En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

06.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

07.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 6 heures 56 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 7 heures 39 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 9 heures 10 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 12 heures 4 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 13 heures 24 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 13 heures 47 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 14 heures 25 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 15 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 15 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 6 heures 37 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 7 heures 11 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 8 heures 8 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 10 heures 24 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 13 heures 39 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 14 heures 49 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 16 heures 26 min
© SAM PANTHAKY / AFP
© SAM PANTHAKY / AFP
Le point de vue de Dov Zerah

Après le Coronavirus, les criquets ?

Publié le 02 juin 2020
Avec Dov Zerah
Alors que le pays lutte contre le Covid-19, l'État du Rajasthan en Inde est confronté à la pire invasion de criquets depuis 30 ans. Les insectes dévastent les cultures locales dans ce qui est considéré comme le "grenier" du pays.
Dov Zerah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Dov ZERAH a été directeur des Monnaies et médailles. Ancien directeur général de l'Agence française de développement (AFD), il a également été président de Proparco, filiale de l’AFD spécialisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le pays lutte contre le Covid-19, l'État du Rajasthan en Inde est confronté à la pire invasion de criquets depuis 30 ans. Les insectes dévastent les cultures locales dans ce qui est considéré comme le "grenier" du pays.
Avec Dov Zerah

Depuis plus d’un mois, des myriades de dizaines de millions de criquets pèlerins survolent des régions de l’Inde. Dans un premier temps, ce fut le Rajasthan ; situé dans l’ouest du pays, cela accrédite la thèse de l’arrivée de l’insecte par le Pakistan, la péninsule arabique et la corne de l’Est africain, berceau du criquet… une sorte de route du criquet !

Également dénommée « sauterelle tigre », le criquet pèlerin se laisse porter par le vent et peut couvrir jusqu’à 150 km par jour. Il ne dure pas longtemps, jusqu’à trois mois, mais la femelle peut pondre jusqu’à 300 œufs, ce qui entraine une reproduction rapide et importante.

Certains ont vu la vidéo présentant les criquets pèlerins déferlant sur Jaipur, capitale de Rajasthan, et ses habitants utiliser des ustensiles pour essayer de décrocher les indésirables des murs et arbres.

L’Inde connait la plus terrible invasion depuis 1993 ; la dizaine d’essaims d’un km² chacun ont entrainé la destruction de 50 000 km² dans le Rajasthan ; d’autres essaims sont apparus dans les États du Mahārāshtra, Gujurat, Madhya Pradech, Pendjab, Uttar Pradesh... Les agriculteurs indiens se trouvent confrontés à de nouvelles difficultés après les conséquences du Covid-19.

La conjugaison des deux fléaux, Covid-19 et criquets va-t-elle remettre en cause la poursuite de la trajectoire indienne, à savoir de dépasser la Chine grâce à la combinaison des croissances économique et démographique. Selon le FMI, l’Inde contribue déjà à la croissance mondiale à concurrence de 15 %. L’Inde est la 7ème puissance économique mondiale ; elle est en passe de devenir, d’ici 2030, la 3ème puissance économique mondiale, le grand acteur mondial.

Le gouvernement Narendra Modi table sur des baisses d’impôt pour relancer la croissance économique estimée aujourd’hui à 5 %, le plus faible taux depuis la crise financière de 2008 et inférieur aux 8 % des dernières années, pourcentage indispensable pour contenir l’augmentation du chômage et l’absorption de l’exode rural.

Cette invasion de criquets pèlerins est peut-être en train de se répandre à la surface de la terre à l’image de la pandémie du Covid-19. Cela fait plusieurs mois que l’agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO, acronyme du titre en anglais, Food and alimentation organization) a fait de la lutte acridienne une de ses priorités ; un dixième de la population mondiale peut être impacté par l’invasion. Cette organisation, au siège social basé Rome, et son service mondial d’information sur le criquet pèlerin (DLIS), suit ces insectes 24 par jour et 7 jours sur 7.

Le criquet pèlerin est considéré comme étant le ravageur le plus destructeur au Monde ; il est habituellement plus familier de l’Afrique de l’Est et y sévit depuis la fin de l’année.

Un nouveau fléau frappe l’Afrique. Plusieurs pays sont touchés : Éthiopie, Érythrée, Kenya, Somalie, Ouganda, Tanzanie.

Au XXème siècle, six invasions ont été enregistrées ; la dernière remonte à 2004-2005. La dernière invasion remonte à 70 ans au Kenya, à 25 ans en Éthiopie et Somalie ; l’urgence nationale a été décrétée dans ces deux derniers pays.

L’actuelle invasion est d’une importance inégalée avec plusieurs milliards d’insectes ; un seul des essaims couvrirait 2 400 km², la taille du Luxembourg. Un essaim contiendrait 200 milliards d’insectes ; en consommant 2 grammes par jour, l’équivalent de son poids, la prédation quotidienne porte sur 400 000 tonnes par jour ; 1 km² de ravageurs consomme les besoins de 35 000 personnes.

Pour les scientifiques, la prolifération des ravageurs a pour origine de fortes variations climatologiques, des alternances de sécheresse et de fortes précipitations, attribuées au « dipôle de l’Océan indien » ; mais, comme pour le Covid-19, il n’y a pas unanimité entre « les sachants ».

Il est à craindre l’extension géographique de l’invasion vers l’ouest du sub-continent, et plus particulièrement vers la bande sahélo-soudanaise avec l’arrivée de la saison des pluies en juin-juillet, le moment idéal pour les semis. Cela risque de compromettre toute une récolte.

La FAO estime qu’en l’absence de réaction coordonnée, le nombre de ces insectes voraces pourraient être multipliés par 500 d’ici fin juin. Ce fléau va aggraver la faim et la malnutrition dans une région déjà marquée par la présence de plus des dizaines de millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire

Le fléau ravage les cultures vivrières et fourragères ; des milliers d’hectares ont d’ores et déjà été détruits réduisant à la famine des milliers de familles, et ce n’est pas fini. Il en résultera une augmentation des prix agricoles et accentuera la crise alimentaire.

Mais les conséquences peuvent être plus importantes. Par exemple, en Éthiopie, le fléau entraine un triple coût, celui habituel lié à ses effets traditionnels. Mais cela va contrarier, voire remettre en cause le vaste plan de reboisement engagé par le gouvernement à l’été 2019 ; la famine va accompagner un désastre écologique.

Ce fléau démontre une nouvelle fois l’exigence d’une gouvernance mondiale. Comme le virus, le ravageur ne s’arrête pas aux frontières, traverse les mers et océans. Une réponse internationale s’impose !

Et pourtant l’enjeu n’est pas insurmontable. La FAO estime avoir besoin d’environ 80 M$, mais n’en disposerait que 20. Elle a déjà accordé aux gouvernements concernés 10 M$ pour l’achat d’avions ou véhicules d’épandage de pesticides, censés ne pas avoir d’effets environnementaux …

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires