En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 3 heures 7 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 4 heures 15 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 5 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 7 heures 46 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 8 heures 26 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 9 heures 35 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 9 heures 55 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 10 heures 20 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 10 heures 40 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 3 heures 55 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 4 heures 54 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 7 heures 58 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 9 heures 13 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 10 heures 3 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 10 heures 15 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 10 heures 30 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 10 heures 51 min
Coronavirus

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

Publié le 26 mars 2020
Métier d'aide à la décision, le biostatisticien est chargé de la conception et du développement de méthodologies statistiques dans les études cliniques et épidémiologiques. Or l'étude récente du Professeur Raoult comporte plusieurs points contestables de ce point de vue.
Stéphane Morisset
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Morisset est expert indépendant en biostatistiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Métier d'aide à la décision, le biostatisticien est chargé de la conception et du développement de méthodologies statistiques dans les études cliniques et épidémiologiques. Or l'étude récente du Professeur Raoult comporte plusieurs points contestables de ce point de vue.

Atlantico : Vous vous êtes fait connaître récemment sur les réseaux sociaux en publiant une critique détaillée de l’essai du Pr Raoult, dont les premiers résultats prouveraient qu’un traitement à la chloroquine est efficace contre le Covid-19. En tant que biostasticien indépendant, quel est votre point de vue sur cette étude ?

Stéphane Morisset : Avant même de lire l’étude, l’attitude du Pr Raoult dans les médias m’a invité à la méfiance. Je me suis étonné de voir cet infectiologue « réputé » crier victoire contre le Coronavirus avant même la publication des résultats de son étude ( qui l’on été autour du 19-20 mars ). Dans le domaine des essais cliniques, il ne faut jamais crier victoire trop vite. C’est une règle d’or que tout le monde connaît dans le milieu. En temps normal il faut un mois et demie-deux mois pour avoir des résultats préliminaires sur une étude. Là tout s’est passé trop vite.

À cela s’ajoute le fait que le Pr Raoult préconisait dans son discours médiatique un traitement anti-paludique (la chloroquine)  qui n'est pas sans effet secondaire notoire. Un motif supplémentaire à mes yeux d’être prudent vis-à-vis de ce remède « miracle ». 

Lorsqu’elle a été disponible gratuitement, j’ai téléchargé l’étude en ligne. 

Dès le départ, tout va mal. L’essai du Pr Raoult est dit « ouvert », c’est à dire que le praticien sait quel patient a un traitement ou non.  L’essai est également « non randomisé »: les personnes traitées ne sont pas reparties au hasard. Le b.a ba de tout essai clinique n’est déjà pas respecté.

Le 'gold standard' des essais cliniques c'est  "prospectif et randomisé en double aveugle" : les patients ne savent pas s'il prennent le traitement d'intérêt ou le traitement standard, le praticien non plus. C'est la meilleure façon d'éviter les biais de sélection et d'avoir des profils de patients malades comparables dans les 2 bras. Ainsi dans son essai le Pr Raoult peut « guider » les résultats vers ceux qui corroborent sa théorie.

Second point: parmi les patients inclus, on peut retrouver des personnes symptomatiques modérés, c'est à dire qui peuvent guérir seules en restant confinées. Dés lors je ne saisis pas bien l'intérêt.

Troisième point qui me choque particulièrement : parmi les 26 patients traités à la chloroquine, 6 ont été écartés des analyses et ne figurent pas dans les résultats analysés dans son graphique et conclusions. Parmi ces 6 : trois patients sont allés en réanimation, un a quitté l'étude à cause des effets indésirables (nausées) peut-être dûs au traitement, un autre a quitté l'étude (sans raison?) et le dernier est décédé alors qu'il avait une charge virale négative !

On compte également parmi les patients, heureusement (!) dans la branche non traitée, des enfants de moins de 12 ans. C’est une chose impensable dans ce genre d’étude clinique. Éthiquement parlant, tout cela est extrêmement moyen …

Dernier point, un des auteurs de cette étude (publiée en 24 heures, un record)  est l'éditeur en chef de la revue dans laquelle elle a été publiée… On nage en plein  copinage. En temps normal, une revue scientifique est relue par des experts indépendants (issus du même domaine que l'auteur, un statisticien...) afin de la critiquer, la challenger, la revoir, ou la rejeter avant toute publication. Ici ça n'a clairement pas été le cas...

Concernant les données de l’étude, quels éléments vous ont alerté?

Les délais depuis les 1ers symptômes sont très hétérogènes ou avec des données manquantes: la charge virale des patients (la concentration de virus) journalière par exemple comporte de nombreuses données manquantes (ND, NF…).  De possibles "faux-négatifs" dans les résultats de virologie. Il manque également dans le tableau les données de co-morbidités de patients qui peuvent influencer l'interprétation des résultats. Seuls 4 contrôles sur 16 ont leur suivi dûment remplis. Ces données manquantes augmentent la marge d’erreur. Quand on regarde ces conditions d’étude, on voit un vrai travail d’amateur.

