En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

06.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 4 heures 28 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 6 heures 7 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 9 heures 26 sec
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 11 heures 21 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 13 heures 3 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 13 heures 11 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 5 heures 8 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 10 heures 26 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 10 heures 58 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 12 heures 46 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 13 heures 10 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 13 heures 36 min
© ARIS MESSINIS / AFP
© ARIS MESSINIS / AFP
Leçons

Etat défaillant ou non, la Grèce réussit sa stratégie face au Coronavirus

Publié le 22 avril 2020
Dès la fin du mois de février, la Grèce s'est lancée dans la lutte contre le coronavirus. Malgré un système de santé affaibli, le pays donne l'exemple dans cette bataille sanitaire. Quelles leçons peut-on retenir de la gestion du Covid-19 par la Grèce ? Le gouvernement grec est-il devenu un modèle de gestion de crise dont l'Italie et l'Espagne peuvent s'inspirer ?
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dès la fin du mois de février, la Grèce s'est lancée dans la lutte contre le coronavirus. Malgré un système de santé affaibli, le pays donne l'exemple dans cette bataille sanitaire. Quelles leçons peut-on retenir de la gestion du Covid-19 par la Grèce ? Le gouvernement grec est-il devenu un modèle de gestion de crise dont l'Italie et l'Espagne peuvent s'inspirer ?

Atlantico.fr : Comment expliquer le faible de taux de contamination au CoVid-19 en Grèce ?

Stéphane Gayet : On croyait la Grèce exsangue et incapable de se maintenir debout. Sa situation économique était dans un tel état que l’on craignait le pire. N’ayant pas su faire preuve de résistance face à son déclin économique, elle a montré cependant qu’elle était capable de résilience (rebond après effondrement : quand on a touché le fond et que l’on parvient à se redresser, cela donne une nouvelle force étonnante, c’est la résilience). Et c’est cette résilience qui la porte aujourd’hui.

Le premier ministre grec est presque devenu une voix de la raison sur la scène internationale. La classe politique grecque a réagi à l’unisson et dans le calme, face à cette crise sanitaire.

On a vraiment le sentiment que la Grèce, après toutes ses humiliations et sa politique d’extrême rigueur qui lui a été dictée par l’Union européenne, a acquis une nouvelle maturité et une force que l’on ne lui connaissait pas.

De plus, étant donné sa situation, le gouvernement grec sait qu’il n’a plus droit à l’erreur.

Beaucoup de pays européens ont vu arriver sereinement la pandémie CoVid-19, sûrs de leur puissance financière et de la capacité de leur système de santé. Mais ce n’était pas du tout, bien sûr, le cas de la Grèce ; tout au contraire : sa population est de plus de 10 millions d’habitants, alors qu’à la mi-mars, le système national de santé grec ne pouvait compter que sur 605 unités de soins intensifs, dont 557 seulement étaient en service en raison d'un manque de personnel. Ce ratio est pire que celui de l’Espagne qui a affronté l’épidémie avec 4 400 unités de soins intensifs, pour une population de l’ordre de 47 millions d'habitants, et a cependant été submergée par les cas de CoVid-19 critiques nécessitant une hospitalisation.

Le gouvernement grec déclare avoir recruté 4 200 nouveaux médecins et augmenté de 50 % le nombre d'unités de soins intensifs, ce qui devrait permettre de contenir l'aggravation à prévoir de l'épidémie.

C’est souvent quand on est particulièrement démuni matériellement, que l’on se montre le plus perspicace.

De plus, Athènes avait devant les yeux, le drame italien de Bergame, en Lombardie. Les témoignages de médecins exerçant à l’hôpital de Bergame sont cauchemardesques.

Les autorités grecques ont parfaitement saisi qu’il fallait agir très vite et énergiquement, qu’il y allait de la survie du pays.

C’est cela qui a sauvé la Grèce : cohésion et même unisson (majorité et opposition), rapidité et décisions énergiques.

Le gouvernement grec a imposé des mesures très strictes de distanciation sociale, et à un stade beaucoup plus précoce de l'épidémie que ne l’ont fait les autres pays d'Europe du Sud. C’est cette réaction très rapide qui a permis au pays d'éviter le drame de la saturation de l’offre de soins de santé, saturation à laquelle ont été et sont confrontés les États plus riches.

Quelques indicateurs permettent de comparer sommairement les réactions de l’Italie, de l’Espagne et de la Grèce. Celle-ci n’a pas attendu plus de quatre jours après la mort de son premier malade CoVid-19 pour fermer tous les magasins n’étant pas de première nécessité. Alors que l’Italie et l’Espagne l’ont fait respectivement après 18 et 30 jours. L’Espagne a de plus fait preuve d’une particulière inertie dans cette affaire : il lui a fallu plus de quinze jours pour attribuer son premier décès CoVid-19 à cette maladie et elle a attendu encore 12 jours pour fermer les magasins non de première nécessité.

De la même façon, la Grèce a interdit les déplacements non essentiels, seulement une semaine après la reconnaissance du premier décès, ce qui a encore été plus rapide que dans les deux autres pays. Il est manifeste que l’Italie n’a pas du tout vu arriver l’explosion épidémique qui s’est produite en Lombardie et a eu des conséquences absolument dramatiques, mais elle a su se montrer résiliente et reprendre le dessus.

Parmi ces trois pays que sont l’Italie, l’Espagne et la Grèce, c’est en fin de compte l’Espagne qui s’est montrée le moins à la hauteur de la situation : le gouvernement n’était pas pressé - comme l’était l’Italie en raison de ce drame - et a tergiversé, prenant son temps, laissant des événements de masse, tels que des manifestations et des matchs de football, se dérouler jusqu’à 26 jours après le premier décès par CoVid-19.

Et les chiffres sont éloquents : la Grèce totalise un peu moins de 100 décès par CoVid-19, soit un peu moins de 10 décès par million d’habitants ; pour l’Italie et l’Espagne, c’est respectivement de l’ordre de 300 et 330 décès par million d’habitants.

Cette comparaison sommaire est pleine d’enseignement. Dans certaines circonstances, la lenteur a du bon ; mais en cas de crise sanitaire aiguë et particulièrement épidémique, la promptitude est impérative et efficace.

Le gouvernement grec est-il devenu un modèle de gestion de crise dont l'Italie et l'Espagne peuvent s'inspirer ?

Le gouvernement grec a su faire preuve, répétons-le, de résilience, plusieurs années après avoir manqué de résistance lors de sa crise économique et financière sans précédent.

Les autres pays européens ont un peu considéré la Grèce avec condescendance depuis le début de son déclin économique. La solidarité européenne n’a pas été flagrante.

Aujourd’hui, la Grèce est un pays totalement démuni, mais qui s’est doté d’un gouvernement à la hauteur de sa situation. Nous sommes loin de la dictature des colonels. Le peuple subit depuis plusieurs années une rare austérité ; mais, malgré tout, le pays tient bon. Le niveau de vie grec est sans commune mesure avec les niveaux de vie italien et espagnol.

Sans aller jusqu’à dire que le gouvernement grec a été exemplaire dans la gestion de cette crise, il a tout simplement fait preuve de perspicacité, de réactivité, de réflexion nourrie par de vrais experts compétents et expérimentés, de courage et de fermeté. Il faut préciser que de lourdes sanctions sont infligées aux personnes qui ne respecteraient pas les règles de confinement. Cette comparaison des actions gouvernementales pour gérer la crise du CoVid-19 entre l’Italie, l’Espagne et la Grèce, n’est pas sans nous rappeler certaines fables et légendes, où le plus faible l’emporte sur le plus fort.

Quelles leçons peut-on retenir de la gestion du CoVid-19 par la Grèce ?

On ne peut pas encore, à ce stade, tirer des conclusions solides. Car c’est loin d’être terminé.

La Grèce a pris un très bon départ dans la gestion de cette crise, mais c’est une course de fond qui va durer des mois. Il est légitime de craindre que la situation grecque ne puisse encore basculer. Il faut bien se garder de triompher.

Si la Grèce a su réagir rapidement et efficacement à la crise, elle n’en subira pas moins les conséquences économiques des mesures de confinement. Le tourisme rapporte un cinquième des revenus du pays ; il est très durement touché. Les petites entreprises emploient plus de 80 % de la main-d’œuvre totale du pays et connaissent forcément d’importantes difficultés d’approvisionnement, de financement et de ventes.

Mais, étant donné la résilience dont a fait preuve la Grèce à la suite de son effondrement économique, on peut espérer que ce pays va se montrer capable de surmonter cette nouvelle épreuve ; les Grecs n’ont plus peur de rien ; on peut dire qu’ils ont acquis une maturité qui les rend forts.

Il faut rappeler que la nouvelle démocratie de centre-droit qui a remporté la majorité absolue aux élections de 2019, a pour mandat celui de de restaurer la crédibilité internationale et de secouer l'économie.

Pour répondre à la question posée, les leçons à tirer de la (provisoire) réussite grecque en matière de gestion de l’épidémie, sont les suivantes : cohésion du pays face aux graves difficultés, humilité, vraies expertises, réactivité, courage, rapidité et fermeté. C’est un peu le contraire point par point de la façon dont nous avons réagi.

Cette pandémie de CoVid-19 bouscule le monde, rebat les cartes et révèle la nature profonde des gouvernements, ainsi que des peuples qui restent tout de même bien différents en dépit de la mondialisation.
On se rend compte que les petits humbles font parfois mieux que les grands arrogants.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
philippe de commynes
- 23/04/2020 - 10:53
Et la France
nous avons autant de morts "officiels" que l'Espagne, presque autant que l'Italie...
VALKO
- 22/04/2020 - 21:55
1000000% d’accord avec les
1000000% d’accord avec les commentaires précédents.
VALKO
- 22/04/2020 - 21:55
1000000% d’accord avec les
1000000% d’accord avec les commentaires précédents.