En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

06.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 6 min 15 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 4 heures 7 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 4 heures 29 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 5 heures 14 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 1 heure 6 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 3 heures 49 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 4 heures 19 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 5 heures 11 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 5 heures 15 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 5 heures 20 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 19 heures 10 min
Atlanti Culture

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio : l’émotion des souvenirs d’enfance. 2 contes sensibles et subtils

Publié le 04 avril 2020
Jean-Marie Gustave Le Clézio a publié "Chanson bretonne suivi de L'enfant et la guerre" aux éditions Gallimard. "Ce livre évoque des souvenirs de séjours réguliers que Le Clézio a passés dans la ville de Sainte Marine, à l’embouchure du fleuve Odet, dans le Finistère".
Marie De Benoist pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marie Gustave Le Clézio a publié "Chanson bretonne suivi de L'enfant et la guerre" aux éditions Gallimard. "Ce livre évoque des souvenirs de séjours réguliers que Le Clézio a passés dans la ville de Sainte Marine, à l’embouchure du fleuve Odet, dans le Finistère".

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio

Gallimard 160 p.

 

RECOMMANDATION
Excellent


THEME
Dans cette Chanson bretonne, le narrateur tente de redonner vie à l’enfant qu’il était lors de ses étés à Sainte-Marine. Il égrène, comme des couplets, des scènes inoubliables,en les décrivant par petites touches. Par exemple, avec son frère, ils vont chercher le lait dans une ferme hors du temps : le plafond noirci, le sol en terre battue, l’odeur des vaches, la chaleur de l’étable, la saveur des crêpes épaisses, les sonorités de la langue bretonne, toutes ces sensations douces et sauvages sont ravivées. Dévaler les petites routes à vélo, assister à la moisson incarnée par le bruit menaçant de la batteuse, apprivoiser des doryphores ou un poulpe, apprendre à pêcher à marée basse, observer les galets polis par le temps ou écouter les roches qui chantent, il revit la magie et le mystère de ces souvenirs, comme des rituels ancestraux détruits par la modernité triomphante.

Les traces de la guerre découvertes à travers les bunkers sur les plages annoncent le deuxième conte, consacré à ses cinq premières années  en Provence de 1940 à 1945, pendant lesquelles il souffre de la faim, de la peur, de l’enfermement, de la solitude, du vide. Deux blessures indélébiles le torturent encore aujourd’hui : le bruit assourdissant de l’explosion d’une bombe à Nice, associé au cri de tout son corps, et la mort d’un très jeune héros de la Résistance, dont on ne retrouve qu’une mèche de cheveux. A tous ces maux s’ajoute l’absence de son père, même s’il est réconforté par le giron maternel et les histoires d’un petit singe si bien racontées par sa grand-mère. 

 

POINTS FORTS
• Les seize couplets de la Chanson bretonne s’assemblent autour du refrain de la disparition d’une époque révolue, comme un temps immuable relié au passé lointain de l’humanité. Même si Le Clezio refuse farouchement la nostalgie, « une faiblesse, une crispation qui distille l’amertume », elle colore pourtant de sa lumière grise ces courts chapitres.

• Autre hantise de l’auteur, l’autobiographie, toujours trahie d’après lui par l’imagination ou la complaisance. Lui, il ne construit rien, il refuse la chronologie, il veut seulement transmettre ce que ressentait l’enfant qu’il était et il y réussit merveilleusement.

• Il s’attache à la symbolique des lieux pour replonger dans cette terre de légendes, où il renoue avec ses origines familiales : la lande sauvage aussi bien que le château de conte de fées du Cosquer ou les environs de Pont-l’Abbé. 

 

POINTS FAIBLES
Je n’en vois pas.

 

EN DEUX MOTS
Cette ode à la Bretagne de son enfance répond sans doute à la quête des origines, qui hante Le Clezio, l’exilé, « ballotté » entre la France et l’Afrique. En écho, les années de guerre  si douloureuses dans l’arrière-pays niçois peuvent expliquer son tempérament secret et inquiet. On retrouve dans ces deux contes sa plume somptueuse qui allie le rythme musical des phrases à la subtilité des sensations et des images.

 

UN EXTRAIT
« Mes souvenirs se mêlent à cette émotion et me font retrouver, un instant, le temps à la fois si bref et si long de l’enfance. » p. 29 

« Les cinq premières années de ma vie, je les ai vécues dans une guerre. » p .105

« C’est le temps qui ne passe pas … Pour nous qui étions enfermés, tous les jours étaient identiques, toutes les nuits se ressemblaient. » p. 140

 

L'AUTEUR
Né en 1940, J.M.G. Le Clezio est l’un de nos plus grands écrivains. Prix Nobel en 2008, Il a publié plus de cinquante livres, essais, contes, nouvelles ou romans, souvent récompensés comme Le Procès-verbal, Prix Renaudot en 1963. Citons, entre autres, Mondo et autres histoires (1978),  Désert (1980), Le chercheur d’or (1985), Voyage à Rodrigues (1986),  Onitsha (1991),  Etoile errante (1992), L’Africain (2004). 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires