En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

04.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Certificats de virginité : Marlène Schiappa accuse les "évangélistes" de propager cette détestable pratique

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 1 heure
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 6 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 6 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 7 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 8 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 8 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 9 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 9 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 10 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 10 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 4 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 6 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 7 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 7 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 8 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 9 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 9 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 10 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 10 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 10 heures
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

Publié le 04 avril 2020
Joël Blanchard publie "La Fin du Moyen Age" aux éditions Perrin. La fin du Moyen Age est une période forte en contrastes, marquée par la guerre de Cent Ans, les rivalités fratricides entre princes du sang, les pandémies comme la peste noire. Joël Blanchard donne à voir une fin de Moyen Age inspirée, savante, bouillonnante d'idées neuves et traversée d'une rare vitalité créative. Extrait 1/2.
Joël Blanchard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur émérite à l'université du Maine, Joël Blanchard est un spécialiste reconnu du Moyen Âge tardif. Il est l'auteur d'une biographie remarquée de Philippe de Commynes (Fayard, 2006), et de très nombreux travaux et éditions de référence sur les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Blanchard publie "La Fin du Moyen Age" aux éditions Perrin. La fin du Moyen Age est une période forte en contrastes, marquée par la guerre de Cent Ans, les rivalités fratricides entre princes du sang, les pandémies comme la peste noire. Joël Blanchard donne à voir une fin de Moyen Age inspirée, savante, bouillonnante d'idées neuves et traversée d'une rare vitalité créative. Extrait 1/2.

Jeanne est fille de la prophétie ; plus particulièrement, elle est fille de la prophétie faite femme, si l’on peut dire. Car, depuis les dix Sibylles grecques et latines jusqu’à Brigitte de Suède (1303-1373), les prophètes sont souvent des prophétesses. En période de crise, il n’est pas rare que les puissants consultent une prophétesse, béguine ou recluse, qui a la réputation d’entendre une ou plusieurs voix, d’entrer en contact avec des anges, des archanges ou la Vierge Marie. L’intervention de Jeanne, dit Philippe Contamine, s’inscrit « dans un environnement mental prompt à un enthousiasme presque messianique ». Il n’en demeure pas moins que son aventure tragique constitue un cas exceptionnel de prophétie réalisée, « directement à l’origine de décisions politiques et militaires à la fois précises et de grande portée ». L’histoire de Jeanne passionna les plus grands auteurs et continue d’alimenter toute une littérature dans le monde entier, tant son passage sur terre est marqué du sceau du mystère. Résumons. Venus du « haut du firmament » – pour reprendre une expression de Joseph Delteil –, l’archange saint Michel, le premier, puis sainte Catherine et sainte Marguerite révèlent sa mission à la Pucelle : relever le royaume de France. La suite est connue. Jeanne s’incline, à Chinon, devant le roi qu’elle interpelle comme l’héritier de la Couronne ; elle devient « chef de guerre », empoignant l’épée et l’étendard, délivre Orléans, Jargeau, Beaugency, Saint-Florentin, Troyes ; assiste Charle VII, sacré le 17 juillet  1429. En 1430, quelque chose se brise. Jeanne, prisonnière, est vendue aux Anglais puis livrée à l’évêque Cauchon. Le 30 mai 1431, elle meurt sur le bûcher. Elle a 1 ans. Son entreprise aura duré trois années. Cependant, peut-on dire de Jeanne qu’elle fut une dissidente ? Certes, elle fut condamnée comme hérétique et relapse par le tribunal de Rouen ; mais, dans son parcours terrestre, rien n’indique qu’elle ait adhéré à un quelconque courant hétérodoxe. La veille d’être suppliciée, elle demanda et obtint la confession et la communion. Il n’importe. Sa transgression des coutumes du temps – elle s’habille en homme, porte l’épée et commande – fait d’elle une figure de révolte et de fierté à laquelle souscrit, enthousiaste, le poète René Char, ancien maquisard, écrivant en 1956 : « J’aurais bataillé avec cette jeune fille, près d’elle, pour elle, car en son temps, son action insurgée et mystique était totalement justifiée. » 

Tout au long de ce chapitre, nous avons essayé de cerner la question de la dissidence en suivant la piste de la prophétie. Car, sans conteste, le système prophétique de Joachim a servi de base théorique à une véritable dissidence, celle d’Angelo Clareno, celle de Roquetaillade, exprimant contre l’Église romaine une soif croissante de renaissance et de rénovation dans les domaines politique, social et scientifique. De plus, l’exemple de Jeanne nous donne à voir que la dissidence n’entre pas tout entière dans le lit de Procuste du joachimisme. En effet, si les prophéties, issues de ce courant, sont aussi utilisées par l’opposition aristocratique, elles se mêlent de prédictions astrologiques et de techniques divinatoires extérieures aux conceptions de Joachim de Flore. Et gardons à l’esprit que Jeanne a mené au combat de grands capitaines comme Dunois, le Gascon La Hire et surtout Gilles de Rais qui, plus tard, aura à demeure un alchimiste. La magie, l’astrologie, l’alchimie semblent, en cette fin du Moyen Âge, converger avec les traditions prophétiques nourrissant le phénomène de la dissidence. 

On le voit : les courants d’idées à la fin du Moyen Âge sont multiformes, mélangés, bariolés. Certes, le socle est intact : nos intellectuels restent toujours profondément attachés à une conception unitaire et organique de la société. Les conceptions dionysienne et augustinienne de la hiérarchie n’ont pas été ébranlées, l’aristotélisme a bien été assimilé, et l’élargissement, l’étirement, l’éclatement des intérêts et des croyances a considérablement modifié le paysage intellectuel. L’influence et l’aura de l’Université sont intactes et profondes. Mais comme toute œuvre agencée, rythmée, harmonieuse, le bel équilibre est attaqué sur ses marges par des courants, des particularismes singulièrement tenaces. Dès lors les prises de parole se multiplient, les débats, ardents, brûlants, passionnés s’installent, entraînent des réactions de défense, des prises de position, des dénonciations fortes, des récupérations. Au sein même des lieux de paroles, les postures, le jeu des rivalités, les comportements opportunistes accentuent les contrastes, les mouvements de retour. Nous voilà revenus au discours et à ses corrélats sémantique et pragmatique. L’« espace public » s’anime. Encore faut-il en définir les contours et les modalités. Les richesses d’expression, leur chevauchement, leur contamination empêchent de dresser une typologie rigoureuse des engagements, de la communication politique. Essayons cependant de cartographier cet espace à géométrie variable.

Extrait du livre de Joël Blanchard, "La Fin du Moyen Age", aux éditions Perrin

Lien vers la boutique : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires