une carte dynamique prouvant le caractère saisonnier du virus. Par voie de conséquence, ils seraient donc capables d'aider à anticiper la propagation du virus. Quels éléments d'observation et outils analytiques ont-ils été employés pour constituer cette carte ?

Stéphane Gayet : Ce travail de recherche a été mené par des spécialistes en santé publique de l’université du Maryland à Baltimore. Le Maryland est un petit État de la côte est des États-Unis d’Amérique, proche de Washington. Une possible saisonnalité de la CoVid-19 a maintes fois été supposée, depuis le début de la pandémie. Le professeur Marc Lipsitch de l’université Harvard à Boston (État du Massachusetts, sur la côte est, au nord de New York), spécialiste en épidémiologie des maladies infectieuses, l’avait même supposé très tôt, avançant l’idée selon laquelle le SARS-CoV-2 deviendrait dans quelque temps – une fois la pandémie dissipée – une infection respiratoire virale saisonnière, au même titre que la grippe et les infections respiratoires virales bénignes des voies aériennes supérieures (rhumes et rhinopharyngites de la saison froide et d’origine virale). Mark Lipsitch ne savait probablement pas encore, en mars, qu’une grande partie de la population était en réalité prémunie contre la CoVid-19, du fait d’une immunité croisée avec plusieurs coronavirus respiratoires bénins, agents de rhumes et de rhinopharyngites (alpha coronavirus, et bêta coronavirus comme les SARS-CoV-1, SARS-CoV-2 et MERS-CoV).

Si l’on observe la courbe des hospitalisations pour CoVid-19 en France, c’est édifiant. C’est l’une des courbes les plus pertinentes et intéressantes, car il s’agit des personnes hospitalisées et confirmées biologiquement. Elle commence lors de la première quinzaine de mars, connaît un pic vers le 15 avril, puis s’infléchit lentement. Elle est générée en temps réel par Santé publique France et disponible (en cherchant bien) sur leur site : cliquer sur « synthèse » pour faire apparaître la courbe. On peut s’étonner que personne ne parle de cette courbe qui est pourtant l’indicateur clef de l’épidémie en France. Le 12 juin y figure (avant-hier). On voit parfaitement que le début du déconfinement le 11 mai n’a strictement rien modifié à l’allure de cette courbe. Manifestement, la situation est contrôlée et la (première) vague va s’achever tout doucement.

L’allure de cette courbe française peut faire penser à une saisonnalité de la CoVid-19. Cette évolution n’est bien sûr pas propre à la France ; elle a pu être observée dans les pays à climat tempéré qui ont pris des mesures préventives du même type que nous.

On peut faire le même constat avec une courbe proche, mais en dents de scie : il s’agit de la courbe des nouvelles hospitalisations qui présente l’intérêt de ne pas être influencée par la durée des hospitalisations.

Cette deuxième courbe provient bien sûr du même site ; elle est accessible à cette adresse URL (cliquer sur « synthèse » pour faire apparaître la courbe).

Les chercheurs de Baltimore ont examiné les données climatiques de 50 villes du monde entier avec ou sans propagation importante de la CoVid-19. C’est ainsi que huit grandes villes avec une forte densité de population et une propagation importante de la CoVid-19 (d’Ouest en Est : Seattle, États-Unis ; Madrid, Espagne ; Paris, France ; Milan, Italie ; Qom, Iran ; Wuhan, Chine ; Daegu, Corée du Sud ; Tokyo, Japon) ont été comparées à 42 villes qui n'ont pas ou que peu été touchées par la pandémie. Les données ont été recueillies de début janvier au 10 mars 2020.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ces chercheurs américains ont utilisé une base de données européenne. En effet, un an après l'Accord de Paris, le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) a lancé ERA-5, l'outil de surveillance du changement climatique à l'échelle mondiale le plus puissant à ce jour. Ils ont donc utilisé les données ERA-5, en les réanalysant.

Résultats de l’étude

Les huit villes énumérées ci-dessus sont situées sur une bande étroite de latitudes, à peu près entre le 30e degré de latitude nord et le 50e degré de latitude nord.

Ces huit grandes villes présentent des conditions climatiques toujours similaires, avec des températures moyennes au 10 mars 2020 comprises entre 5 et 11 °C, combinées à une faible humidité spécifique (3 à 6 g/kg) et une faible humidité absolue (4 à 7 g/m3).
L’humidité spécifique est la vraie teneur intrinsèque en eau de l'air ; elle est indépendante de la température et de la pression de l’air. L’humidité absolue est la concentration en eau de l’air ; elle varie avec la température et la pression, car ces deux grandeurs ont une influence sur la densité de l’air. En fait, l’expression d’humidité absolue se distingue surtout de celle d’humidité relative qui, elle, s’exprime en taux (pourcentage).

Par exemple, alors que Wuhan, en Chine (30,8 degrés de latitude nord) a enregistré 3136 décès et 80 757 cas, Moscou, en Russie (56,0 degrés de latitude nord), a enregistré 0 décès et 10 cas, tandis que Hanoi, au Vietnam (21,2 degrés de latitude nord), a enregistré 0 décès et 31 cas.

Voici donc la carte que ces chercheurs ont produite. La bande de latitudes isothermes (5 à 11 °C) se situe entre les deux lignes rouges ; elle est colorée en vert ; on voit que la latitude de cette bande est fluctuante, en raison des facteurs climatiques propres à chaque région du Monde ; mais elle reste assez bien définie.

Les huit grandes villes en question sont indiquées par un cercle blanc (d’Ouest en Est : Seattle, Madrid, Paris, Milan, Qom, Wuhan, Daegu, Tokyo).

Quel comportement du virus en déduit-on ?

Étant donné que d’autres maladies infectieuses virales respiratoires sont déjà connues pour être saisonnières (grippe, infections para grippales, rhumes et rhinopharyngites), on a eu le temps de se pencher sur les raisons de cette saisonnalité.

En voici les trois explications que l’on avance actuellement.

1. Plus il fait froid et plus l’air est sec, c’est-à-dire pauvre en vapeur d’eau (la vapeur d’eau est invisible, c’est un gaz ; à la différence des microgouttelettes qui sont liquides). Or, l’air sec – mais pas trop – favorise la circulation des microgouttelettes et des particules aéroportées dans l’air ; alors que l’air humide la contrarie au contraire.

2. Quand il fait froid, nos muqueuses respiratoires sont agressées par le froid et desséchées (c’est en hiver qu’il y a le plus de saignements de nez ou épistaxis), ce qui favorise l’infection virale.

3. Pendant la saison froide, on se rassemble et l’on se concentre beaucoup plus dans des locaux peu ventilés (transports en commun, bars, salles de spectacle, salles de sport…), que pendant les autres saisons, ce qui favorise la contamination interhumaine.

La courbe ci-après, provenant de la même étude, confirme que ce sont des conditions particulières de température et d’humidité qui favorisent la contamination interhumaine et l’infection par le virus SARS-CoV-2, en un mot l’épidémie. Les huit villes déjà citées sont représentées en couleur orange. Ce graphique est lui aussi démonstratif.

 

Cette carte va-t-elle réellement permettre d'anticiper la propagation du virus ?

Si cette caractéristique de l’infection CoVid-19 se confirmait, cela voudrait dire que l’on pourrait en effet anticiper les vagues épidémiques d’infection à SARS-CoV-2.

Ce sera particulièrement important quand on disposera tant d’un vaccin que d’un traitement curatif reconnu comme efficace et sûr.

Cela permettra aux autorités de santé de préparer la vague épidémique sur tous les plans, notamment celui de la communication (qui n’a pas été exemplaire). On pourra ainsi constituer des réserves de masques et les commerçants pourront s’équiper de tout le matériel nécessaire (marquage au sol, cloisons de plexiglas …).

Quant à la population, elle sera plus sereine et moins prise au dépourvu, moins bousculée et déstabilisée. Elle aura le temps de s’organiser en amont de la vague épidémique.

Mais cette saisonnalité devra tout de même être étudiée davantage. Il n’en reste pas moins vrai qu’il s’agit ici d’une publication pleine d’intérêt à tous points de vue.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Papy Atlantico
- 14/06/2020 - 20:01
Pas convaincu
Pas convaincu. New-York, pourtant très touchée, n'est pas dans la bande indiquée. Alors que le Japon, pourtant très peu touché, semble y être...
JG
- 14/06/2020 - 19:28
@J'accuse
Exactement !
Ce virus n'est dangereux (à quelques exceptions près mais c'est vrai aussi pour le virus de la grippe saisonnière et personne n'y a jamais fait attention. Il suffit donc de protéger (par vaccin ou confinement) les personnes à risques pendant l'épidémie et on n'a pas besoin d'arrêter l'économie pendant ce qui tuera certainement plus que l'épidémie elle--même. Déjà 4000 morts de plus en Ile de France des conséquences d'un infarctus pour les deux mois de confinement. Ajoutez les morts du reste de la France pour la même raison, ceux qui le seront bientôt car leur cancer s'est révélé ou aggravé sans traitement, etc... et vous tomberez très vite sur un chiffre équivalent à celui des morts du Covid....
J'accuse
- 14/06/2020 - 16:56
Pas besoin de vaccin
Il faudrait encourager la diffusion du virus le plus largement et rapidement possible, tout en protégeant les personnes vulnérables -qui sont connues- plutôt que chercher à mettre tout le monde à l'abri d'une infection avec un confinement.
Je suis prêt à être contaminé et à propager "mon" virus à tous les volontaires, par serrement de mains non lavées ou bisous mouillés. Je tiendrai aussi une conférence dans une salle entièrement close, en parlant fort pour envoyer mes postillons le plus loin possible.
Évidemment, ça nécessite des masques efficaces et des hôpitaux bien équipés pour la petite minorité à risque, et c'est ça qui gêne nos gouvernants: ils ne savent pas faire et préfèrent enfermer tout le monde en tuant l'économie: plus facile et plus protecteur pour eux. Même si au final, ça ne protège personne du virus et ça tue plein de gens à cause des conséquences sociales. Mais ça, ils s'en foutent: il suffit d'études bidon pour prouver qu'ils ont bien fait, et hop ! le tour est joué.