En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 1 heure 40 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 3 heures 19 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 7 heures 7 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 8 heures 13 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 9 heures 18 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 10 heures 35 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 11 heures 15 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 11 heures 39 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 2 heures 12 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 6 heures 45 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 7 heures 53 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 8 heures 29 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 9 heures 58 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 10 heures 25 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 11 heures 8 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 11 heures 40 min
© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Régulation

Protection de la vie privée et préservation de la jeunesse face à l’addiction aux contenus pornographiques : l’équation impossible ?

Publié le 12 juin 2020
Le Sénat a adopté à l’unanimité un amendement qui impose aux sites pornographiques de mettre en place un contrôle de l’âge de leurs clients et à bloquer l'accès aux mineurs. Quel système permettrait de ne pas exposer les enfants mineurs à des sites pornographiques ?
Baptiste Robert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Baptiste Robert est chercheur en cybersécurité et hackeur. Il est connu sous le pseudonyme d'Elliot Alderson.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Sénat a adopté à l’unanimité un amendement qui impose aux sites pornographiques de mettre en place un contrôle de l’âge de leurs clients et à bloquer l'accès aux mineurs. Quel système permettrait de ne pas exposer les enfants mineurs à des sites pornographiques ?

Atlantico.fr : Le sénat a voté cette semaine un amendement obligeant les sites pornographiques à mieux contrôler l'âge des internautes, et à bloquer l'accès aux mineurs. Quels vont être les systèmes mis en place selon vous? 

Baptiste Robert : Je pense que les sites pornographiques vont se mettre à faire de l'identité numérique. L'industrie du monde pornographique marche très bien, elle est née avec internet. Elle est là depuis sa création et restera encore très longtemps. Donc le monde pornographique en ligne va s'adapter et va créer des portails d'identification qui seront conformes aux lois des différents pays si nécessaire. Ensuite, elle va adapter ses offres afin de permettre aux utilisateurs d'utiliser ses produits d'identification pour accéder aux contenus pornographique. L'identité numérique est créée afin de vous éviter quand vous ouvrez un compte en banque par exemple, d'envoyer par la poste votre carte d'identité et tout un tas de documents pour prouver que c'est bien vous. L’idée est de pouvoir à travers un site Internet, être directement capable de dire dans le formulaire que vous avez rempli que vous appelez bien« Monsieur xxx » et d’être en mesure d’identifier de manière forte quelqu'un sur Internet sans avoir à passer par un biais détourné, par la poste ou quoi que ce soit. Ici, c'est un peu la même chose.Pour résumé, on souhaite vérifier que celui qui consulte un site pornographique, lorsqu’il clique sur « J'ai 18 ans » a bien 18 ans. D'ici l’année prochaine, ou dans deux ans, l’Union européenne va d'ailleurs obliger les pays membres à créer une identité numérique.

Quel système permettrait de ne pas exposer les enfants mineurs à des sites pornographiques ? Tout en protégeant les données personnelles des adultes utilisateurs ?

C’est une question qui est très complexe puisque nous nous trouvons dans un monde ultra connecté. Les enfants, de manière générale, commencent à recevoir leur portable en CM2, ou au début du collège. Aujourd’hui, pour leur empêcher l’accès aux contenus pornographiques, il y a  le contrôle parental. Il y a des solutions qui existent sur mobile pour créer des profils adéquats pour les enfants afin de leur restreindre l'utilisation de certains sites. Par exemple, quand votre entreprise vous donne un téléphone portable pour le travail et qu'elle n'a pas envie que vous alliez justement sur des sites pornographiques ou autres, elle a la possibilité de créer des profils. Il y a par exemple « Android for Work ». Il existe des solutions afin de bloquer votre téléphone dans une certaine configuration pour vous interdire ou vous autoriser à faire des choses sur un téléphone.Vous pouvez alors autorisé sur le profil de votre enfant à utiliser le téléphone 3 heures dans la semaine. Lorsqu’il tape le mot « sexe » , son téléphone peut refuser d’accéder à une page par exemple. Nombreuses solutions existent, mais il est vrai qu’elles nécessitent une certaine connaissance technique : même si ce n’est pas très compliqué, il faut quand même le faire. Cela implique d’avoir accès à ces outils, cela demande du temps,  et il y a une éducation technologique à avoir afin d’apprendre aux gens à bloquer le téléphone de leurs enfants. Enfin, il y a évidemment une éducation à faire entre parents et enfants , il faut expliquer à son enfant. Oui, on peut faire beaucoup de choses sur Internet, mais c'est pas ce qu'on peut le faire qu'on doit le faire.

Les utilisateurs majeurs quant à eux, risquent une nouvelle fois de dévoiler leurs données personnelles sur internet…  

Évidemment, et cela amène une autre question sur l'anonymat sur Internet, puisqu'Internet a été créé avec la notion de d’anonymat. Internet, c'est l'endroit où on peut se faire passer pour tout et n'importe quoi. On peut faire des choses qu'on ne se permettrait pas dans la vie réelle. Si on veut aller sur un site pornographique, on va sur un site pornographique. Et on y fait ce qu'on a envie, ce qu'on ne peut pas habituellement. Il y a une partie positive de l’anonymat, il existe des internautes qui font des choses formidables sous couvert d'anonymat. Et de l'autre côté, effectivement, c'est à travers Internet qu'on voit aussi les pires horreurs. Mais changer ce paradigme là en disant voilà, il faut que tout le monde soit identifié dans la vie réelle, il n'y a qu'une seule identité et c'est la même que votre identité sur Internet, ça change complètement la donne.Cela modifie la manière de voir Internet et c'est dommage. Il y a une vraie discussion à avoir, que j’avais d’ailleurs eu lorsque j'avais été auditionné par l'Assemblée nationale sur l'identité numérique, où nous avions parlé notamment d'un droit à l'anonymat. Est ce qu'il ne faudrait pas, dans la loi française ou même dans la loi européenne,  avoir un droit à l'anonymat? Dire « si je veux rester anonyme », j'ai le droit d'être anonyme. Par définition, une identité numérique est là pour vérifier votre identité. Lorsque vous cliquez sur « j’ai 18 ans » sur un site Internet, cela nécessite forcément un traitement de vos données personnelles puisque c'est un peu le but du jeu. Après, on peut enrober tout ça : oui, ce sera ultra sécurisé, oui. Aujourd’hui, il n'y a pas de solution magique qui dirait  « ah oui, bah c’est forcément anonyme »,  « Oui, on vérifie, mais en même temps on respecte bla bla bla »C’est un peu contraire, les deux choses.  Sur le droit à l'anonymat, c'est un débat plus large. On va essayer de relier votre vie réelle à votre vie sur Internet un peu partout.. C’est ce que fait Facebook par exemple, qui essaie de faire des liens entre vous dans la vie réelle et vous sur Facebook. Et si on essayait de vous relier, de renier votre vie virtuelle et réelle en permanence. Est ce que faudrait pas instaurer ce droit là en disant « comme vous avez la propriété de vos données? D'après le RGBD, vous avez le droit d'avoir un anonymat, si vous voulez pas donner votre nom, vous avez le droit de ne pas le donner.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 12/06/2020 - 15:27
Un devoir bien difficile pour les parents
Parmi mes proches, un jeune ado a été récemment choqué par des images non sollicitées qu'il n'a pas comprises lors d'une navigation. Moi-même, j'ai appris dans les GG que le mot "beurette" dirigeait tout droit sur des sites d'adulte ! (j'utilise pour les mots particuliers directement des sites dictionnaires, dont le wiktionnaire) L'éducation ne pourra que limiter la vision de la pornographie, mais ce sera au moins une limitation. Il est vrai qu'on ne pourra pas empêcher un ado d'être curieux sur un sujet qui « fait tourner le monde depuis que le monde est monde... » Autrefois, bien sûr, les enfants avaient eux aussi souvent le spectacle direct sous les yeux quand on connaît les temps où les lits étaient communs (les fabliaux ne se sont pas privés de nous faire rire avec des erreurs d'échanges impromptus d'épouses dans l'obscurité) sans compter les alcôves et les bosquets. Il faut considérer que la pornographie vite devenue une industrie s'immisce partout. Une déontologie rendant plus difficile l'accès et l'indexation serait une aide appréciable.
J.B.
- 12/06/2020 - 13:44
Préservation de la jeunesse
Quel système ? mais les parents bien sûr !