En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

06.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

07.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 17 min 23 sec
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 2 heures 13 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 3 heures 30 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 5 heures 37 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 6 heures 8 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Consommation
Crash

Energie : la plus grande chute de la demande depuis la crise des années 30 redéfinit les marchés

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Economie
Automatisation

Post-pandémie : cette fois-ci, les robots pourraient vraiment remplacer de très nombreux emplois salariés

il y a 8 heures 27 min
light > Culture
Visites
Déconfinement : quels sont les musées français qui ont rouvert ?
il y a 1 jour 50 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 1 heure 21 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 2 heures 51 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 4 heures 10 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 5 heures 54 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 6 heures 23 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Guerre commerciale : Donald Trump argue du coronavirus pour relancer les hostilités avec Pékin

il y a 8 heures 15 min
pépite vidéo > International
Add Oil
Hong Kong : les manifestations reprennent, cette fois contre un projet de loi sur la sécurité imposé par la Chine
il y a 1 jour 18 min
pépites > Economie
Puits sans fond
La dette française dépassera "très certainement" 115% du PIB en fin d'année
il y a 1 jour 1 heure
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
GAFAM

La crise mondiale du coronavirus va consacrer la suprématie de la révolution digitale et la victoire des GAFAM...

Publié le 24 mars 2020
Le virus qui a miné la planète toute entière a sanctuarisé l’utilité indiscutable du digital. Le 21ème siècle sera donc indiscutablement le siècle du digital, dominé par les Gafam.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le virus qui a miné la planète toute entière a sanctuarisé l’utilité indiscutable du digital. Le 21ème siècle sera donc indiscutablement le siècle du digital, dominé par les Gafam.

L’épidémie mondiale du coronavirus n’a pas tué la mondialisation comme certains prennent plaisir à l’annoncer. L’épidémie n’a pas davantage tué l’économie de marché comme système universel d’organisation de la production des richesses.

Mais l’épidémie a sans doute tué les idéologies "prêtes-à-penser”, ce virus n’est ni de droite, ni de gauche. Il n’a ni frontière, ni religion. C’est un ennemi sans drapeau, sans visage, sans uniforme, mais qui, comme à la guerre, sème la terreur et pour finir la mort. Aucun traitement, aucun vaccin connu jusqu’alors pour le vaincre. Sinon, les plus riches l'auraient trouvé et acheté.

Son seul adversaire est finalement l’intelligence humaine, intelligence individuelle et collective et cette intelligence humaine n’a qu’une seule arme : le digital. Une fois sortis du cauchemar, au moment du réveil, on va se rendre compte que le digital nous a sauvé la vie et en nous sauvant la vie nous a fait changer.

Cette épidémie a imposé et sacralisé la révolution digitale et tous les acteurs qui l’ont faite. L’épidémie aura, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, surtout changer la façon de travailler et de vivre ensemble dans le monde entier.

1 La façon de travailler va durablement changer. La mise en place du télétravail à très grande échelle va être le seul moyen de réponde à la nécessité de continuer à créer de la richesse et à respecter les règles de confinement, seul moyen d’épuiser l’épidémie. On estime aujourd'hui que le télétravail peut couvrir en moyenne 30% du PIB. Alors on pense immédiatement aux activités de service décentralisables qui ont pu être réalisées par le télétravail : l'éducation, la formation, la recherche, le travail administratif, la banque et la gestion de tous les flux financiers, tout le travail d’organisation et de programme, toutes les distractions, musique, cinéma, visites de musée, etc

Mais le digital aura aussi permis une explosion de la télémédecine, la pratique juridique, et surtout le E-commerce à condition que puisse se développer les services de livraison.

Cette façon de travailler ne sera pas abandonnée une fois le virus complètement éradiqué. Ce changement dans les process de travail concerne tous les acteurs, les chefs d’entreprise, les syndicats et l’Etat. Certains secteurs seront complètement bouleversés, à commencer par celui de la santé et de la prévention. C’est le traitement de la data qui a aidé les Coréens à sortir de la crise.

2° la façon de vivre ensemble va aussi durablement changer. La pratique du confinement a obligé tout un chacun à inventer une façon de vivre ensemble en famille, entre générations, entre voisins. Et le seul lien qui a permis de rester en contact avec les autres est passé par le téléphone portable, le smartphone, et toutes les applications, pour passer le temps, lire un livre, écrire, regarder un film, faire du sport, jouer, faire de la cuisine, mais aussi pour s’informer, se soigner etc.

