En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 2 heures 55 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 4 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 6 heures 10 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 8 heures 7 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 8 heures 32 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 9 heures 4 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 9 heures 34 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 10 heures 41 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 10 heures 49 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 5 heures 48 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 7 heures 11 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 8 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 9 heures 24 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 9 heures 55 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 10 heures 32 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 10 heures 47 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 11 heures 47 min
© DR
© DR
Négociations

Etats-Unis - Russie : vers la fin du traité "Open Skies" suite au retrait des Américains ?

Publié le 22 mai 2020
Les Etats-Unis ont annoncé leur retrait du traité Open Skies. Les ambassadeurs des pays membres de l'Otan ont été convoqués vendredi pour une réunion d'urgence. Donald Trump reste ouvert à une renégociation de l'accord.
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Etats-Unis ont annoncé leur retrait du traité Open Skies. Les ambassadeurs des pays membres de l'Otan ont été convoqués vendredi pour une réunion d'urgence. Donald Trump reste ouvert à une renégociation de l'accord.

Depuis des mois, Moscou craignait que Washington ne se retire du traité "Open Skies" (Ciel ouvert). Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe avait affirmé en avril que la "décision avait déjà été prise à Washington". Elle a été annoncée hier à Washington. Le Kremlin va maintenant examiner ce que "cette décision signifie exactement" avant d’y apporter une réponse. En effet, Moscou suppose que les Européens (en dehors de la Grande Bretagne) ne devraient pas suivre les États-Unis dans cette voie car "ils ont conscience que ce traité a une valeur ajoutée comme instrument de confiance, de prévision et de transparence".

Ce traité qui avait été proposé en 1955 par le président Dwight Eisenhower durant la Guerre froide (et rejeté par l’URSS) a été finalisé par le président George HW Bush en janvier 2002. Il est aujourd’hui respecté par 35 pays (34 si l'on retire les États-Unis).

Deux raisons sont avancées par les Américains pour avoir quitté l’accord. L’une est politique car les Russes n'en respecteraient pas les termes. En effet, les Russes refusent les survols des deux républiques autoproclamées d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud (Géorgie) et de l'enclave russe de Kaliningrad. Donald Trump n'apprécie pas non plus la possibilité d'espionnage des États-Unis par des avions étrangers. L’autre raison est économique car une modernisation des vieux appareils d’observation US OC-135B est devenue indispensable et coûterait extrêmement cher. De son côté, la Russie utilise deux types différents d’aéronefs : l’Antonov An-30 et une variante du Tupolev Tu-154. Ils doivent être remplacés à terme par deux Tu-214ON.

Moscou a toujours affirmé qu’un retrait US du traité "Open Skies" constituerait un sérieux coup à la sécurité de l’Europe parlant même d’une route "menant nulle part".

Washington a déjà quitté en 2019 le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI ou INF pour Intermediate-Range Nuclear Forces Treaty) ouvrant la voie, selon le président Poutine à une nouvelle course aux armements. En réalité, le problème est que la Chine n’a jamais rejoint ce traité INF et a donc développé une force de missiles intermédiaires. Dans cette période de jeu de puissances, Washington et Moscou vont pouvoir rattraper leur retard pour continuer à peser en Extrême-Orient.  

Depuis sa mise en œuvre, le traité Ciel ouvert a permis environ 1.500 survols de territoires par des avions équipés de capteurs photo, vidéo, infrarouge et radar. Ces missions doivent être annoncées 72 heures à l'avance et les plans de vol déposés 24 heures avant le décollage. Tous les pays membres ont accès aux résultats de ces missions qui sont utiles pour ceux qui n'ont pas les moyens de s'assurer une surveillance aérienne (comme l’Ukraine).

Il n’empêche que cette mesure démontre, une fois de plus, que Washington adopte une politique pour le moins agressive vis-à-vis de la Russie provoquant automatiquement une réponse allant dans le même sens par le Kremlin. Personne ne peut dire jusqu’où cette escalade ira…

Il convient aussi de rappeler que les dépenses militaires pour 2019 (source SIPRI) étaient de 732 milliards de dollars pour les USA,  de 261 milliards pour la Chine, et de 65,1 milliards pour la Russie. La France, en ce qui la concerne, annonce le chiffre de 50,1 milliards de dollars. Comme d’habitude, les lobbies militaro-industriels sont les bénéficiaires de cette montée en puissance qui pourrait tout de même connaître une pause en raison de la crise économique mondiale provoquée par le coronavirus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
RODIER
- 22/05/2020 - 17:25
a/s dépenses militaires
Parfaitement exact.
Les chiffres cités ont pour source l'ICAN et ne concernent que l'armement nucléaire.
Alain RODIER
ajm
- 22/05/2020 - 17:02
Revoir les chiffres.
Les chiffres indiqués dans l'article sur les dépenses militaires ne correspondent à rien. Les USA dépensent dans les 700 milliards de dollar, la Chine plus de 200, la Russie dans les 70, la France et la GB dans les 40-50. Il faut savoir que les nouveaux porte-avions US coûtent chacun plus de 10 Milliards, sans les avions !!