En direct
Best of
Best of du 8 au 14 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

02.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

03.

Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques

04.

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

05.

La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov

06.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

07.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

ça vient d'être publié
light > Religion
Contexte particulier
Pèlerinage du 15 août à Lourdes : des milliers de pèlerins sont attendus, le masque sera obligatoire
il y a 7 heures 45 min
pépite vidéo > France
Vive émotion
Retrouvez l’hommage de Jean Castex aux six humanitaires français tués au Niger
il y a 10 heures 26 sec
pépites > International
Noms d'oiseaux
La Turquie accuse la France de se comporter "comme un caïd" en Méditerranée
il y a 11 heures 12 min
pépites > Politique
Couple franco-allemand
Emmanuel Macron va recevoir Angela Merkel au Fort de Brégançon le 20 août prochain
il y a 13 heures 46 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Santé
Nouvel espoir

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Société
Nihilisme sociétal

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

il y a 18 heures 40 min
décryptage > International
Maison Blanche

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

il y a 19 heures 33 min
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 1 jour 9 heures
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk, un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 8 heures 25 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov
il y a 10 heures 33 min
pépites > International
Vague de critiques
L'Autorité palestinienne, l’Iran et la Turquie rejettent l'accord entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 13 heures 1 min
light > Culture
Succès fou
Le livre de Nicolas Sarkozy, Le Temps des tempêtes, devient officiellement le best-seller de l'été 2020
il y a 14 heures 50 min
pépite vidéo > Europe
Distanciation sociale
Interdiction en Galice : la fumée de cigarette peut-elle transmettre le coronavirus ?
il y a 17 heures 4 min
décryptage > France
Ecoutons-là

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Economie
Résilience face au climat

Canicules, inondations et tempêtes : la vulnérabilité humaine et économique diminue avec les années

il y a 19 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 1 jour 8 heures
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 1 jour 9 heures
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 1 jour 11 heures
© ANGELA WEISS / AFP
© ANGELA WEISS / AFP
Conséquences

Pourquoi le faible taux d’inflation masque une réalité plus complexe pour le pouvoir d’achat des ménages

Publié le 08 juin 2020
Malgré un faible taux d'inflation évoqué par les économistes, le prix des biens et services de première nécessité aurait tendance à augmenter, tandis que celui des produits de seconde nécessité diminuerait. Quels seront les impacts de cette évolution sur le pouvoir d'achat et, plus généralement, sur l'économie globale ?
Gilles Dufrénot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Dufrénot est Professeur de Sciences Economiques à Aix-Marseille Université et membre de l’Ecole d’Economie de Marseille (AMSE). Il est également chercheur associé au CEPII. Il est l’auteur de nombreux livres dont Les pauvres vont-ils...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré un faible taux d'inflation évoqué par les économistes, le prix des biens et services de première nécessité aurait tendance à augmenter, tandis que celui des produits de seconde nécessité diminuerait. Quels seront les impacts de cette évolution sur le pouvoir d'achat et, plus généralement, sur l'économie globale ?

Atlantico.fr : Les économistes parlent du faible taux d'inflation aux États-Unis. Mais la réalité est plus complexe : d'après le rapport annuel doxoINSIGHTS, les ménages ont vu leurs dépenses fixes augmenter plus vite que leurs revenus, avec des dépenses fixes (services publics, prêts etc.), qui ont augmenté de 6 % entre 2019 et 2020.

Le rapport en question observe que le prix des biens et services de première nécessité augmente, tandis que celui des produits de seconde nécessité a tendance à diminuer. Quels impacts aura cette évolution sur le pouvoir d'achat et, plus généralement, sur l'économie globale ?

Gilles Dufrénot : Les Etats-Unis sont un des pays les plus inégalitaires au monde, qu’il s’agisse des inégalités de revenus ou de richesses. La hausse du prix des dépenses fixes risque d’accentuer ces inégalités en pesant sur les ménages les plus modestes. Dans le contexte actuel de taux de chômage élevé et de récession économique consécutifs à la crise sanitaire, cela risque de peser davantage sur le pouvoir d’achat des ménages.

Par quoi se caractérise la situation de l’inflation aujourd’hui ? Sur le plan structurel comme conjoncturel, quelles seront les conséquences de la crise de la Covid-19 sur les prix et sur l’économie ?

Les pays industrialisés évoluent aujourd’hui dans un régime d’inflation basse, qui s’explique par des facteurs structurels : pressions déflationnistes liées à la globalisation, disparition de la boucle prix-salaires comme fondement de régulation des économies, décrochage des anticipations inflationnistes. La crise du Covid-19 a conduit les économies à mettre volontairement à l’arrêt une partie des systèmes productifs durant le confinement. Ce qui a détruit une partie des capacités productives, fait augmenter le chômage et a plongé les économies dans une situation de récession pire que celle de la crise de 2008. Les scénarios possibles de reprise dépendent de deux inconnus. D’une part, de la reprise éventuelle de l’épidémie au cours de l’automne ou de l’hiver. D’autre part, du comportement de désépargne des ménages. 

Que peut-on prédire ou prévoir quant à l'évolution à venir des prix ? Si le danger est davantage celui de la déflation aux Etats-Unis, à quoi peut-on s'attendre pour les économies européennes ?

Il est peu probable que l’inflation réapparaisse prochainement, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. Le taux d’utilisation des capacités de production reste bas. Mais surtout les anticipations inflationnistes sont fixes. Les marchés et le secteur privé n’anticiperont pas de hausse durable des prix tant que l’avenir restera incertain. Par ailleurs, de nouvelles baisses durables des taux de chômage – susceptibles d’exercer une pression à la hausse sur les salaires – ne devraient pas se manifester avant un ou deux années, même en cas de « rebondissement » de l’économie. Enfin, une incertitude demeure sur le rythme auquel reprendront les échanges commerciaux internationaux dans un contexte où certains secteurs se trouvent t en crise : transport aérien, tourisme.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires