En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 5 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© ANGELA WEISS / AFP
© ANGELA WEISS / AFP
Conséquences

Pourquoi le faible taux d’inflation masque une réalité plus complexe pour le pouvoir d’achat des ménages

Publié le 08 juin 2020
Malgré un faible taux d'inflation évoqué par les économistes, le prix des biens et services de première nécessité aurait tendance à augmenter, tandis que celui des produits de seconde nécessité diminuerait. Quels seront les impacts de cette évolution sur le pouvoir d'achat et, plus généralement, sur l'économie globale ?
Gilles Dufrénot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Dufrénot est Professeur de Sciences Economiques à Aix-Marseille Université et membre de l’Ecole d’Economie de Marseille (AMSE). Il est également chercheur associé au CEPII. Il est l’auteur de nombreux livres dont Les pauvres vont-ils...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré un faible taux d'inflation évoqué par les économistes, le prix des biens et services de première nécessité aurait tendance à augmenter, tandis que celui des produits de seconde nécessité diminuerait. Quels seront les impacts de cette évolution sur le pouvoir d'achat et, plus généralement, sur l'économie globale ?

Atlantico.fr : Les économistes parlent du faible taux d'inflation aux États-Unis. Mais la réalité est plus complexe : d'après le rapport annuel doxoINSIGHTS, les ménages ont vu leurs dépenses fixes augmenter plus vite que leurs revenus, avec des dépenses fixes (services publics, prêts etc.), qui ont augmenté de 6 % entre 2019 et 2020.

Le rapport en question observe que le prix des biens et services de première nécessité augmente, tandis que celui des produits de seconde nécessité a tendance à diminuer. Quels impacts aura cette évolution sur le pouvoir d'achat et, plus généralement, sur l'économie globale ?

Gilles Dufrénot : Les Etats-Unis sont un des pays les plus inégalitaires au monde, qu’il s’agisse des inégalités de revenus ou de richesses. La hausse du prix des dépenses fixes risque d’accentuer ces inégalités en pesant sur les ménages les plus modestes. Dans le contexte actuel de taux de chômage élevé et de récession économique consécutifs à la crise sanitaire, cela risque de peser davantage sur le pouvoir d’achat des ménages.

Par quoi se caractérise la situation de l’inflation aujourd’hui ? Sur le plan structurel comme conjoncturel, quelles seront les conséquences de la crise de la Covid-19 sur les prix et sur l’économie ?

Les pays industrialisés évoluent aujourd’hui dans un régime d’inflation basse, qui s’explique par des facteurs structurels : pressions déflationnistes liées à la globalisation, disparition de la boucle prix-salaires comme fondement de régulation des économies, décrochage des anticipations inflationnistes. La crise du Covid-19 a conduit les économies à mettre volontairement à l’arrêt une partie des systèmes productifs durant le confinement. Ce qui a détruit une partie des capacités productives, fait augmenter le chômage et a plongé les économies dans une situation de récession pire que celle de la crise de 2008. Les scénarios possibles de reprise dépendent de deux inconnus. D’une part, de la reprise éventuelle de l’épidémie au cours de l’automne ou de l’hiver. D’autre part, du comportement de désépargne des ménages. 

Que peut-on prédire ou prévoir quant à l'évolution à venir des prix ? Si le danger est davantage celui de la déflation aux Etats-Unis, à quoi peut-on s'attendre pour les économies européennes ?

Il est peu probable que l’inflation réapparaisse prochainement, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. Le taux d’utilisation des capacités de production reste bas. Mais surtout les anticipations inflationnistes sont fixes. Les marchés et le secteur privé n’anticiperont pas de hausse durable des prix tant que l’avenir restera incertain. Par ailleurs, de nouvelles baisses durables des taux de chômage – susceptibles d’exercer une pression à la hausse sur les salaires – ne devraient pas se manifester avant un ou deux années, même en cas de « rebondissement » de l’économie. Enfin, une incertitude demeure sur le rythme auquel reprendront les échanges commerciaux internationaux dans un contexte où certains secteurs se trouvent t en crise : transport aérien, tourisme.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires