En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

07.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

05.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

06.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Antisémitisme

Adrénochrome : une vieille théorie complotiste de récolte forcée de sang sur des humains resurgit puissamment sur les réseaux sociaux

il y a 37 min 2 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

il y a 1 heure 39 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 13 heures 29 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 17 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 18 heures 49 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 19 heures 45 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 23 heures 4 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 23 heures 54 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 1 jour 30 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : jetez vous à l’eau ! Fine Calvados, parjure pour certains, divin pour tous

il y a 39 min 35 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 12 heures 39 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 14 heures 30 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 18 heures 13 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 19 heures 8 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 22 heures 45 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 23 heures 26 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 1 jour 13 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 1 jour 57 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

Les emplois, comme les entreprises se ramassent à la pelle. Et ce n’est pas encore l’automne

Publié le 12 mai 2020
Plans sociaux massifs. Liquidation en vrac. L’économie plonge. Les Français vont souffrir et réaliser bien malgré eux, la valeur d’un travail que nous aimons tant pourfendre, dans ce pays.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plans sociaux massifs. Liquidation en vrac. L’économie plonge. Les Français vont souffrir et réaliser bien malgré eux, la valeur d’un travail que nous aimons tant pourfendre, dans ce pays.

Pour tous ceux qui ont appelé au retrait, craint la reprise ou pire, l’ont parfois empêché. A tous ceux qui ont pensé que le fait d’éviter quelques morts de plus dans les hôpitaux Parisiens était le but unique de la gestion de cette crise. A tous ceux qui ont pensé qu’il fallait uniquement écouter les médecins et pas le reste de la société. A tous ceux qui ont pensé qu’opposer santé économique et santé tout court, était inhumain, déplacé, ridicule, inaudible. A tous ceux-là, je dis : « vous allez regretter de ne pas avoir voulu entendre les entrepreneurs, vous allez regretter de préférer la bonne conscience du moment, facile, à la réalité cruelle et à la perspective à long terme ». Nous sombrons. Ce n’est que le début.

Il y a quelques semaines, dès le mois de Mars, j’appelais à la raison. Oui les hôpitaux du grand Est et de Paris étaient débordés. Oui, leur état pitoyable, leur équipement, personnel et capacité d’accueil, ravagés par de années de réformes aveugles et sans stratégie, est responsable de la mort de tant de Françaises et Français. Oui, il était important de penser à ceux qui allaient perdre, la plupart du temps, leur père, parfois leur mère (voir les statistiques de mortalité par groupe d’âge et de sexe). Oui, il fallait contenir les dommages et soutenir le personnel médical, à bout. Il est facile de critiquer, quand on s’y prend après le match, mais de notre côté, nous l’avons dit avant même que la crise ne prenne son ampleur totale. Avant « le match ». Très tôt, car nous savions que l’arrêt de l’économie signait l’arrêt de mort de nos emplois, surtout en région, où ils auraient tant de mal à se régénérer. Des morts vivants, non atteints par le virus, mais dont la vie ressemblera de près à une petite mort pour des années.

Lorsque nous disions que nous devions supprimer le droit de retrait, ce n’était pas par arrogance ou mépris des salariés, ou anti-syndicalisme primaire. C’était pour leur bien. Le retrait temporaire va se transformer en retrait définitif, car les Français vont perdre leur emploi, grâce à ces syndicats irresponsables qui auront le chômage de tant de salariés sur les mains. Sans que personne ne pense à leur demander des comptes. Les attaquer en justice. Et qui seront, en tant que salariés protégés, surtout protégés de la responsabilité de leurs actes, à l’abri de toute conséquence. Après les PSE géants qui se présentent, ils seront toujours aussi peu à leur poste, et toujours aussi payé pour cela. Leurs « protégés » viendront grossir, eux, les rangs du chômage. Massivement.

Plusieurs plans de licenciement géants, sont en préparation. Nous les connaissons pour certains, vous allez les découvrir pour d’autres. Plusieurs de nos membres à la tête des plus grands Cabinets de droit social Parisiens, nous ont déjà donné les noms et les chiffres. C’est horrible. Les licenciements vont s’abattre comme un tsunami sur des hommes et des femmes déjà fragiles, dont une partie étaient en jaune il y a encore peu. Des centaines de milliers de salariés vont perdre leur emploi et se demanderont pourquoi. Pourquoi un virus qui a surtout sévi à Paris et dans l’Est, leur a pris leur emploi, dans des zones qui demeurent désormais vertes, grâce à ce code couleur infantilisant, et n’ont jamais rencontré, ni subi le virus. Ceux qui vivaient d’une TPE ou PME, ne retrouverons JAMAIS cet emploi sur les territoires de moins de 10 000 habitants, où un emploi arraché par un mauvais jardinier, ne repousse jamais. Nous l’avions dit aussi.

Nous avons perdu nos libertés fondamentales, nous ne pouvons faire plus de 100km hors de chez nous, nous ne pouvons prendre un avion, pour aller dans un autre pays lui-même contaminé, à qui nous ne porterions pourtant pas ou peu préjudice et nous allons aussi perdre nos boîtes et nos emplois. Pire, nous sommes prêts, si le virus repointe un peu du nez, à reconfiner une seconde fois, pour achever ceux qui bougeraient encore la main ou ouvrirait encore un œil. Cette gestion de crise est calamiteuse, non parceque qu’elle est pire que tel ou tel autre pays, nous sommes dans la « bonne » moyenne dans la médiocrité ambiante. Mais parceque malgré l’évidence, nous en restons à la même posture. Mieux vaut sauver les hôpitaux Parisiens et épargner quelques vies supplémentaires au mépris de ces centaines de milliers d’autres qui seront ruinées à vie.

J’aimerais dire aussi, à ceux qui à 84% de leur salaire, se disent que finalement, dans un monde confiné qui interdit toute dépense non essentielle, on s’en sort financièrement plutôt mieux et que retourner au travail n’est pas si urgent, que demain ils devront reprendre le chemin des dépenses mais n’en auront plus les moyens. J’aimerais dire à ses parents, qui malgré les statistiques concernant les enfants, ne veulent pas reprendre le chemin de l’école, qu’ils pensent dès maintenant à une reconversion définitive comme professeurs à domicile, car ils risquent de ne jamais plus retourner au travail. J’aimerais dire aux Maires, apeurés de façon compréhensible (ce sont pour moi des héros, qui subissent une responsabilité pénale insupportable), qu’ils doivent laisser les écoles reprendre pour que les salariés puissent retourner au travail. Dans le cas contraire, ils auront peut-être sauvé une vie, mais en auront sacrifié des dizaines, surtout dans les petites villes et village. Pitié, votons leur l’immunité.

J’aimerais dire tant de choses, tant cette gestion de crise, dont la gestion par le confinement et la privation de liberté, semble légitime à tant de belles âmes ou de paresseux, au prétexte que tout le monde la gère de la même façon. Pourtant cette gestion de crise est inique et quasi hystérique. Beaucoup le pense, à haut niveau. Mais ne peuvent pas le dire. Je le dis aujourd’hui, pour eux. Et pour moi. Nous devons dire STOP, avant qu’il ne soit trop tard.

Ouvrons nos livres d’histoire. Jamais une pandémie n’a demandé de fermer les portes du monde et condamner à la récession. Jamais. Et non, ce n’est pas le cas de tout le monde. L’Asie a principalement géré sans morts et sans confinement dur ? Mais ont réalisé l’intérêt des masques et des tests. La Floride a moins de 500 morts pour 22M d’habitants et ré-ouvre déjà plus vite que nous. Les USA, que l’on surnomme le plus « grand charnier » au monde, a 18 morts pour 100 000 habitants. Nous en avons 32. La grippe fait 760 000 morts dans le monde en moyenne chaque année, le Covid-19, moins de 260 000. C’est triste, nous verserons des larmes sur les êtres aimés perdus, mais ils seront morts pour rien, si leur mort ne sert pas à sauver les vivants. Mais avec ce qui arrive, les survivants n’auront plus de larmes à verser. THINK !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean Machuron
- 14/05/2020 - 21:14
J’ai rédigé un post bien
J’ai rédigé un post bien moins poussé mais similaire dans l’esprit que je vous partage https://activ-ha.com/change
Hiris
- 14/05/2020 - 09:46
Bravo d avoir eu le courage de dire tout haut ce que beaucoup
Disent tout bas de peur de rétorsion. Aux pays bas les mesures ont préservé l économie tout en s occupant de leurs ressortissants ,ils n ont pas eu plus de morts que nous,mais s en sortiront mieux car ils n ont pas mis leur pays à l arrêt. Et tout ce que relaie les médias français c est que leur ministre des finances remet en cause la solidarité financière et le principe d aide aux pays Européens plus touchés qui eux ont confiné ! Et eux ,leur citoyens qui ont eu le courage de bosser au lieu de rester a la maison ,ça ne compte pas ??? Pourquoi n auraient ils pas le droit de refuser d aider ceux qui ont surjoué le principe de precaution ? De remettre en cause le bien fondé du confinement ? Perso j en ai marre de ce discours franchouillard d abrutis qui ne sont pas descendus des barricades de 1789 et qui sont en train de tuer le pays ....Ce matin sur huffington post un article expliquant qu il faut exiger de l employeur le paiement des frais du télétravail, soit un ordi pour ceux qui n'en ont pas ????? Le forfait internet ,l électricité, le papier ,l imprimante ,une part du loyer et autres con.....Et L employeur qui va l aider à payer le loyer et les frais de son entreprise vide ?
assougoudrel
- 14/05/2020 - 07:06
"Trop tard, lascar,
t'as fais dans ton falzar"! Macron et ses frères et sœurs, ont foutu une sacrée merde, après avoir s’être bâfrés de châtaignes.