En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 5 min 17 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 15 min 3 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 13 heures 48 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 14 heures 30 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 2 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 18 heures 56 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 16 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 20 heures 39 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 min 56 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 19 min 59 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 13 heures 28 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 3 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 14 heures 59 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 16 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 19 heures 31 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 21 heures 40 min
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Effets secondaires

Comment les effets secondaires du traité de Maastricht ont produit un système de santé français défaillant face au Coronavirus

Publié le 14 avril 2020
Avec Dov Zerah
Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le rôle de l’Europe et ont le sentiment d’une véritable carence. Cette situation pourrait s’expliquer, voire se justifier, par le fait que la santé n’est pas une compétence communautaire, et que rien ne justifie qu’elle le devienne.
Dov Zerah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Dov ZERAH a été directeur des Monnaies et médailles. Ancien directeur général de l'Agence française de développement (AFD), il a également été président de Proparco, filiale de l’AFD spécialisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le rôle de l’Europe et ont le sentiment d’une véritable carence. Cette situation pourrait s’expliquer, voire se justifier, par le fait que la santé n’est pas une compétence communautaire, et que rien ne justifie qu’elle le devienne.
Avec Dov Zerah

Depuis de nombreuses années, toutes les institutions européennes ont un véritable problème de communication. Quoiqu’elles fassent, elles n’arrivent pas à convaincre, à susciter l’adhésion. Il en est de même avec la pandémie. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le rôle de l’Europe et ont le sentiment d’une véritable carence. Cette situation pourrait s’expliquer, voire se justifier, par le fait que la santé n’est pas une compétence communautaire, et que rien ne justifie qu’elle le devienne.

Nonobstant cette incapacité juridique, la Commission européenne est intervenue, intervient tous azimuts.

  • Dans le domaine sanitaire,
  • Elle a engagé l’évaluation des stocks d’équipements de protection individuelle (EPI) disponibles dans l’Union, des capacités de production, des besoins… a commencé à constituer des stocks européens, a soumis les exportations de ces matériels à autorisation délivrée par les États-membres…
  • Elle examine avec des entreprises les possibilités de convertir des lignes de production pour produire ces équipements, masques, gants, lunettes de protection, écrans faciaux, masques chirurgicaux et combinaisons, respirateurs, kits de dépistage...
  • Elle assure le soutien logistique et financier du rapatriement de nombreux nationaux européens.
  • Elle a publié « des orientations invitant les États-membres à soutenir les opérations de fret aérien » pour permettre d’assurer la continuité des transports essentiels, « des lignes directrices sur les voies réservées » pour garantir la continuité et la rapidité de la circulation des marchandises sur tout le territoire de l’Union, ainsi que « des orientations pour aider les États-membres à filtrer les investissements directs étrangers et les acquisitions de contrôle ou d’influence » pour protéger les actifs européens stratégiques.
  • Elle a mobilisé 140 M€ pour financer des projets de recherche relatifs au virus.
  • Dans le domaine économique, elle a pris de nombreuses mesures dont deux sont susceptibles de modifier durablement le fonctionnement de l’Europe :
  • Une des décisions les plus importantes a été de déclencher la clause dérogatoire permettant aux États de s’affranchir du cadre budgétaire, des règles relatives notamment aux dettes déficits publics et de leur permettre de faire face à l’explosion des dépenses de santé et des mesures susceptibles de favoriser l’activité économique. Il n’est pas bon de maintenir des règles non respectées. Même cela peut paraître prématuré, les autorités de la zone euro doivent rapidement trouver de nouvelles règles crédibles et correspondant à une situation de déséquilibres qui risque de durer.
  • La Commission a adopté des règles temporaires en matière d’aides d’État pour permettre aux gouvernements d’injecter des liquidités dans l’économie, de soutenir les citoyens et les entreprises, et de préserver l’emploi dans l’Union. Institué par le Traité de Rome en 1959, le contrôle des aides est essentiel pour assurer la concurrence entre opérateurs économiques et permettre le bon fonctionnement du marché intérieur. Toute évolution constitue une notable inflexion des règles bruxelloises.

