En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

03.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

04.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

05.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

06.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

07.

Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 10 heures 45 sec
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 10 heures 58 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 12 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 13 heures 55 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 16 heures 13 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 17 heures 27 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 17 heures 45 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 18 heures 31 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 19 heures 5 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 10 heures 30 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 12 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 14 heures 14 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 16 heures 41 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 19 heures 6 min
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Cette coupable lâcheté politique qui laisse dégénérer le face à face minorités / police

Publié le 08 juin 2020
Laurence Sailliet, chroniqueuse politique et ancienne porte-parole du parti Les Républicains, décrypte le climat de tensions sur la question des "violences policières" en France dans le contexte des manifestations aux Etats-Unis et dans le monde entier après la mort de George Floyd. Laurence Sailliet publiera une chronique politique chaque lundi sur Atlantico.
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, ex-porte-parole Les Républicains, est chroniqueuse politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, chroniqueuse politique et ancienne porte-parole du parti Les Républicains, décrypte le climat de tensions sur la question des "violences policières" en France dans le contexte des manifestations aux Etats-Unis et dans le monde entier après la mort de George Floyd. Laurence Sailliet publiera une chronique politique chaque lundi sur Atlantico.

Le 25 mai, la mort de George Floyd, étouffé lors de son arrestation, a suscité une vague d’indignation aux États-Unis puis dans de nombreux autres pays. Comment pourrait-on ne pas être choqué, révolté et ne pas condamner les actes de son bourreau Derek Chauvin... Les images insupportables de la terrible agonie de George Floyd ont fait le tour du monde, elles resteront dans tous les esprits. Sa mort mérite tous les hommages mais elle ne mérite pas toutes les récupérations. 

Laisser penser que les violences dont se rendent coupables des policiers en France sont comparables à celles commises aux États-Unis est une propagande malhonnête. Chaque blessé est un blessé de trop, chaque décès est tragique mais l’on se doit de dire que le nombre de victimes en proportion est incomparable. Comme le rapporte Mathieu Zagrodzki - chercheur associé au Cesdip, auteur d'une thèse sur les polices de proximité en France et aux États-Unis - les polices américaines tuent plus d’un millier de personnes par an, pour 320 millions d’habitants. La police et la gendarmerie en France, une vingtaine. Les modes opératoires lors des arrestations, la possibilité d’utiliser son arme, le système répressif sont différents. Les pratiques discriminatoires sont également sans commune mesure. 

Alors jeter l’opprobre sur nos forces de l’ordre, sur toute une institution en important des faits et pratiques d’outre-Atlantique est bien une récupération indigne des organisations d’ultra gauche et des mouvements racialistes. 

Pour la France insoumise et ses alliés, de toute façon, tout est bon pour casser du flic ! Ils sont devenus des adeptes de cette cynique stratégie qui vise à renverser le pouvoir lorsque les urnes ne vous ont pas donné raison... 

Pour les mouvements racialistes, quelle aubaine pour désigner les policiers noirs comme des traîtres. Belle démonstration, au passage, d’un racisme ordinaire, toléré et même pardonné. 

Pour certaines « vedettes », aux envolées lyriques absurdes et mensongères, les événements aux États-Unis ne font que nourrir leur dangereux militantisme. Camélia Jordana avait ouvert le ban avec une certaine efficacité, mais Mathieu Kassovitz a repris le flambeau avec panache par ses propos : « est-ce que vous connaissez des gens armés dans la rue ? Personne n’est armé... ». On pourrait en sourire si ces affirmations n’avaient pas été tristement démenties le soir même avec la mort d’un adolescent de 16 ans, tué par balles dans une commune de Seine-Saint-Denis... 

Mais que veulent ces acteurs politiques ? Simplement que nous vivions face à face, dans un climat de guerre civile. Quel meilleur moyen pour détruire la République que de déstabiliser ceux qui la protègent ? Le stratagème est clair, la méthode affûtée et rien n’arrêtera ceux qui veulent le soulèvement d’une partie du peuple, le chaos pour atteindre la démocratie. 

Au-delà du risque politique, ce flic bashing est d’une très grande violence pour tous nos policiers et gendarmes, ceux qui nous protègent et auront toujours le courage de s’interposer pour protéger la nation. C’est pour cela qu’ils se sont engagés. Il n’est pas question d’évacuer d’un revers de main les fautes, les actes de violence et de racisme de quelques-uns, la tolérance zéro doit s’appliquer, la justice ne doit pas tolérer d’exceptions. Mais surtout gardons à l’esprit ce qui fonde l’engagement de ces hommes et ces femmes dont le courage et le dévouement méritent notre considération. Enfin comment peut-on oublier le fameux #JeSuisPolicier accolé à #JeSuisCharlie de janvier 2015, les applaudissements, les remerciements et les étreintes qui nous ont tant émus lors des manifestations suite aux attentats ? Comment peut-on oublier le chagrin, la colère et l’incompréhension de tout un pays lorsqu’ils sont tombés sous les balles des terroristes ? 

Aujourd’hui, le silence coupable de bon nombre de responsables politiques est incompréhensible. Est-ce par lâcheté ou par opportunisme qu’ils laissent se déliter ainsi la Nation ? Eux savent pourtant que ce face à face qui s’installe entre une partie du peuple et l’institution policière nous y mènera inexorablement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 09/06/2020 - 09:08
@Gré
Oui, on attend les tirs de LBD, les yeux crevés et les mains arrachées des racailles ou des Black Blocks, mais il ne se passera rien contre la populace d'extrême gauches et ses supplétifs islamistes.
zen-gzr-28
- 08/06/2020 - 23:08
gré
La population n'est pas dupe. Les FDO interviennent sur ordre d'une hiérarchie responsable des dégats et débordements.
ginseng
- 08/06/2020 - 22:18
bravo,les grands médias sont
bravo,les grands médias sont une honte pour la france,soutien aux policiers et gendarmes.