En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 1 heure 38 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 3 heures 16 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 7 heures 4 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 8 heures 11 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 9 heures 16 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 10 heures 8 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 11 heures 12 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 11 heures 36 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 2 heures 10 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 7 heures 50 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 8 heures 26 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 9 heures 55 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 10 heures 22 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 11 heures 6 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 11 heures 29 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 11 heures 37 min
© Valery HACHE / AFP
© Valery HACHE / AFP
Changement de paradigme

Vivre où on travaille… ou travailler où on vit : la Covid-19 ouvre de nouvelles perspectives

Publié le 06 juin 2020
La crise du Covid-19 va entraîner deux phénomènes : l’essor du travail à distance et une baisse de la demande de bureaux.
Joachim Azan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joachim Azan est le Président-Fondateur de Novaxia. Il est diplômé d'expertise comptable et a plus de 20 ans d'expérience en banque, conseil et investissement sur des problématiques patrimoniales complexes, en fusions-acquisitions et au sein de Family...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crise du Covid-19 va entraîner deux phénomènes : l’essor du travail à distance et une baisse de la demande de bureaux.

Et si la crise économique et la montée en puissance du télétravail, résultant de la crise sanitaire du Covid-19, étaient en train d’accélérer le phénomène de transformation des métropoles en « villages urbains » ?

Un « village urbain » est un quartier qui se caractérise par une mixité de bureaux et logements, et est accessible à pied avec un centre-ville particulièrement dynamique en termes de commerces et de services.

Les citadins ne sont pas tous animés par l’envie de vivre à la campagne. Ils sont très attachés à leur ville et veulent y rester. Néanmoins, dans le contexte actuel, les urbains souhaitent de plus en plus améliorer leur qualité de vie. En parallèle, les entreprises repensent leur modèle de travail.

Tout ceci contribue à un rapprochement du lieu d’habitation avec le lieu de travail. Quelle aubaine pour le « village urbain » qui est un moyen de rééquilibrer la métropole ! Comment rendre ce rapprochement faisable et quels en sont les bénéfices ?

La crise du Covid-19 va entrainer deux phénomènes : l’essor du travail à distance et une baisse de la demande de bureaux.

L’essor du télétravail entrainera un rapprochement des bureaux vers les zones d’habitation.

D’ailleurs, est-il si utopique pour une entreprise d’avoir plusieurs antennes de bureaux en différents endroits d’une métropole, afin de se rapprocher de ses collaborateurs ? D’autant plus dans une période où les résistances vis-à-vis du télétravail sont en train de tomber ! Le télétravail est du travail à distance (remote work) et pas uniquement du travail à domicile (home office). Pourquoi une entreprise qui a son « siège social » à Boulogne ferait venir ses collaborateurs habitant dans toute l’Ile-de-France au même endroit ? Elle pourrait répartir ses bureaux aussi à l’est ou au nord en fonction du lieu de résidence de la majorité de ses salariés. Cela permettrait à ses collaborateurs de travailler à côté de chez eux tout en restant connectés à l’entreprise. Les quartiers résidentiels sont vivants, avec leurs habitants, leurs événements quotidiens... Ils vont devenir de plus en plus attractifs pour les entreprises avec leur loyer comparativement plus faible que dans les zones tertiaires qui sont majoritairement au centre, ou à l’ouest.

La baisse de la demande de bureaux entrainera une diminution du prix des loyers ce qui facilitera les transformations des bureaux en logements. Avant la crise, la demande de bureaux était forte et les loyers très élevés, rendant ainsi l’équation économique de la transformation complexe. L’ouverture aux logements des quartiers d’affaires monolithiques, à qui on reproche d’être impersonnels, amènera de la vie en continu dans ces quartiers.

Parallèlement, le logement résiste dans les périodes de crises car l’offre de logements est structurellement trop faible. D’ailleurs, le logement a résisté pendant les crises de 2008 et 2011. De plus, le logement est soutenu par les pouvoirs publics. En 2018 la loi Elan favorise la transformation de bureaux en logements en octroyant un bonus de constructibilité.

Malgré cette initiative du Ministre de la Cohésion et des Territoires et l’engagement des acteurs de l’immobilier, nous sommes loin des résultats attendus pour le moment. Le bonus de constructibilité n’était pas suffisant pour compenser la différence entre le prix du bureau et le prix du logement. La crise pourrait ainsi donner l’impulsion à cette loi en rendant pleinement opérante la transformation de bureaux vacants en logements.

Ce rapprochement du tertiaire avec le logement aura des bénéfices. Tout d’abord, un bénéfice humain découlant de l’amélioration de la qualité de vie des habitants grâce à la réduction de leur temps de trajet. Ensuite, un bénéfice environnemental lié à la baisse de la pollution grâce à la réduction des déplacements quotidiens. Enfin, un bénéfice économique pour les territoires avec de nouveaux emplois et pour les entreprises avec des économies de loyers.

Tous ces bénéfices sont cohérents avec la montée en puissance de la « RSE » (Responsabilité Sociale des Entreprises) des entreprises qui sont, avec leurs collaborateurs, de plus en plus en recherche de sens. Les entreprises et les acteurs de l’immobilier peuvent ainsi jouer un rôle clé en contribuant à ce mouvement de rééquilibrage vertueux entre tertiaire et logement. Cela évitera aux métropoles de se diviser entre d’une part des villes-dortoir et, de l’autre, des quartiers d’affaires désincarnés.

Cette transformation urbaine, en laquelle je crois, répondra aux attentes des citadins de vivre dans un village urbain !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 06/06/2020 - 13:29
Paris centre quoi!
L'accomplissement ultime du boboisme. Cependant c'est un développement souhaitable et positif pour ses habitants qui vivent dans cette sorte d'environnement.