En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

06.

En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville

07.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 4 min 12 sec
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 2 heures 40 sec
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 13 heures 1 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 16 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 18 heures 40 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 19 heures 42 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 22 heures 9 min
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 23 heures 6 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 1 jour 19 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 43 min 57 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 2 heures 17 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 16 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 18 heures 27 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 20 heures 40 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 22 heures 46 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 23 heures 50 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 1 jour 36 min
© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Crash

Energie : la plus grande chute de la demande depuis la crise des années 30 redéfinit les marchés

Publié le 25 mai 2020
Alors que les économies luttent pour renouer avec l’activité, l'Agence internationale de l'énergie a annoncé que la consommation mondiale d'électricité diminuerait de 5 % en 2020.
Jean-Pierre Favennec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les économies luttent pour renouer avec l’activité, l'Agence internationale de l'énergie a annoncé que la consommation mondiale d'électricité diminuerait de 5 % en 2020.

Atlantico : Aux États-Unis, la semaine dernière, les analystes du gouvernement ont prévu la plus forte baisse jamais enregistrée dans le pays. Et en Europe, les analystes affirment qu'une reprise complète pourrait prendre des années. Comment expliquer le ralentissement de la demande d’électricité en Europe et aux Etats-Unis ? Pourquoi risque-t-elle de se prolonger encore longtemps ?

Jean-Pierre Favennec : La crise économique provoquée par la pandémie du Coronavirus a entraîné une chute considérable de la demande d’énergie. Avec plus de la moitié de la population confinée à certains moments, les consommations ont fortement baissé. La consommation d’électricité devrait baisser sur l’année de 5 %, mais les consommations d’énergies fossiles diminueront encore davantage : la consommation de charbon devrait diminuer de 8 % ; la consommation de pétrole devrait diminuer de près de 10 % après une chute de 30 % en Avril !

Au total la consommation d’électricité est donc relativement moins touchée que celle des autres énergies. Le pétrole par exemple reste l’énergie de base, au moins pour les prochaines années, pour le transport et le quasi arrêt du transport aérien, la réduction du trafic automobile expliquent cette baisse. Pour l’électricité, la baisse très forte de la consommation dans le secteur industriel et commercial n’a été que très partiellement compensée par la hausse des consommations domestiques, les familles restant à leur domicile et utilisant davantage appareils domestiques et internet.

Cette baisse de la consommation d’électricité – comme la baisse des autres consommations d’énergie est évidemment la plus forte jamais enregistrée en temps de paix.

Quelles prévisions peut-on faire ? Le principal facteur sera la durée de la pandémie. Assisterons nous à une disparition du virus ou au contraire assisterons nous à des retours du Covid 19, par exemple lorsque le froid revient comme ce fut le cas de la grippe espagnole qui tua plusieurs dizaines de millions de personnes en plusieurs vagues de 1918 à 1921..

Dans le premier cas, on devrait assister à une reprise des consommations en fin d’année à un niveau proche de celui de 2019. Il est possible cependant que l’impact de la pandémie sur l’activité économique soit long à résorber et certains experts ne prévoient un retour à la normale qu’en 2021

Dans le second cas, toute prévision est délicate et dépendra de la capacité des gouvernements à soutenir l’économie et de la plus ou moins grande crainte du virus dans la population. Un retour à la confiance sera nécessaire pour retrouver une activité économique normale et donc une consommation d’électricité proche du niveau d’avant la crise.

En quoi la consommation d’énergie, et notamment de l’électricité, reflette-t-elle l'activité économique ? À l’inverse, la relance de l’activité devra-t-elle passer par une relance de la consommation d’électricité ?

Il y a un lien fort entre consommation d’énergie et croissance économique. Dans les années 60 un accroissement de la richesse, mesurée par le PNB, se traduisait par un accroissement du même ordre de la consommation d’énergie. Toujours à cette époque le doublement de la consommation d’électricité tous les 10 ans (soit une progression annuelle de 7%) était considéré comme la norme. Actuellement la consommation d’énergie progresse moins vite que le PNB du fait du développement des services, moins consommateurs que l’industrie. Le prix de l’énergie jour évidemment un rôle important et lors des chocs pétroliers à la fin des années 70 et au début des années 80, la richesse a continué de croître avec une consommation d’énergie en baisse. Les économies d’énergie réalisées pour baisser les factures expliquent évidemment cette situation

Il existe un potentiel important d’économies d’énergie et de nombreux experts considèrent que la réduction des émissions de CO2 pour ralentir le changement climatique passe d’abord et surtout par ces économies d’énergie : véhicules pluds performants, bâtiments mieux conçus et mieux isolés ..

À terme, de quelle façon le marché de l’énergie sera-t-il remodelé ? Cette situation joue-t-elle en faveur des énergies renouvelables ?

Il est probable que dans les prochaines années, les efforts d’économie d’énergie seront accrus et que la consommation d’énergie n’augmentera que faiblement même lorsque la croissance économique sera revenue.

L’électricité sera appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans la mesure où les consommations de charbon surtout, voire d’hydrocarbures devront être réduites pour limiter les effets du changement climatique

On constate actuellement une légère croissance de la production et de la consommation d’énergies renouvelables et cette croissance se poursuivra quelque soit la situation sanitaire. Soulignons que les énergies renouvelables (hydraulique, éolien, solaire …) sont consommées sous forme d’électricité. Le développement de la consommation d’électricité est donc inéluctable même si son stockage reste encore un problème à l’heure actuelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires