En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 27 min 20 sec
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 2 heures 43 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 3 heures 14 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 3 heures 49 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 12 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 17 heures 22 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 18 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 51 min 16 sec
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 1 heure 31 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 17 heures 3 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 17 heures 37 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 18 heures 34 min
© Flickr
© Flickr
Coronavirus

Banlieues sous confinement : apocalypse zéro

Publié le 24 mars 2020
Malgré les nombreuses craintes éveillées par les difficultés des premiers jours autour du respect des consignes de confinement, la situation dans les quartiers dits difficiles s’est rapidement calmée.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les nombreuses craintes éveillées par les difficultés des premiers jours autour du respect des consignes de confinement, la situation dans les quartiers dits difficiles s’est rapidement calmée.

Depuis quelques jours, prophètes autoproclamés et oiseaux de malheur crient à l'imminente explosion des violences urbaines... l'insurrection finale des banlieues... L'embrasement des zones de non-droit.

Or dans la réalité concrète, ce qu'observe la criminologie de terrain diffère plutôt sévèrement de ces lubies ou hantises érigées en dogme.

Voici donc les faits criminologiques provenant exactement des secteurs en cause, transmis par des sources éprouvées, vérifiés auprès de contacts professionnels sérieux.

1 - Dans les zones hors-contrôle, les éléments juvéniles - pour les médias "jeunes des banlieues" ou "des quartiers sensibles", n'ont jamais subi quelque autorité que ce soit : familles absentéistes, profs lâches, quartiers garantis-sans-police. Mais dans leurs clans, [SOURCE DE TERRAIN] les toutes-puissantes mères hurlent à présent après les matches de foot et barbecues "Ta petite sœur enceinte… Tu es fou !!"). Donc, voyons si les initiales provocations dureront longtemps.

L'état de nature, la puérilité prolongée desdits individus, saute aux yeux de qui leur parle dix minutes : incapacité à rester en place... à fixer son attention... à différer ses attentes... Colères explosives (et sauvages) à la moindre contrariété.

Corps d'adultes, douze ans dans la tête.

Or là, qu'ils soient dans leur quartier ou en prison, un ordre les contraint - fait inouï dans leur vie ! Premier réflexe bien sûr, la rébellion : tout casser, agresser les keufs, etc.

2 - Mais si à domicile, maman commande, l'autorité majeure du quartier est celle de caïds dont le seul souci est de conserver ces trafics qui les enrichissent à millions d'euros.

Faits : ces caïds vendent désormais autant de cocaïne que de cannabis (herbe, résine). En février passé, saisie de trois tonnes de cocaïne à Marseille. Une de confisquée, une au moins qui passe, bien sûr. Or pour le demi-grossiste, caïd de cité (d'une centaine à une dizaine de kilos), le profit sur 3 tonnes de cocaïne vendues dans la rue 40 euros le 1/2 gramme est de 70 à 100 millions d'euros (détails à disposition des fact-checkers, bien sûr).

Assis sur ces magots énormes, les caïds ont donc tout le temps d'attendre que le calme revienne pour reprendre le trafic ; mais tout à perdre dans une apocalypse-banlieues qui finirait par être réprimée, malgré le peu d'appétit de Macron-Castaner pour la chose - perturbant donc "l'ordre criminel" du quartier.

3 - Émeutes : celles d'avant le 15 mars - exemple (Brunoy, 91), coupe-gorge des Hautes-Mardelles, flics caillassés, poubelles incendiées, etc., ont cessé depuis le 16 mars ; Plus rien depuis lors là, ni dans le bassin de Creil, ni dans l'essentiel du neuf-trois, etc. 

4 - Enfin, mathématiquement, la criminalité de voie publique s’effondrera : 

Rue vides ; ce, dans des quartiers sous vidéo-surveillance (là, elle est utile) :

     . qui agresser dans un désert ?

     . comment agréger une meute pour une rixe ?

     . comment "s'arracher" après un braquage ?

     . comment piller un magasin ?

Quand d'usage, on est noyé dans la foule - mais que là, on ne voit que vous, dans un paysage vide ? De plus :

     . qui cambrioler, quand les appartements sont bondés ? 

     . qui violer quand le soir, tout est désert ?

     . à qui voler son sac ou son portable, sans transports en commun bondés ?

À l'extrême-limite, cela se peut encore dans de rares zones hors contrôle - mais est toujours plus impraticable, confinement oblige, sur 95% du territoire métropolitain.

Fait, donc, statistiquement massif.

Les décisives semaines à venir nous éclaireront.

Apocalypse-banlieues ou pas ?

Après, viendra le temps de l'analyse et de la vérification des hypothèses.

Tout cela sera facile : les écrits (et vidéos) restent.

Nous en reparlerons.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 25/03/2020 - 08:51
Ca ne lui vaut rien à Rauffer
de rester confiné....il rumine et picole....prochain article sur le virus ferrugineux !
Nous en reparlerons!
clo-ette
- 25/03/2020 - 08:29
Interprétation
Comment interpréter ce calme ? Dans un premier temps, il est logique . Attendons la suite ....
spiritucorsu
- 24/03/2020 - 16:08
Calme trompeur!
La situation décrite dans cet article à des airs surréalistes quand on nous dépeint le calme apparent qui régnerait dans les territoires perdus de la République.Parfois les apparences sont trompeuses et au risque de jouer les Cassandre? ne devrait pas nous rassurer.Les narcotrafiquants,les islamistes qui pullulent et qui contrôlent totalement ces zones de non droit ont au moins un point commun avec le reste de la population:ils sont en état de sidération comme le reste du pays.Quand les tiroirs caisses comme les frigos seront vides fautes de clients et de marchés ouverts,alors il faudra craindre le pire.Foule innombrable,très bien armée rompue à la guérilla urbaine,la mort étant leur compagne,ils auront en face d'eux,une police et une armée dépassées,désarmées par des juges islamo-bobos-compatibles et un pouvoir soucieux de ménager ses électeurs Le pire est à venir.