En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 25 min 44 sec
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 2 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 3 heures 40 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 5 heures 37 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 6 heures 2 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 6 heures 34 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 7 heures 4 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 8 heures 11 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 8 heures 19 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 2 heures 30 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 3 heures 18 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 4 heures 41 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 6 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 6 heures 54 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 7 heures 25 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 8 heures 2 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 9 heures 17 min
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP
Virus d’un nouveau type

Phase 2 du déconfinement : les Français font nettement mieux que leur gouvernement

Publié le 29 mai 2020
Alors que les pouvoirs publics bénéficient d’une amélioration de la situation sanitaire que l’état des connaissances sur le virus ne permet pas d’expliquer totalement, la réalisation des objectifs que le gouvernement s’était fixé (tests, masques, quarantaines) reste très largement floue.
Guy-André Pelouze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guy-André Pelouze est chirurgien à Perpignan.Passionné par les avancées extraordinaires de sa spécialité depuis un demi siècle, il est resté très attentif aux conditions d'exercice et à l'évolution du système qui conditionnent la qualité des soins.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les pouvoirs publics bénéficient d’une amélioration de la situation sanitaire que l’état des connaissances sur le virus ne permet pas d’expliquer totalement, la réalisation des objectifs que le gouvernement s’était fixé (tests, masques, quarantaines) reste très largement floue.

l y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas sur le contrôle et l’atténuation de la Covid-19 en l'absence de tout traitement ou vaccin mais en ce qui concerne la France l’observance des citoyens en matière de comportement anti-transmission a été massive. Les Français ont compris que ces mesures basées sur le comportement individuel sont les seules efficaces face à la dynamique propre de l’épidémie. 

55 jours de confinement indifférencié et toujours la même circulation localisée du virus

L’activité épidémique reste très centrée sur les 4 régions / villes initiales (en France métropolitaine). Il est aujourd’hui encore plus factuel de concentrer les moyens de limitation spécifique (tester, tracer et traiter par isolement pour l’instant) au niveau de ces zones là où les foyers sont actifs. En revanche il est facile de comprendre que partout la reprise économique doit être totale. La doctrine de la division un coup en département un coup en régions est inappropriée. Les vecteurs du virus n’agissent pas en fonction des frontières administratives! La réponse sanitaire doit être totalement décentralisée jusqu’au niveau du foyer épidémique lui même et des individus tracés. Cette réponse sanitaire décentralisée avec des fermetures ciblées et des quarantaines renforcées par une distanciation sociale volontaire et le port de masque en rassemblement présente plusieurs avantages:

- Elle est pédagogique et inscrit les comportements dans la durée devant un virus encore inconnu il y a quelques mois

- Elle représente enfin une intervention sélective en amont des conséquences de la maladie Covid-19

- Elle n’entrave que très peu et très peu de temps la reprise économique 

- Elle accroît notre connaissance de l’épidémie pour mieux agir dans les prochains mois

Maintenir la pression sur la transmission résiduelle de manière la plus ciblée est la meilleure garantie. 

Les restrictions résiduelles sur l’activité économique sont infondées

Dans le contexte de la dynamique observable de l’épidémie il y a peu de justifications à toute restriction d’activité. Tous les secteurs devraient disposer des règles de fonctionnement compatibles Covid-19 et à défaut pouvoir en proposer à l’administration avec un délai raisonnable d’acceptation avec ou sans modification. Ce qui crée des disparités dans la reprise c’est bien sur le mammouth bureaucratique pas les entreprises ou les commerces. Il est vital d'ouvrir toutes les activités économiques dès maintenant.

Derrière l’affichage aucun bilan précis de l’action de l’État

L’exercice de présentation des « mesures » est maintenant maîtrisé mais ce n’est pas, loin de là, l’essentiel. Il est tout d’abord inutile de compliquer les choses simples. Ce n’est pas un “acte X du déconfinement” mais simplement une adaptation d’ailleurs très tardive à la situation. Ce n’est pas d’une “doctrine” dont on changerait mais d’une stratégie rationnelle dont la France a besoin. La réponse sanitaire du gouvernement est d’abord de tester et tracer pour isoler les individus transmetteurs. De ce point de vue le nombre de tests effectués est faible, aucune information agrégée n’est disponible et la carte en couleurs des départements est tout simplement un exercice manipulable à souhait. Enfin aucune région n’a pris à bras le corps cette question de l’information détaillée géographique de l’épidémie au moyen des données brutes clairement visualisables ce qui contribue grandement à l’intelligence collective. Il est toujours impossible de connaître le bilan des ARS en la matière pas plus que celle de la médecine du travail. Si l’on veut couper court à toute nouvelle perte de confiance il faut faire cet effort.  L’autre point important est l’avancée des tests dans les populations à risque. Où en est l’initiative de tester les résidents des maisons de retraite et de tous les soignants? Beaucoup de porteurs asymptomatiques sont là. 

La liberté est de nouveau la règle, pas vraiment

Le premier ministre l’a annoncé mais qu’en est il? Les mesures liberticides indifférenciées n’ont que trop duré. La fermeture des parcs et jardins, des plages était une erreur qui a contribué à rendre le confinement difficilement supportable alors que nous savons avoir à faire à un virus qui se transmet beaucoup dans les endroits clos, par l’air qui ne circule pas ou bien sans se renouveler. Les limitations aux déplacements personnels aussi. Il est bien évidemment moins générateur de transmission de voyager dans sa voiture que de se rendre sans masque à la boulangerie où l’éloignement interpersonnel n’a pas été organisé pendant tout le confinement... Pourtant, toujours dans cette logique punitive E. Philippe a cru bon d’ajouter qu’il valait mieux remettre les déplacements lointains. Il avait lors d’un point presse précédent déclaré qu’il fallait à tout prix éviter de “se faire plaisir” en prenant sa voiture “pour rouler”. Enfin, alors que le gouvernement n’a pas contrôlé les frontières pour limiter la phase sporadique de l’épidémie au début il maintient la fermeture des frontières pour les français qui voudraient sortir. Ce n’est pas incohérent, c’est une atteinte insupportable à la liberté de circulation dans l’espace européen. Et surtout cette interdiction n’a aucune base rationnelle mais relève toujours d’une logique punitive. En cette matière le gouvernement est mal placé.

À partir d’un plan assez bien bâti après les erreurs majeures de Janvier, Février et Mars, E. Philippe se heurte à l’impossibilité de transmettre les outils et les décisions de la politique sanitaire au delà de Matignon. Le ministère de la santé et ses nombreuses agences, ARS et autres structures labyrinthiques est totalement paralysé. Les exécutifs régionaux et départementaux sont occupés à remettre les fonctionnaire territoriaux du back office en marche. Bref est on mieux préparé en cas de résurgence? Il est sérieusement fondé d’en douter. L’augmentation des  salaires des soignants ne résoudra pas cet incroyable insuffisance au coeur même de l’état.

Autre question centrale, la confiance est la base de l’observance dans les comportements. Le premier ministre maintient des mesures liberticides infondées mais les élections auront bien lieu et la fête de la musique itou. Il ajoute même: “Notre plus grand adversaire, ce sont les très grands rassemblements”. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 30/05/2020 - 10:32
Dans ma contrée
Dans le gros labo du coin: les 1600 derniers dépistages sont négatifs (100%), il n’y a plus aucun malade Covid au CHU, qui n’a jamais été débordé ( il a ce travaillé un court moment en pleine capacité mais pas plus) et il y a plein de zones semblables. Les gens sont remarquablement raisonnables. Pas besoin de Stop Covid ici. Alors oui Dr Pelouze j’abonde dans votre sens de décentraliser largement la surveillance et de se concentrer sur les zones à risque persistant.
assougoudrel
- 29/05/2020 - 12:26
Ce serait insulter les français en
affirmant l'inverse. Les français dignes de ce nom ont les pieds sur terre et sont responsables, contrairement à ces larves insignifiantes qui gouvernent le pays, qui sont sur leur petit nuage et qui sont incapables de contourner le moindre petit obstacle. Au parcours du combattant, ils ne franchiraient pas le premier, alors qu'il y en a vingt au total. Je ne parle même pas de la piste d'audace (anciennement piste du risque), car leur devise est: "pas de couille, pas d'embrouille". Ils ne prennent aucun risque et cela se voit pour les voyous des banlieues.
Guy-André Pelouze
- 29/05/2020 - 10:55
Les nombres
Covid-19 Grippe HIV TB Rougeole
28530 4288 500 350 3

Oui il faut vivre mais pour certains ce rêve a été fauché.