En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

02.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 15 heures 25 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 16 heures 43 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 17 heures 16 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 17 heures 58 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 18 heures 45 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 20 heures 21 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 21 heures 59 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 23 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 15 heures 36 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 16 heures 51 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 17 heures 29 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 18 heures 28 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 49 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 20 heures 37 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 20 heures 56 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 22 heures 39 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 13 heures
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

Publié le 25 mai 2020
Philippe Séguy a publié "Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" publié aux éditions Plon. "C'est une histoire de conquête. Une guerre entre deux univers que tout oppose, le chrétien contre le païen".
Anne Jouffroy pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Jouffroy est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Séguy a publié "Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" publié aux éditions Plon. "C'est une histoire de conquête. Une guerre entre deux univers que tout oppose, le chrétien contre le païen".

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy

Plon, février 2020, 550 pages, 22 €

 

RECOMMANDATION
Excellent


THEME
Ce roman historique se déroule en Normandie et en Angleterre de 1064 à 1068 ; ces 4 années mettent en scène, d'une part la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, victorieux à la Bataille d'Hastings en octobre 1066 et, d'autre part, la réalisation de la Tapisserie de Bayeux et sa présentation en juin 1068 à Canterbury. Cette tapisserie illustre la conquête de l'Angleterre par le duc Guillaume (elle est, de nos jours, classée Mémoire du Monde de l'Unesco).

Ces événements historiques et leurs acteurs sont le fil conducteur de ce roman foisonnant où revivent les rites, les quêtes mystiques, les codes d'honneur, les ambitions, les drames de l'An Mil. 

Philippe Séguy conte, aussi, cette épopée normande à travers des personnages romanesques comme les adeptes du druidisme ou, autre exemple, Robert de Rhys et ses trois fils, Eudes, Jehan et Odon.

Odon de Rhys, quinze ans, est le véritable héros de ce roman. 

Page à la cour de Guillaume de Normandie, Odon est témoin des intrigues et des complots politiques et religieux. Il participe à la conquête de l'Angleterre, espionne pour le duc Guillaume et affronte les secrets des druides ; ce « peuple en blanc », fidèle aux anciens dieux nordiques, vit caché dans les forêts, les grottes, les abbayes, les cours seigneuriales normandes et anglaises et lutte secrètement, et désespérément, contre le christianisme et Guillaume le Conquérant soutenu par Rome.

Le peuple des druides serait-il à l'origine de la disparition de panneaux de la Tapisserie de Bayeux ? La réponse est réservée aux seuls initiés !

 

POINTS FORTS
* Le style alerte, imagé, poétique, joliment un brin médiéval. Donc une écriture élégante, fluide.

* Les connaissances historiques de ce XI° siècle : cadre de vie, mœurs, idéaux.

* La tension romanesque qui, dès le prologue, captive le lecteur: les secrets des druides; les aventures de la famille Rhuys dans la tourmente de l'An Mil. 

* Le personnage d'Odon, lui-même, rebelle, généreux et amoureux, que l'on quitte à regret la dernière page tournée.

* Et, bien sûr, les descriptions historiques de l'armada prodigieuse levée par le duc Guillaume, des évènements sur le sol anglais pendant et après la conquête des Normands et de la place de l'Eglise et de la Foi des deux côtés de la Manche au XI° siècle.

 

POINTS FAIBLES 
Je m'en vois aucun.

 

EN DEUX MOTS
Cette Chanson de Geste sur fond historique m'a embarquée sans coup férir, on l'aura compris. 

Avis aux producteurs: Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil mériterait une réalisation en Série T.V.

 

UN EXTRAIT
Village de Valery, Baie de Somme, Vingt-huitième jour de septembre 1066
[…] Il y eut ensuite un son de trompe à la profondeur de l'océan. Puis une clameur. En cette nuit sans lune, quittant les grèves, les bateaux, des dizaines et des dizaines, près de mille, s'engagèrent dans le chenal, marchand à l'aviron sur l'eau, doublant la pointe de Hourdel. Tous suivaient la Mora [vaisseau de Guillaume le Conquérant], les uns après les autres, et on entendait les voiles tomber, glisser sur les mâts, et puis se tendre à la brise froide. Jehan regarda Eudes.
- Nous partons, mon frère. Nous partons !
- Mille années pleines après les Romains, c'est notre tour. L'histoire se répète.
- Nous sommes fidèles à notre parole. Avec l'aide de Dieu.
- Nous gagnerons l'Angleterre dans deux jours pleins.
- Oui. Dans deux jours, mes pieds fouleront la terre d'Albion. Comme l'a fait Odon. (p.411)

Angleterre. Cité de Canterbury, Abbaye de Saint-Augustin, Juin 1068
C'est la bibliothèque qui a été choisie comme réceptacle afin de présenter le chef-d'oeuvre.[...] Maître Swen de Bruges est là. Il s'incline à son tour, se courbe en deux pour écouter les compliments. L'évêque de Bayeux déclare la broderie admirable et édifiante, digne d'être vue par la multitude. Sa Grandeur apprécie que rien n'ait été oublié ; ni les palais, ni les maisons des vilains, ni celles des seigneurs, ni le mont dédié à monseigneur Michel qui pourfend le dragon, ni l'église anglo-saxonne de Bosham où Harold Godwinson vient prier le Christ avant de prendre la mer pour la Normandie, ni l'abbaye où la broderie est née, sœur jumelle de celle de Jumièges, reconstruite en bonnes pierres, richement pourvue par le roi Guillaume que l'archevêque Maurille de Rouen est venu bénir. Gloire à Dieu et à ce tableau de fils, cette épopée de laine aussi réussie ! L'évêque veut d'ailleurs qu'elle quitte terre anglaise. Vite. Il forme les vœux qu'elle gagne la France, orne pour les siècles la cathédrale de Bayeux. (p.445)

 

L'AUTEUR
Philippe Séguy, écrivain et journaliste, grand reporter au magazine Point de vue,a déjà publié une vingtaine de romans et de biographies. Il participe régulièrement à des émissions de télévision comme Secrets d'Histoire aux côtés de Stéphane Bern ou de radio avec Franck Ferrand.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires