En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

03.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

04.

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

05.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

07.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
light > Culture
Lecteurs orphelins
Quino, le dessinateur et scénariste argentin, créateur du personnage de "Mafalda", est mort à l'âge de 88 ans
il y a 1 heure 9 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 3 heures 28 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 5 heures 49 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 6 heures 19 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 7 heures 56 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 8 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 9 heures 21 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 9 heures 39 min
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 3 heures 29 sec
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 5 heures 27 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 6 heures 7 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 6 heures 51 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 7 heures 57 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 8 heures 36 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 9 heures 5 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 9 heures 31 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 10 heures 5 min
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Hommage

Patrick Le Lay, l’homme qui a fait de TF1 la plus puissante des chaines de télévision commerciale d’Europe

Publié le 19 mars 2020
Patrick Le Lay est mort à 77 ans. C’est lui qui avait créé, avec Etienne Mougeotte, la plus puissante des chaines de télévision commerciale en Europe. Il a dirigé le groupe TF1, de 1988 à 2008, il a tout inventé.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Le Lay est mort à 77 ans. C’est lui qui avait créé, avec Etienne Mougeotte, la plus puissante des chaines de télévision commerciale en Europe. Il a dirigé le groupe TF1, de 1988 à 2008, il a tout inventé.

La première fois que j’ai rencontré Patrick le Lay, il m’a demandé si j‘étais breton.

- « Non monsieur, je suis né en Normandie, mais ma mère était de Redon, dans l’Ille et vilaine » 

- « Je sais que Redon est dans l’Ille et vilaine, c'est bien. »

- « J’imagine oui. »

- « Si votre mère était bretonne, vous êtes breton, on pourra s’entendre. Mais vous allez m’aider à ramener le Mont St Michel par chez nous »

- « Je sais Monsieur, que le Couesnon dans sa folie a mis le mont en Normandie, Mais très honnêtement, je ne crois pas que ce soit dans ma compétence de détourner ce petit fleuve ».

- « Vous pouvez commencer lundi ? »

On ne pouvait pas dire non à PLL. Surtout qu‘il avait souvent raison.

Patrick le Lay était donc breton et ne manquait jamais une occasion de rappeler les consignes que lui avait données son père : protéger et développer la Bretagne. A Rennes, beaucoup par exemple avaient rêvé d’une chaîne de télévision en breton, lui l’a faite dès qu’il a pu en créant TV Breizh. Il en était fier même si avec son compère Etienne Mougeotte, il fut obligé de programmer quelques séries très éloignées de la culture Bretonne. C’était le prix à payer pour garder sa liberté et son indépendance à l’égard de l’Etat central. Il fuyait Paris et son administration. Quand il a quitté TF1, François Pinault, un autre breton pur jus, lui a proposé de créer un fonds d’investissement et surtout la présidence du stade Rennais. Il aimait le foot mais sans plus, sauf que le » stade Rennais, en rouge et noir » comme le chantait Jeanne Mas quel pied !

Ingénieur en bâtiment et travaux publics, il fut choisi par Francis Bouygues pour piloter TF1, la toute nouvelle chaîne issue de la privatisation de la première chaîne publique.

A partir de ce jour, il n’a eu de cesse de hisser la chaîne en tête de toutes les audiences au point d’écraser le marché publicitaire. Il a réussi son pari en 20 ans, entre 1988 et 2008.

Avec Etienne Mougeotte, il a concocté un modèle gagnant. Des grandes émissions fédératrices daudience qui pouvaient rassembler 2 français sur 3, et des animateurs et journalistes vedettes qui incarnaient la chaine et défendaient son contenu. Et quand on dit qu’il a tout inventé, il a effectivement tout inventé ou permis aux inventeurs de s’exprimer : côté fiction avec Navarro , Joséphine ange gardien. Des jeux : la roue de la fortune , sacrée soirée, sans parler du sport, de la téléréalité ou de star académy qui accouchera de the Voice ...avec des noms qui remplissent aujourd’hui le dictionnaire de la télévision : Christophe Dechavanne , PPDA , Jean-Pierre Pernault, Claire Chazal .. Jean-pierre Foucault , Nicolas Hulot , Philippe Bouvard, ou Nikos Aliagas.

