En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

07.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 1 heure 12 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 32 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 55 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 32 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 4 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 56 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 40 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 7 heures 4 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 59 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 56 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 6 heures 5 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 6 heures 27 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 35 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 20 heures 26 min
© CRIS BOURONCLE / AFP
© CRIS BOURONCLE / AFP
Alimentation

Comment le confinement a boosté la demande de viande sans viande

Publié le 15 mai 2020
Les ventes d'aliments à base de protéines végétales ont fortement augmenté lors de la période de confinement. D'après un récent rapport, la demande pour ces produits a augmenté de 278% depuis l'an dernier. Cette hausse a-t-elle également été constatée en France ces derniers mois ?
Pascale Hébel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascale Hébel est directrice du département « Consommation » du CRÉDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) et est spécialisée dans l’anticipation du comportement desconsommateurs. Elle vient de publier récemment un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les ventes d'aliments à base de protéines végétales ont fortement augmenté lors de la période de confinement. D'après un récent rapport, la demande pour ces produits a augmenté de 278% depuis l'an dernier. Cette hausse a-t-elle également été constatée en France ces derniers mois ?

Atlantico.fr : Aux États-Unis, les ventes d'aliments à base de légumes ont décollé pendant la pandémie du coronavirus… Selon un récent rapport Nielsen, la demande pour ces produits a augmenté de 278% depuis l'an dernier, et Impossible Foods (une entreprise qui développe des substituts de viande et de fromage fabriqués entièrement à partir de plantes aux États-Unis), prévoie une multiplication par 50 des ventes. Constatez-vous cette même hausse en France ces derniers mois ?

Pascale Hébel : La consommation de protéines animales diminue en France comme dans les autres pays occidentaux. Les baisses concernent l’ensemble des produits carnés (-12% entre 2007 et 2016 en grammes par habitants) ainsi que les produits laitiers (-21% entre 2007 et 2016 en grammes par habitants). Pour des raisons parfois très variées (messages nutritionnels à partir du début des années 1980, coût élevé, scandales alimentaires, effets délétères pour la santé, évolution du rapport Homme-Animal, considérations environnementales…), les consommateurs sont sensibilisés à la recherche de sources de protéines alternatives. La forme la plus fréquence de consommation qui se développe est celle est réduite  en  viandes  et  en produits  carnés,  sans  les  exclure  totalement : portions de viande réduites ou davantage de repas sans viande. L’objectif pour les flexitariens (35% des consommateurs) est de consommer moins de viande, mais de meilleure qualité. Le développement d’un modèle d’alimentation moins centré sur la consommation animale reste tributaire de la capacité du marché à déployer une offre importante, diversifiée et accessible tant en termes de points de vente qu’en termes de prix, à l’instar de la Grande-Bretagne.

Les produits frais de la catégorie « végétarienne » représente près de 5% des ventes du rayon Produits Frais en grande distribution et connait des croissances à deux chiffres (+24 % en 2018). En France les produits à base d’Algues (1% de la consommation mondiale, soit 180 000 tonnes en équivalent frais, destinées essentiellement à être transformées en colloïdes) ou d’Insectes, ne font pas partie de l’univers culturel alimentaire des Français alors qu’ils sont largement consommés en Asie. Les algues commencent pourtant à séduire les consommateurs européens (de manière plus marginale que les protéines d’origine végétale) grâce à leurs nombreuses propriétés nutritionnelles (source de protéines et de minéraux), et leur originalité.

Quels sont les facteurs qui encouragent les Français à se tourner vers des produits à base de protéines végétales (steak de soja, de courgettes, fromage sans lait…) ? Les diverses épidémies d’origines animales, le risque de pénuries dans les supermarchés  et la prise de conscience des divers problèmes de notre système d'élevage peuvent-ils en être l’origine ? 

Les consommateurs français entrent dans une nouvelle phase de transition nutritionnelle délaissant peu à peu la viande ou le lait. Suite aux crises alimentaires successives des deux dernières décennies dans la filière viande (crises sanitaires : ESB en 1996 et 2000, fièvre aphteuse en 2001, grippe aviaire fin 2005… ou fraudes : à la viande de cheval en 2013), de nombreux consommateurs ont perdu confiance dans l’élevage faisant s’effondrer la demande, en particulier vis-à-vis de la viande bovine. Des cas isolés de maltraitance en abattoir, dénoncés et très médiatisés par certaines associations comme L214, n’ont pas permis non plus de rassurer les consommateurs. Les inquiétudes (liées à l’environnement, à l’éthique…) sont multiples : ainsi en France, comme dans de nombreux pays d’Europe, la question du bien-être animal est devenue une préoccupation montante des consommateurs. 

Les fast-foods et restaurants fermés, nombreux sont ceux qui se sont lancés dans la confection d’hamburgers maison, composés certaines fois de steak à base de végétaux. Pensez-vous que l’épidémie du Covid-19 a favorisé la vente de ces produits ? 

La crise du COVID 19 a en effet permis aux consommateurs en prenant la totalité des repas chez eux de faire des choix plus réfléchis. Ils ont pu composer leurs repas comme ils le souhaitaient sans subir les contraintes de la restauration hors foyer laissant moins de libre arbitre. La consommation de légumineuse selon nos enquêtes progresse. Les repas à base de produits végétaux ont l’avantage d’être moins coûteux. Les femmes sont plus souvent à l’origine des choix de produits végétaux et sont-elles mêmes plus souvent flexitariennes. Le partage des tâches n’ayant pas beaucoup évolué en trente ans, elles influencent fortement la composition des repas. Ces dernières années, la consommation de viande boucherie était de plus en plus faite en restauration hors domicile. Les hommes profitaient d’être à l’extérieur pour en consommer. 

Quel est l’avenir des protéines végétales en France selon vous ? Est-ce un marché prometteur ? 

La consommation de protéines animales est amenée à diminuée fortement dans les années à venir pour des raisons de coût, de santé, éthique et écologiques. Ces facteurs n’ont pas du tout été impactés par la crise du COVID 19, bien au contraire. En France, on préfère adopter un régime plus végétal en préparant soi-même ses repas en cuisinant des lentilles, du quinoa, des haricots, des pois-chiches. On n’est pas prêts à consommer des produits trop éloignés de notre culture comme des steacks à base d’insectes, de végétaux ou des algues, mais les plats préparés à base de légumineuse ont de beaux jours devant eux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Bérurier74
- 15/05/2020 - 15:31
Ouf!
Pour les quelques années qui me restent à vivre, au mieux, je vais continuer mon orgie de côte à l'os, de frites maison à la graisse de boeuf, de plats en sauces, de profiterolles au chocolat, de Bordeaux, de whisky, de cocktails et de Havanes. Façon d'en laisser le moins possible pour ne pas gacher.
Je vous laisse à votre tofu et à vos sauterelles sauce Koh Lanta. Bon'app!
Tiens, je vais me faire deux ou trois margaritas, pour l'apéro. Santé!
assougoudrel
- 15/05/2020 - 09:57
"Viande sans viande"
A quand les légumes sans légumes? Quand on est confiné, ne serait-ce qu'en période de Mondial de Foot ou JO, les gens commandent en général des pizzas et autres menus du même genre. Moi, mangeur de viande, de volaille et de poisson, je préfère une pizza à une viande sans viande. Depuis le confinement, on n'a jamais vu autant de gens cuisiner, afin de tuer le temps; que ce soit pour les plats de résistance, que pour les desserts.