Concernant les graphiques, les patients traités à la chloroquinine et à l’azythromycine sont indiqués par la ligne verte qui tombe à 0%. Cela donne le sentiment de résultats probants. Aussi, on ne compare pas ces résultats à un placebo… car il n'y en a pas.

De plus, ces patients ne sont que six. La différence entre les contrôles et ceux sous traitement est donc importante, ce qui rend les statistiques « significatives ».  Mais un effectif aussi faible est forcément synonyme d'avoir des résultats probants... à tort. On ne peut pas extrapoler des résultats et des recommandations de prescription basée que sur 6 patients. La puissance de ce genre d'analyses dépend de la taille de l’échantillon. Dans ce cas-ci, les résultats peuvent être dus au hasard.

Même si les résultats partiels de cette étude semblent faibles à vos yeux, y a-t-il pour autant un risque à se soigner à la chloroquine pour les personnes touchées par le Covid-19 ?

L'association de chloroquine et d’azythromycine peut semble-t-il créer des arrythmies cardiaques. Comme je l’ai prouvé plus haut, cette étude, laconique et incomplète, ne démontre en rien l'efficacité de la chloroquine sur le plan statistique. Si vous êtes un cas modéré, vous prenez plus de risques en en consommant que si vous combattez la maladie sans rien prendre. 

Je tiens à rappeler que d'autres traitements sont en cours d'essai (au moins 3 différents), ainsi que des vaccins. Prochainement une étude française sérieuse sera présentée (Discovery), à laquelle il faudra être attentif. En attendant, il faut garder la tête froide, et s’armer de patience, sous peine de voir s’ajouter à la crise sanitaire en cours un nouveau scandale de type Mediator.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pedro38
- 14/04/2020 - 15:16
Chloroquine
Cette première étude est évidemment critiquable statistiquement, mais c'est un compte-rendu des premiers soins avec cette méthode testée par les Chinois et complétée par Raoult qui veut soigner les malades avant de les considérer comme des cobayes. La comparaison avec des non soignées devrait être facile, il suffit de consulter les résultats de tous les hôpitaux qui ne donnent aucun traitement !
En tant de guerre, il faut agir vite, et ces médicaments sont archi connus ainsi que leurs effets secondaires, le bénéfice ne peut donc pas être pire que le risque !
Quant au statisticien, qu'il ne l'a ramene pas sur les effets secondaires, il n'est pas médecin, contrairement à Douste Blazy !
Daniel Lemaire
- 29/03/2020 - 16:43
Inepties mortelles quelle tristesse
Si statistiquement vous avez raison dans l'absolu, ce n'est pas applicable dans la gestion d'une pandémie du fait de l'urgence. Donc on ne peut pas avoir la même rigueur.
Parler de discovery comme sérieux est un non sens car ces résultats arriveront post pandémie et ne serviront en rien car au prochain corona il faudrait recommencer à zéro.
Laisseriez vous votre Mére mourrir sans traitement du covid? Non alors comment osez vous promouvoir discovery qui au nom du double aveugle va laisse des centaines de personnes sans traitement. C'est monstrueux. Et en plus comme vous le savez c'est inutile pour un virus. Vous êtes complètement aveuglés...
C'est une sinistre fumisterie que vous cautionnez...
Antigone43
- 28/03/2020 - 13:26
article de Stéphane Morisset sur Didier Raoult .
Je constate combien" la charge virale" médiatique est forte contre le professeur Raoult . Au siècle où l 'information est accessible à tous ,je suis étonnée que les têtes " pensantes" soient si partiellement informées . Stéphane Morisset , biostaticien dit indépendant, n 'apprécierait pas , que l 'on remette en doute sa capacité et ses diplômes dans sa spécialisation , pourquoi donc remet-il en question la compétence et la méthodologie du professeur Raoult ?Sur la compétence de ce dernier , je rappelle qu'il a obtenu en 2010 , le prix de l 'INSERM , qu'il a décrypté le génome de plusieurs virus dont certains portent son nom :"Raoultellaplanticola" et "Rickettsiraoulti " puisqu'il est le spécialiste mondial des "Rickettisies"!
Sa méthodologie , remise en question par ses détracteurs ne pouvant douter de sa compétence , elle est celle d'un vrai responsable qui prend des risques pour sauver , en état d'urgence , des vies ! La question n 'est plus la méthode mais le temps et les vies humaines ! Pasteur fut remis en cause par le corps médical , il n'était que chimiste! L'a -ton accusé de malhonnêteté ? Je salue le Courage du Pr Raoult, un vrai chercheur indépendant !