Etienne mettait en scène, créait le spectacle dans tous les domaines, de l'information au divertissement, Patrick produisait et veillait à ce que ce soit rentable. « Une télévision qui ne gagne pas d’argent, n’existe pas. Et pour gagner de l’argent, il faut faire de l’audience et l’audience ne vient quoi qu’on dise que si le programme est de qualité » C’était la règle d’or.

Alors beaucoup lui ont reproché d’avoir un jour réduit son métier à fabriquer du temps de cerveau disponible « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible » avait-il déclaré. On était en 2004 et TF1 était la chaîne de télévision la plus puissante d'Europe. Patrick Le Lay définissait alors ce qu'était le modèle de son entreprise : une machine à vendre des emplacements publicitaires au milieu de programmes qui dominaient outrageusement le paysage audiovisuel français.

Certains ont essayé de le défendre en expliquant qu’il s’agissait d’une maladresse. Ils ont tort, PLL assumait totalement sa provocation qui lui a collé à la peau jusqu’au dernier jour.

Mais jusqu’au dernier jour de son mandat, il a développé son modèle en ajoutant un bouquet de chaîne autour de la chaîne mère.

Là encore, on lui reprochera longtemps de ne pas avoir cru à la TNT, au digital et à l’international ..., parce que s’il y avait cru, le groupe serait sans doute plus puissant que Facebook aujourd´hui.

La vérité dans cette affaire, c’est que Patrick Le Lay croyait à la télévision payante. Il ne croyait pas à la télévision gratuite qui n’aurait vécu que de la publicité. Il avait raison, mais beaucoup trop tôt. Il croyait à la pay tv. 

La publicité s’est progressivement détournée de la télévision pour aller se réfugier dans le digital, tout comme les séries vidéo, les films ou l’information. TF1 a trop tardé à faire sa mutation digitale non pas parce que le couple Le Lay-Mougeotte n'y croyait pas, mais parce qu’ils appartenaient à un groupe dont l’effort d’investissement était principalement orienté sur la téléphonie mobile.

Patrick Le Lay a été d’une loyauté totale.  Mais tout ce qui s’est passé depuis dix ans lui a donné raison.

Patrick le Lay était, certains jours, impossible à vivre, brutal, exigeant, impitoyable avec la médiocrité ou la bêtise, mais toujours courageux, et juste.  Bienveillant et attentif avec tous ceux qu‘il avait choisis pour travailler près de lui. Il accordait sa confiance et tout était possible, à condition de respecter cette confiance.

Nous l’aimions profondément. Je l’aimais profondément. Il voulait être entendu, mais il passait beaucoup de temps à écouter.

Je pense à Dominique, je pense à ses enfants et ses petits enfants pour lesquels il dégageait ces derniers temps beaucoup de temps disponible de son cerveau.

Patrick est mort le lendemain de la Saint Patrick. Il était Breton, et pour un breton cette fête est sacrée. Il était breton et il est donc mort en pleine tempête contre la maladie à un moment où le monde qu’il a si souvent observé vacille.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 20/03/2020 - 09:20
Saloperie de Publicité !
Je dispose d'une Freebox, ce qui représente une dépense élevée : 39€ par mois.
Il y a parfois de courtes périodes de baisse de débit, mais la plupart du temps, j'ai la possibilité de regarder une chaîne, tout en enregistrant une autre.
En pratique, il est donc très rare que je regarde en direct une chaîne comme TF1 ou Chérie 25, où il y a toutes les heures une saloperie d'interruption publicitaire de 6 minutes : il me suffit d'accélérer l'enregistrement !
J'ai encore d'autres stratégies : le replay, changer de chaîne, ou, en désespoir de cause... couper le son !
cmjdb
- 19/03/2020 - 17:11
TF1
C'est bien lui qui voulait laisser une place de cerveau pour la pub ? Ce qui fit de TF1 une TV poubelle ?