En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

06.

Nous aurons la Chine de nos mérites

07.

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 24 sec
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 16 heures 34 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 17 heures 54 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 21 heures 31 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 21 heures 49 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 22 heures 5 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 22 heures 26 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 22 heures 54 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 1 jour 18 min
décryptage > High-tech
Espionnage

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

il y a 17 min 45 sec
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 17 heures 21 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 18 heures 32 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 20 heures 5 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 21 heures 42 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 22 heures 11 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 23 heures 1 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 1 jour 18 min
© Juan Mabromata / AFP
© Juan Mabromata / AFP
Urgence à agir

La génération sacrifiée des "diplômés Covid"

Publié le 11 juin 2020
Jean-Claude Puerto-Salavert s'interroge sur les difficultés et les obstacles pour les générations de jeunes qui s'apprêtent à arriver sur le marché du travail en ces temps de pandémie de coronavirus. Il y a urgence à agir pour la jeunesse.
Jean-Claude Puerto-Salavert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Puerto-Salavert est Pdg d’Ucar, Président des anciens élèves de l’Inseec.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Puerto-Salavert s'interroge sur les difficultés et les obstacles pour les générations de jeunes qui s'apprêtent à arriver sur le marché du travail en ces temps de pandémie de coronavirus. Il y a urgence à agir pour la jeunesse.

Une réunion a eu lieu à l’Élysée, ce jeudi 4 juin, pour favoriser l’intégration des 700 000 jeunes étudiants qui parviennent sur le marché de travail. Il était grand temps !

Les secousses économique provoquées par la crise sanitaire, seront-elles dévastatrices ? Elle le sont déjà ! Et elles le sont d’abord, sans qu’on le réalise vraiment, pour les 700 000 jeunes qui sortent des écoles et arrivent avant l’été sur le marché du travail. La réalité, la voici : les portes leurs sont fermées. 

Nous nous préparons à accueillir cette nouvelle génération. Mais le tsunami qui nous a pris par surprise nous oblige à éponger les déficits sans nous poser trop de questions. Il s’agit de remettre progressivement nos entreprises en ordre de marche, remettre au travail nos collaborateurs anesthésiés par le confinement, renouer avec un chiffre d’affaires qui puisse sauver l’emploi. Les États, les banques centrales, les institutions internationales et européennes, ne ménagent pas leurs efforts pour amortir le choc. Les entreprises, grandes, moyennes, petites, démontrent qu’elles aussi, jouent le jeu, s’adaptent, innovent, assument leurs responsabilités.

L’absence de visibilité

Hélas, l’embauche des jeunes diplômés est remise à plus tard. Le retour à la normale prendra des mois. C’est ce délai qui est anormal ; une génération entière est abandonnée sur le bord de la route.

Comment nos jeunes diplômés vont-ils faire ? Les plus chanceux sont aidés par leur famille, qui elle-même, parfois, est frappée par la crise ; d’autres doivent impérativement trouver un emploi précaire. Ne serait-ce que pour rembourser ce prêt étudiant qui leur aura permis de financer leurs études.

Le plus traumatisant est de gérer une absence de statut. Ces jeunes ne bénéficient plus du statut protecteur de l’étudiant et pas encore de celui du salarié. À la perspective de se retrouver sans emploi, l’anxiété grandit dans un isolement néfaste. Nous devons leur tendre la main, nous mobiliser et proposer des mesures exceptionnelles.

Des frais de scolarité réduits

Les écoles doivent assumer leurs responsabilités et accompagner leurs étudiants conformément à leurs promesses lors des recrutements. Pourquoi ne pas prolonger le statut d’étudiant, très provisoirement ? Et leur permettre de passer ce cap difficile grâce à un stage ? Mieux vaut entrouvrir les portes du marché de l’emploi plutôt que tourner en rond dans un studio.

Pourquoi ne pas réduire les frais de scolarité ? La dernière année a été contrariée dans son déroulement et les écoles ont fait quelques économies du fait du confinement.

Président de l’Association des Diplômés de l’Inseec, je suis conscient du rôle que doit jouer le réseau des alumni dans ce contexte. Nous soutenons nos jeunes camarades qui demandent un moratoire sur les frais de scolarité. Nous sommes prêts à participer à l’élaboration d’un statut transitoire de “l’étudiant covid”. Nous engageons l’école à trouver les modalités financières pour répondre à la demande des étudiants en recherche d’alternance. Nous sommes prêts à mobiliser notre réseau de 68 000 anciens élèves pour procurer dans leurs entreprises des stages et des emplois aux jeunes diplômés. Nous venons d’en faire la démonstration en décrochant en quelques jours des stages en France, pour des étudiants qui n’ont pu partir à l’étranger. Et bien sûr, conscients que ces problèmes se posent de la même manière aux étudiants des autres grandes écoles, nous sommes prêts à collaborer avec les associations d’alumni du secteur privé comme des universités.

La jeunesse nous parle, nous observe, attend que nous nous montrions à la hauteur des enjeux. Il y a urgence à agir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 11/06/2020 - 15:36
Au lieu de braire....
l'auteur devrait se mettre des lunettes...
S'il est bien un secteur que le Covid n'a pas ravagé c'est l'éducation nationale car....elle l'était déjà!!!
De l'école primaire , fabrique d'illettrés, au secondaire qui déverse des bacheliers ne maîtrisant pas le français jusqu'aux facs qui sont devenues des machines à fabriquer des diplômes ( autrefois il n'y avait que les facs de lettre s mais le mal s'est propagé), l'éducation nationale est devenue une machine à casser l'ascenseur social avec la bénédiction des gouvernements successifs et la complicité des enseignants.
L'éducation est la partie la plus pourrie de ce pays en décomposition. Nos brillants scientifiques ne l'avaient pas vu: le Covid s'acharne sur la charogne et c'est pour cela que vous avons été parmi les plus atteints