En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

06.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 5 heures 46 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 10 heures 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 11 heures 41 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 14 heures 13 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 16 heures 16 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 16 heures 44 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 17 heures 27 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 17 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 5 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 6 heures 45 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 11 heures 20 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 13 heures 9 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 16 heures 8 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 16 heures 36 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 17 heures 20 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 17 heures 39 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 17 heures 53 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 18 heures 11 min
© DR / Théodore Chassériau
© DR / Théodore Chassériau
Problème de langage

Pourquoi les libéraux parlent-ils si mal du libéralisme ? Parce qu’ils utilisent les mots de ses adversaires !

Publié le 09 avril 2020
Lisons Tocqueville et Hayek. Contre les idées reçues c’est un salutaire antidote.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lisons Tocqueville et Hayek. Contre les idées reçues c’est un salutaire antidote.

En ces temps de panique sanitaire, le libéralisme fait figure d’accusé. C’est lui qui avec la mondialisation, la financiarisation de l’économie et la casse des services publics, serait responsable des morts que nous déplorons. De Mélenchon à Martinez, on n’entend qu’un cri pour vomir les vautours du CAC40 et les hyènes libérales du système capitaliste.

On s’empresse d’annoncer la mort du libéralisme dont la catastrophe économique qui succédera à la pandémie sonnera le glas. De ce passé, il sera fait table rase. Et de ses cendres renaîtra un phénix qui portera le nom d’Etat, un Etat protecteur et bienveillant avec le plus grand nombre alors que le libéralisme ne profiterait qu’à quelques privilégiés.

Il n’est interdit à personne de prendre ses désirs pour des réalités. Il n’est pas non plus interdit de se donner la peine de penser et de lire un peu. Les défenseurs du libéralisme – ils sont nombreux sur Atlantico – expliquent, avec force arguments convaincants, en quoi ce libéralisme est la seule issue possible. Ce faisant, ils le réduisent à une théorie économique. Ce que font exactement ses adversaires.

Avec ces libéraux c’est comme si seule « la main invisible du marché » était éternellement suspendue au-dessus de nos têtes. A ce titre autant en rester à Germinal avec ses mineurs crevant au fond de la mine. Où à Engels décrivant les enfants de douze ans se tuant à la tâche dans des usines anglaises du XIXe siècle.

Il se trouve que le libéralisme a une formidable capacité de souplesse. Par intelligence il s’adapte au monde. Des fois il le fait contraint et forcé : c’est aux grèves de 1936 que nous devons les congés payés dont tous profitent aujourd’hui. La « redcutio ad economicum » est donc bien trop étriquée pour en dessiner les contours. Mais surtout il est bien autre chose qu’un principe comptable vanté par ses partisans et décrié par ses contempteurs.

Chez Tocqueville, on peut lire que le libéralisme est une « doctrine morale » qui doit beaucoup à la chrétienté et à son postulat du libre arbitre. Au centre il y a le mot liberté. Celle de l’individu face au pouvoir despotique du monarque du tyran et de l’Etat. Tocqueville va bien au-delà de la liberté d’entreprendre ou d’exploiter.

Plus près de nous, il y a Hayek. Il propose une lumineuse comparaison entre le socialisme et le libéralisme. Le socialisme prétend changer le monde. Il y réussit parfois. Et une fois qu’il l’a changé, il s’arc-boute sur son acquis. Il veut conserver ses changements révolutionnaires. Alors il devient conservatisme.

Le libéralisme, tel qu’il est théorisé par Hayek, n’a pas ces prétentions. Il ne prophétise pas des lendemains qui chantent. Sage et empirique, il ne veut pas changer le monde : il se contente de le modifier. Il le fait en hésitant, en tâtonnant. Sans contraintes et loin de toute vérité révélée. En cela il est, dans le vrai sens de ce mot, un progressisme. Les défenseurs du libéralisme devraient lire Tocqueville et Hayek.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 09/04/2020 - 19:55
Camarade Benoît,
Nous savons tous très bien que le libéralisme c'est l'exploitation des masses laborieuses par le patronat au profit du grand capital, des multinationales et de la finance apatride, voyons !
On ne peut passer sous silence les succès innombrables de l'URSS, de la Chine de Mao avec ses 99% de pauvres (tiens, il y avait un 1% de riches là aussi ?), les Nord-Coréens qui ne meurent pas de famine mais de repas trop dodus, de Cuba qui avec son système éducatif de haut niveau et gratuit produit des rafales de Prix Nobels et enfin la merveilleuse aventure du Venezuela ou les gens quittent le pays car ils ont honte de profiter d'un régime paradisiaque.
Vous avez raison camarade, pourquoi les libéraux n'en parlent pas ? Après tout, une simple comparaison du socialisme et du libéralisme serait assez décisive.
Le gorille
- 09/04/2020 - 19:32
Les "ismes"
Dans mon envolée lyrique, après "foin des "-ismes" ", je voulais écrire : "pleins gaz sur les "-iques" ". Las ! A peine avais-je écrit "pragmatique" que "utopique" m'a sauté à la figure"... Alors si certains ont des idées sur d'autres "-iques", dans la veine "pragmatique", qu'ils les signalent... je suis preneur !
Le gorille
- 09/04/2020 - 19:25
Merci M Rayski
Tous ces articles et toutes ces réflexions me bassinent. A croire que, pour tous ces penseurs "auto-proclamés" qui saturent bruyamment la scène publique (rappel : Dieu était dans un très doux zéphyr), l'individu, l'homme en fait, est irresponsable, et qu'il doit impérativement entrer dans un système, dont il n'est qu'un sujet sans quasi liberté, euphémisme. Commençons par dire que tout vient par l'homme : il y en a des bons et des mauvais (ne suivez pas mon regard) et la société n'est qu'une pâte... où chacun essaie de tirer son épingle du jeu. Foin des théories qui écrasent l'individu... Donnons notre appui à ceux qui osent s'appuyer sur la capacité individuelle à agir dans leur environnement, au lieu de leur dire soit qu'ils sont malheureux et que ce n'est pas de leur faute, soit qu'ils sont heureux, et que du coup ce sont des vendus et des profiteurs. Et, conclusion, foin des "-ismes" !