Sur proposition de la Commission, le Conseil européen a adopté un plan d’une exceptionnelle envergure pour faire face à la crise économique avec notamment :

  • La création d’un fonds de solidarité de 200 M€ pour aider les États-membres les plus touchés par le fléau.
  • Une dotation de 200 M€ pour le mécanisme européen de solidarité (MES) qui aide les États qui ont des problèmes de financement. Il a été mis en place en 2012 pour faire face à la crise des dettes souveraines européennes, et plus particulièrement à la dette grecque. Il a fallu moins de temps pour le créer que pour augmenter aujourd’hui sa dotation.
  • La création par la Banque européenne d’investissement (BEI) d’un fonds de 20 Md€ pour les PME ; de son côté, sa filiale, le fonds européen d’investissement (FEI) a obtenu de la Commission européenne une garantie de 1 Md€ pour accorder 8 Md€ aux PME. Nous retrouvons les mécanismes du Plan européen d’investissement (PIE), également dénommé « Plan Juncker » mis en place en 2014, six ans après la faillite de Lehman Brothers. On doit saluer la réactivité européenne d’autant que le « Plan Juncker » a été un véritable succès.
  • Le redéploiement de 37 Md€ de ressources budgétaires pour accompagner les États à faire face.

Enfin, n’oublions pas la Banque centrale européenne (BCE) qui, très vite, a mis en place près de 1000 Md€ pour l’acquisition de titres privés et publics pendant la crise et permettre aux États de se refinancer et de faire face à l’augmentation des dépenses et à la diminution des recettes.

Cette liste n’est pas exhaustive même si elle s’apparente à « un catalogue à la Prévert ». Elle démontre que l’Europe utilise tous les moyens à sa disposition, même si elle n’est pas allée au bout de la démarche des « euro bonds ». N’oublions pas que cette réponse collective européenne accompagne toutes les initiatives nationales évaluées à ce stade à plus de 1 000 Md€.

L’Europe doit maintenant se préoccuper de l’Afrique. Les installations hospitalières sont sujettes à caution, les centres de réanimation inexistants… Comme partout dans le Monde, les masques, les tests, les médicaments…manquent. Les pays d’Afrique sub-saharienne n’ont ni les ressources, ni les capacités hospitalières, ni les moyens humains pour combattre une telle pandémie.

Si nous voulons éviter une tragédie humanitaire, il convient au plus vite d’aider l’Afrique à

  • Combattre le fléau en apportant le maximum de ressources matérielles et humaines
  • Ralentir la crise économique en apportant les ressources nécessaires pour faire face à la diminution des ressources découlant de la baisse des prix des matières premières et hydrocarbures…Allons-nous assister à la résurgence des plans d’ajustement structurels ? Faudra-t-il procéder une nouvelle fois à un vaste plan d’annulation de dettes ? 

L’ONU a articulé le chiffre de 3 000 Md$. La proximité géographique et l’importance des liens imposent à l’Europe doit s’impliquer. C’est son intérêt ! Il est donc urgent de mobiliser le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale et tous les bailleurs multilatéraux et nationaux. Pour donner de nouvelles ressources à ces institutions à un moment où les budgets nationaux sont très sollicités il est urgent de créer très vite une nouvelle dotation de droits de tirage spéciaux (DTS), création monétaire ex nihilo même si sa valeur est basé sur celle d’un panier de devises internationales.

L’Europe a réussi sa mobilisation. Il faut maintenant qu’elle mobilise le Monde. Le COVID 19 peut lui permettre d’écrire à nouveau l’histoire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 14/04/2020 - 18:51
Oust !
Pas d'Europe ! Laissons-là où elle est, en dehors de tout ça ! Chacun maître chez lui, point barre.
assougoudrel
- 14/04/2020 - 13:26
La faute incombe à la France
Nos gouvernements de tous bords, savent bien se passer de l'Europe, quand c'est pour voler le citoyen. Ce n'est pas l'Europe qui a demandé de placer les copains dans toutes les administrations des hôpitaux publics.