En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

03.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

04.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

05.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

06.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

07.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

05.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 56 min 58 sec
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 3 heures 15 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 4 heures 34 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 14 heures 56 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 16 heures 28 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 18 heures 3 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 23 heures 45 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 2 heures 6 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 4 heures 52 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 15 heures 48 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 17 heures 6 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 19 heures 20 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 21 heures 9 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 1 jour 3 min
© BARBARA GINDL / APA / AFP
© BARBARA GINDL / APA / AFP
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

Publié le 29 mai 2020
Bernard Meunier revient sur les atouts du télétravail en cette période difficile pour les entreprises face à la crise du Covid-19.
Bernard Meunier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Meunier est un ex-négociateur au GIGN, Consultant en sûreté et conférencier. Il est titulaire d'un DEA en négociation de crise (Sciences de l’Information et de la Communication). Il a publié : Passage à l’acte (Ed. Kiwi) et Négociation de crise ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Meunier revient sur les atouts du télétravail en cette période difficile pour les entreprises face à la crise du Covid-19.

Si le télétravail alors inventé dans les années 50 par Norbert Winer, prend véritablement naissance à l’aune de la télématique dans les années 70, il continue à se développer, mais cette fois-ci à la vitesse du débit de la fibre optique. Aujourd’hui, si 30% des américains l’ont adopté contre seulement 10 à 20% des européens, la France est quant à elle, cantonnée dans les taux les plus faibles.

Il est conseillé dans les administrations aux Pays-Bas, accompagné financièrement en Allemagne, outil de lutte pour une meilleure qualité de vie au travail en Belgique. Bref, tout le monde, au sens propre, y va de son idée pour le favoriser et l’intégrer dans un nouveau mode de fonctionnement. Travailler de chez soi ou dans ces espaces dédiés au coworking qui ont envahi les capitales depuis une quinzaine d’années, et ouvrant par centaines chaque année en province.

Le télétravail c’est une progression fois 10 à l’échelle de la planète en moins de 8 ans. Avec un taux de satisfaction des télétravailleurs comme des employeurs draguant les 100%, tout le monde y trouve son compte.

Envolés, les trajets maison travail synonymes de stress, de perte de temps, de coûts parfois exorbitants, de lieux d’agression concernant les transports en commun, et l’on ne peut écarter les problèmes de pollution inhérents ou encore de proxémiques, générateurs de contamination, entre autres.

Meilleur équilibre de vie et plus de sommeil pour les employés, gain de foncier et productivité accrue de 20% pour les employeurs, le monde professionnel change.

La vérité comme souvent, se trouve très certainement entre les deux

Il est évident que tous les métiers et toutes les strates de responsabilité et d’encadrement ne peuvent être remplacés par de la productivité en ligne. De même que certains remarqueront que leurs idées ont du mal à être partagées à distance, d’autres que les réunions pourtant chronophages en présentiel ont du mal à être remplacées par la visio, prétextant un manque d’efficacité ou encore d’assiduité et de concentration des participants.

Force est de constater de surcroît, que plus de la majorité des salariés sont heureux de retourner travailler à l’issue de cette période de confinement. Même Michel E. Leclerc confiné en Bretagne, déclarait il y a peu sur Linkedin, que « les rencontres et la présence de ses collaborateurs » lui manquaient, car il y « puise des idées et de l’énergie ».

Nous fonctionnons quasiment tous de la même manière, mais l’avis de ce grand patron ne fait pas loi en la matière. Des salariés moqués, harcelés, déprimés ou encore en burn-out pensent l’inverse.

C’est du WIN–WIN

Le télétravail est un mix des deux ; il faut du win-win, aussi bien pour son propre équilibre, psychologique et intraprofessionnel, mais aussi pour celui de LA ou de SA productivité.

Dans le GIGN des années 80 déjà, une fois formé et breveté, le rythme de travail était cadencé par les semaines d’alerte. Une de PREMIERE, pour être prêts à partir dans le quart d’heure sur tout le territoire national comme à l’étranger et pour tout type de crise. Et une de SECONDE, avec un top départ à deux heures pour venir en support de la précédente, ou pour une mission connexe. Ces dernières pouvant être courtes, d’une douzaine d’heures comme d’une durée de plusieurs jours voire plusieurs semaines. Tel est le prix de la gestion d’une crise.

Le rythme est donc soutenu et la dépense nerveuse et énergétique importante. Les corps mais aussi le mental sont soumis à rude épreuve. Aussi, les deux semaines restantes du mois commencé sont vouées à renforcer les groupes d’alerte si nécessaire. Mais en dehors de cet impératif, c’est du télétravail.

Nous savons ce que nous faisons, mais ignorons ce que nous pourrions faire

Le télétravail n’est pas forcément synonyme de bureau, d’écran d’ordinateur ou encore de visioconférence. Il peut être le maintien des compétences par de la formation ou encore de l’entrainement personnel, de la révision, mais aussi par de la poursuite d’objectif, de spécialisation, de progression donc, dans un esprit plus calme, de tension apaisée et même de … méditation.

Cela permet de garder voire de développer sa pensée critique, ce qui amène à trouver des solutions concrètes, plus pragmatiques peut-être.

De retrouver de fait, plus de capacité d’initiative, de créativité même, et développer ses facultés organisationnelles.

De savoir travailler aussi sans pression, sans promiscuité et sans bruit, sans stress donc, ce qui favorise un bon résultat.

Le luxe est bien de ne pas se laisser distraire en permanence, avoir un fractionnement ad hoc et personnalisé de son temps de travail en compartimentant sa journée sans être  inondé de mails et de sollicitations diverses. Car l’efficacité passe par la concentration sur une seule tâche à la fois.

N’est-ce pas là le cœur de la problématique … Stay focused sur son objectif afin de l’atteindre de la meilleure façon qu’il soit ?

Tel est le mode de fonctionnement et l’état d’esprit d’une unité de gestion des crises majeures, dont la prospective en est le moteur.

La réussite et l’excellente réputation l’accompagnent depuis presque 50 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires