En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

06.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 5 heures 7 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 35 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 41 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 16 heures 58 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 52 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 53 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 18 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 40 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 15 heures 57 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 27 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 46 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 16 heures 59 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Lutte contre l'épidémie

La roulette russe, mais à la française

Publié le 17 mars 2020
Alain Rodier revient sur la question sanitaire liée au confinement et aux gestes barrières ainsi que sur l'attitude de certains citoyens ce week-end qui s'exposaient à des risques en pleine journée électorale, à l'occasion des élections municipales.
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier revient sur la question sanitaire liée au confinement et aux gestes barrières ainsi que sur l'attitude de certains citoyens ce week-end qui s'exposaient à des risques en pleine journée électorale, à l'occasion des élections municipales.

Les écologistes urbains ont fait une percée électorale importante dans les grandes villes lors du premier tour des élections municipales en France. Miracle ! Il faut reconnaître que les bobos  écolos (en manque de verdure dans les cités) habituels de ce genre de vote, n’avaient plus de grands choix, tous les partis étant à la ramasse en raison des jeux politiciens bien franchouillards comme la nomenklatura hexagonale sait si bien les développer. Et pour un bobo écolo (pléonasme?), la vision idyllique de la nature manière Walt Disney est le "must". Revenus de leurs propriétés secondaires soigneusement entretenues, ils ne rêvent que petites fleurs dans la ville où ils résident. Certains ont d'ailleurs préféré aller s'y réfugier le temps du confinement décrété par le président Macron, ce qui n'est pas critiquable en soi sauf que cela a provoqué des mouvements de personnes supplémentaires qui, par nature, ne sont pas franchement écologiques. Surtout, cela augmente le risque de propagation du virus sur une superficie plus étendue encore.

Pour bien comprendre leur raisonnement, il convient de visionner quelques reportages de télévision-trottoir concernant le coronavirus. Des jeunes de 30/40 ans semblant - au moins dans leur apparence extérieure - correctement pourvus sur le plan financier, affirment n’avoir rien à faire des consignes données par les autorités qui s’appuient pourtant sur l’avis de scientifiques avertis. Ce week-end, ils ne voulaient pas se priver des rives enchantées du canal Saint Martin ou des pelouses du Bois de Boulogne.

A leur décharge, il est vrai que quelques voix discordantes dans le monde scientifique se sont fait entendre et semblent avoir séduit, au moins initialement, le Premier ministre britannique Boris Johnson. Il avait déclaré avoir décidé de laisser la pandémie se rependre, seuls les plus faibles - et donc les plus inutiles à la bonne marche de la société - pouvant en être les victimes. Mais revenant à la réalité des choses, il a lancé les mesures de protection comme dans le reste de l'Europe.

Pour revenir aux reportages cités plus-avant, les personnes interrogées ne se sentaient donc pas concernées (voire irritées par les questions jugées attentatoires à leur sacro-sainte liberté individuelle) car, selon certains avis médicaux aujourd'hui contestés, leur jeunesse les immuniserait du mal endémique actuel.

Ils nous donnent là une belle leçon de vie qui peut s’appeler "la roulette russe" à "la française". Précisons que la "roulette russe" consiste à mettre une cartouche dans le barillet d’un révolver et de le faire tourner sans vérifier si la balle est en face du canon puis de l’appuyer sur sa tempe avant de presser la détente. Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeu fou et morbide, revoir le film Voyage au bout de l'enfer (The Deer Hunter en version originale) de Michael Cimino sorti en 1978. La différence de "la roulette russe" à son homologue "française" réside dans le fait que dans le premier cas, l’arme est pointée vers la tête du tireur, dans le second, c'est vers autrui. Car les "jeunes bobos" peuvent être porteurs du virus qui - selon les premières constatations médicales reste effectivement "relativement" peu dangereux pour eux -, mais ils ne sont pas moins des porteurs potentiels qui risquent de transmettre le mal aux autres qui, eux, peuvent en être sévèrement affectés voir en mourir (3% selon les statistiques officielles diffusées).

Ces jeunes privilégiés - amoureux d’une nature fantasmée qui ne tient pas compte de la ruralité ni des populations pauvres de la planète en pleine expansion qu’il va falloir nourrir dans les années à venir (les OGM font peut-être de la m… mais au moins, ceux qui la consomment ne meurent pas de faim en regardant les privilégiés se bâfrer de nourriture labellisée écologique) -  ne pensent bien sûr pas qu’à eux mais aussi à leur descendance, ce qui est parfaitement légitime. Ils affirment que c’est pour elle qu’ils souhaitent une planète écologique où l’on ne parle pas de la mort. Ce qui est gênant, c’est le fait qu’ils ne considèrent pas leurs semblables (sauf leurs proches) sur un même pied d’égalité. A souligner que certains apprécient - bien sûr sans le dire - une interdiction : celle d'aller visiter leurs anciens dans les EHPAD où ils ont eu tant de mal à les placer. Cela fait une corvée en moins!  

Mais le coronavirus risque de leur rappeler qu’ils sont, eux aussi, mortels ce qui est, à leurs yeux tout à fait inadmissible au moment où la société ne met en avant que des BCBG bronzés, en pleine forme physique et mentale. Pour ce dernier critère, il est légitime de se demander si cela est bien exact.      

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Loupdessteppes
- 18/03/2020 - 17:34
L'autre roulette russe : les élections !
Ou les citoyens bêlants sont partis se faire contaminer droits dans leur bottes trouées, pour des politicards qui ne valent pas tripette. "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas" (Hermès Trismegiste).
evgueniesokolof
- 17/03/2020 - 17:33
Je ne partage pas
tout ce que dit Rodier mais....c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses....
En revanche, je partage tout à fait sa colère contre les trous-du-cul enfants de Gaia à côté de qui les aristocrates d'avant 89 étaient des philanthropes