Cette révolution digitale va impacter tout le 21ème siècle, exactement comme la machine à vapeur avait dominé le 19e siècle et l'électricité celui du 20ème siècle.

Ces grandes inventions, comme la démontré Fernand Braudel, ont engendré des révolutions puissantes dans la mesure où elles intéressent le plus grand nombre. Lensemble de la population, quelques soient les dieux, les idéologies, les croyances, les inégalités, les riches comme les pauvres.

Ces grandes révolutions ont beaucoup plus de conséquences que les révolutions politiques qui consacrent en général un clan contre un autre. La révolution française a donné le pouvoir à la bourgeoisie, la révolution bolchevick a donné le pouvoir à la classe ouvrière, non propriétaire.

La révolution industrielle, électrique ou digitale donne le pouvoir à tous. Sans distinction de richesses ou de privilèges et ces révolutions dordre technique obligent les régimes politiques à se réformer. Le système soviétique est tombé parce qu’il était incapable de répondre à la demande de son peuple.

Mais comme la révolution industrielle ou électrique, la révolution digitale va nécessiter d’énormes investissements en matériels, en serveurs, en équipements de communication et en recherche. C’est exactement ce qui a commencé à se faire dans le monde entier avec la montée en puissance des grandes entreprises du digital. Les fameux Gafam. Les Google, Amazon, Facebook, Microsoft, Apple qu'ils soient américains ou chinois. Et on voit bien que les deux pays se livrent à une concurrence effrénée pour le contrôle des marchés, des matières premières, des énergies, mais aussi des datas. Sauf que lors de cette épidémie, on s’est aperçu et cela pour la première fois que l’humanité se partage les données scientifiques. Y compris la Chine. Comme quoi dès que les valeurs humaines sont en risque, les peuples en arrivent à faire taire leur rivalité et deviennent plus intelligents. Les Chinois ont découvert la carte du génome du virus, et ce sont sans doute des Français et des Allemands qui sur la base de cette carte seront les premiers à découvrir soit un traitement soit un vaccin.

Le seul problème grave aujourd’hui est que les réponses à ces épidémies nécessitent moins dintelligence individuelle quune intelligence collective pour appliquer les règles et accepter de consentir ensemble un effort qui revient le plus souvent à hypothéquer certaines libertés. D’où la lenteur et l'hésitation des démocraties à mettre en place les comportements nouveaux. D’ou la réactivité des pays autoritaires comme la Chine ou ceux qui font peu de cas de la liberté de pensée et de la protection des données personnelles comme la Corée du Sud. Comme l’écrit très justement le philosophe André Comte Sponville, “faut-il vivre en dictature pour être préservé du Coronavirus, ou prendre le risque de le contracter dans une démocratie? ".  Il préfère, je préfère, nous préférons affronter les risques de la démocratie. Pour André Comte Sponville, « donnons plutôt à nos démocraties les moyens d’être efficaces, par exemple en respectant scrupuleusement les règles du confinement." A une condition, ajoute-t-il, de ne pas faire de la santé, la valeur suprême de la société. La santé est un bien très précieux, mais la liberté, l’amour, et la justice sont des valeurs plus hautes »

Ce qui veut dire que le confinement est incontournable à condition qu’il n’engendre pas une famine parce que les biens alimentaires ne seraient pas acheminés, à condition qu’il n’engendre pas une guerre civile entre ceux qui pensent pouvoir s’en exonérer et ceux qui ne le pensent pas. Entre ceux qui peuvent accéder à des médicaments qui seraient interdits à d’autres.

En bref, à condition que le pouvoir politique assume ses décisions et leur application. Son principal levier d’action  est évidemment dans le digital et la formidable capacité qu’il offre pour traiter l’information.

Cette crise va donc imposer dans le monde entier l’univers digital, tout comme au 19e siècle, la machine à vapeur s’est imposée comme moteur du décollage économique et tout comme au 20ème siècle, l'électricité s’est généralisée sur toute la planète.

Toute la question au 19e siècle et au 20e siècle aura été de savoir qui contrôle les matières premières et l’énergie, le charbon, le pétrole ou le nucléaire.

Avec le digital toute la question sera de savoir qui contrôlera les opérateurs de réseau, les producteurs de logiciels et ceux qui gèreront la Data. Aujourd’hui, le digital mondial est fourni et contrôle par les entreprises américaines les plus puissantes du monde, les fameux Gafam, et les entreprises chinoises comme Alibaba, Huawei et quelques autres.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires