En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

06.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 5 heures 59 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 10 heures 25 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 11 heures 53 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 14 heures 26 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 16 heures 29 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 16 heures 57 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 17 heures 40 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 18 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 5 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 6 heures 58 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 11 heures 33 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 13 heures 22 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 16 heures 21 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 16 heures 49 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 17 heures 33 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 17 heures 52 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 18 heures 6 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 18 heures 24 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Candidatures à venir ?

Présidence de France Télévisions : l’abandon probable du projet de holding, une aubaine pour de nouveaux candidats ?

Publié le 19 mai 2020
Certains aspects de la future loi audiovisuelle sont désormais connus. La création d’une holding rassemblant l’ensemble de l’audiovisuel public avait longtemps été annoncée. Le gouvernement pourrait finalement renoncer à cette idée. La crise sanitaire semble en effet avoir rebattu les cartes.
Etienne Rateau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etienne Rateau est le pseudonyme d’un fin connaisseur des dessous de l’audiovisuel français.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains aspects de la future loi audiovisuelle sont désormais connus. La création d’une holding rassemblant l’ensemble de l’audiovisuel public avait longtemps été annoncée. Le gouvernement pourrait finalement renoncer à cette idée. La crise sanitaire semble en effet avoir rebattu les cartes.

Les contours de la future loi audiovisuelle sont désormais connus. Et c’est dire si le secteur en avait besoin. Daté de 1986, le cadre réglementaire de l’audiovisuel français atteint l’âge vénérable de 34 ans, même si quelques modifications y ont été successivement apportées en 2004, 2009 et, de manière parfaitement annexe, en 2010. Le projet de holding, lui, pourrait être abandonné. De quoi donner des envies de présidence à de nouveaux candidats ?

Un créneau parlementaire entre juillet et août ?

La fameuse loi « Léotard » de 1986 s’inscrit dans le vaste mouvement de libéralisation des années 1980 et a acté la déréglementation du marché de l’audiovisuel avec, notamment, la privatisation de TF1. En finir avec l’héritage gaulliste de l’ORTF en poursuivant le démantèlement d’un audiovisuel tout entier dirigé vers la transmission aux masses de la parole présidentielle était une nécessité impérieuse. Mais, depuis, le secteur a changé. L’avènement du numérique et de ses plateformes de diffusion streaming menace profondément la place de la télévision et de la radio dans le paysage audiovisuel.

Le nouveau projet de loi, présenté en Conseil des ministres en décembre dernier, avait vocation à être débattu au Parlement à la fin du mois de février. Mais la réforme des retraites et la crise sanitaire ont considérablement parasité la bonne tenue des séances parlementaires et risquent de retarder les débats et, in fine, le vote de la réforme. Un créneau parlementaire pourrait tout de même se dessiner entre la fin du mois de juillet le début du mois d’août. Le ministre de la Culture lui-même, Franck Riester, semblerait s’orienter dans cette voie qui a, d’autant plus, les faveurs du parlement. La bataille promet d’être belle et les producteurs de cinéma, chaînes de télévision et de radio, mais aussi les plateformes, devraient mobiliser toutes leurs forces pour tenter d’imposer leurs amendements. Pour l’exécutif, l’objectif reste toutefois le même et vise à réaffirmer le très français modèle de la souveraineté culturelle en améliorant le modèle de financement de la production française et européenne et en augmentant la diffusion des films à la télévision. Le tout dans un contexte nourri par une vocation européenne retrouvée.

Vers un enterrement prématuré de France Médias ?

La création d’une holding rassemblant l’ensemble de l’audiovisuel public a longtemps été annoncée. France Télévisions, Radio France, l’INA et France Média Monde devaient être rassemblés dans une seule et même structure, dont TV5 Monde et Arte auraient été exclues. La bannière France Médias aurait ainsi rassemblé l’essentiel des acteurs dans une forme de BBC à la française.

Mais la prudence, ou plutôt le scepticisme, est désormais de mise car le gouvernement semble en passe de renoncer à cette idée. La crise sanitaire semble en effet avoir rebattu les cartes. Dans les jours qui viennent, Franck Riester devrait annoncer un nouveau rétropédalage. Après sa demande d’un plan de maintien de France 4, le ministre de la Culture pourrait bien reporter, voire enterrer purement et simplement la holding en gestation. De quoi donner des envies de présidence à de nouveaux candidats, rechignant jusqu’à présent à faire campagne pour un mandat de transition d’un peu moins de deux ans ?

Sandrine Roustan, Jean-Noël Tronc, Bertrand Delais : des candidatures à venir ?

Quelques noms circulent d’ores et déjà et viennent allonger la liste des candidats pressentis, non encore officiellement déclarés. Celui de Sandrine Roustan par exemple, ancienne directrice de France 4, aujourd’hui recasée chez Shangai Media Group, au sein duquel elle occupe le poste de directrice du développement international. Une fonction hautement stratégique pour le deuxième groupe chinois d’audiovisuel. Une notoriété reconnue en France aussi qui lui a valu une Légion d’Honneur le 31 décembre dernier. Mais, éloignée depuis plusieurs années du paysage audiovisuel français, elle demeure une candidate potentielle assez peu crédible et devrait peiner à convaincre le CSA. Peut-être plus en vue, Jean-Noël Tronc, aujourd’hui à la tête de la SACEM, serait aussi très intéressé par ce poste. Après avoir participé à l’élaboration de la loi de juillet 1996 sur la régulation des télécommunications, ce potentiel candidat s’est tourné vers l’audiovisuel et a dirigé Canal+ Overseas de 2008 à 2010. Suffisant pour convaincre le CSA de lui donner les pleins pouvoirs ?

Une autre personnalité semble préparer l’espace médiatique pour porter une prochaine candidature. Bertrand Delais, actuel président de La Chaîne Parlementaire (LCP), s’est fendu d’une tribune dans le Figaro ce jeudi 14 mai. Une réflexion sur la place de la télévision dans le « nouveau monde » qui, selon beaucoup de commentateurs, devrait nécessairement advenir une fois la crise sanitaire passée. Si la réflexion est, somme toute, relativement dans l’air du temps, la temporalité de cette publication interroge beaucoup plus les observateurs de cette campagne. Choisi, comme l’exigent les textes, par l’Assemblée nationale, Bertrand Delais est connu pour sa proximité manifeste avec l’actuel Président de la République. Une amitié qui transparaît d’ailleurs dans ses documentaires sur la campagne d’Emmanuel Macron et ses éditoriaux quelque peu laudatifs sur l’actuel Président, écrits entre juin 2017 et janvier 2018. Sa nomination à la tête de LCP avait déclenché une salve de critiques et beaucoup ont cru y voir une résurgence malheureuse de l’ORTF. Cette tribune pourrait indiquer une volonté de se positionner sur un poste hautement stratégique et pour lequel il pourrait bénéficier d’appuis politiques extrêmement utiles. Mais, dans un contexte de défiance notable envers l’exécutif, une telle nomination pourrait être mal perçue par l’opposition.

Sur un point au moins de sa tribune, Bertrand Delais semble avoir raison. France Télévisions sort grandie de la crise sanitaire en ayant fourni, aux Français, une parole claire sur l’évolution épidémique. Les circonstances lui ont permis, de nouveau, de rassembler les foyers autour de rendez-vous symboliques, dont les JT ou les films du dimanche soir sont les plus marquants exemples. Et, à travers France 4, le groupe a réaffirmé sa vocation éducative et son sens de l’intérêt public par une politique de diffusion de contenus pédagogiques massive et qualitative. Une réussite telle que sa suppression pure et simple, longtemps prévue par la loi audiovisuelle, pourrait être remise en cause.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DANIEL74
- 20/05/2020 - 10:07
RESPONSABILISATION
Il est temps de supprimer le ministère de l'inculture, 9 chaines publiques sur 10 et la taxe télévisuel