En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 9 min 43 sec
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 45 min 24 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 36 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 36 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 36 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 43 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 31 min 5 sec
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 48 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 18 heures 18 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 22 heures 12 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 23 heures 16 min
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

Publié le 27 mars 2020
Eva Illouz a publié "La fin de l'amour" aux éditions du Seuil. "L'amour semble aujourd'hui marqué par la liberté de ne pas choisir et de se désengager. Quel est le prix de cette liberté et qui le paye ? C'est tout l'enjeu de cet ouvrage appelé à faire date".
Valérie de Menou pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eva Illouz a publié "La fin de l'amour" aux éditions du Seuil. "L'amour semble aujourd'hui marqué par la liberté de ne pas choisir et de se désengager. Quel est le prix de cette liberté et qui le paye ? C'est tout l'enjeu de cet ouvrage appelé à faire date".

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz 

SEUIL 411 pages. 22,90€

 

RECOMMANDATION
Bon


THEME
A l’ère de la liberté personnelle, le non-amour semble s’installer au sein de la vie affective. Conséquence de la libération sexuelle des années 70, puis de l’apparition d’internet et des applications de rencontres, le sexe sans engagement, je prends-je jette, est devenu la règle. L’incertitude hante désormais les relations émotionnelles, laissant dans le désarroi, le plus souvent les femmes davantage tournées vers l’affectif. Eva Illouz met au jour ce que le « casual sex » sans lendemain- dû aux effets du capitalisme- induit sur le terrain sociologique, à savoir la natalité, l’économie ou l’identité. 

Elle conclut qu’au croisement du capitalisme, de ces nouveaux rapports entre les sexes et de la technologie, est en train de naître une nouvelle forme de non-sociabilité et de souffrance. 

 

POINTS FORTS
* L’essai met en exergue le malaise ambiant des relations amoureuses actuelles : non engagement et ruptures brutales sans explications « le ghosting », favorisés par les sites de rencontres

* L’auteur insiste sur le « non choix » ou le choix de ne pas choisir qui est revendiqué par chacun comme une liberté mais qui aboutit à une épidémie de solitude. 

* Les références littéraires citées illustrent parfaitement l’évolution des comportements amoureux au fil du temps, avec, en apothéose, l’univers au scalpel de Houellebecq et sa description des « Incel », célibataires involontaires et dépressifs générés par ces nouveaux modes de communication et de culture consumériste. 

* Les néophytes apprendront que certaines pratiques ayant récemment défrayé la chronique font partie de ces nouveaux comportements désincarnés : on ne badine plus, on montre ses organes sexuels par sexto. Il s’agit des « dick pic » abréviation de « dick picture », où en réalité, les hommes croient faire la démonstration de leur masculinité qui ne relève que du narcissisme et dissociant l’identité du corps.   

 

POINTS FAIBLES
Malgré les 92 interviews qui illustrent les analyses, l’ouvrage est souvent hermétique. L’auteur pêche par l’emploi de phrases sophistiquées pour décrire des choses simples alors que le problème de société dont il est question est immense. Son analyse, certes pertinente, rend ainsi son message moins audible pour le commun des mortels et les nouvelles générations concernées qui ne lisent pas des essais sociologiques de 400 pages. 

Il reviendra donc à la presse, de relayer les propos et de les vulgariser.  

 

EN DEUX MOTS
Peut-on encore tomber amoureux ? A l’heure de l’utilisation massive des réseaux sociaux et de la banalisation des rencontres virtuelles régies par Internet, la question se pose avec acuité. Face à cette incertitude généralisée et au désarroi généré chez les victimes ou les réfractaires à ces nouveaux modes de rencontres, on ne peut qu’être perplexes. 

Des valeurs telles que la loyauté ou l’engagement à long terme disparaissent, laissant place à la confusion et la solitude. 

Un cri d’alarme et un plaidoyer pour le retour de la cour amoureuse et des sentiments.  

 

UN EXTRAIT
« Le sexe sans lendemain crée une incertitude parce qu’il manque d’un noyau normatif interne clair, parce que la structure institutionnelle qui le sous-tend se déploie dans un marché de consommation dispersé, fondé sur l’éphémère et l’obsolescence, et parce qu’il s’appuie sur des scénarios de relationnalité genrée différents et divergents. Alors que dans les relations prémodernes, les rôles propres à chaque genre étaient subsumés sous la définition du mariage et de la moralité, l’intrication du sexe et du marché de consommation fait ressortir les différences et les identités de genre. Le sexe sans lendemain est donc un scénario social inversé, un scénario de non-relation ». Page 124

 

L'AUTEUR
La sociologue franco-israélienne Eva Illouz mène des recherches depuis plus de vingt ans sur la transformation de la vie amoureuse par le capitalisme. Elle est directrice d’études à l’école des hautes études en sciences sociales, et a publié notamment  Les sentiments du capitalisme  2006,  Pourquoi l’amour fait mal  2012.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires