En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 59 min 28 sec
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 2 heures 8 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 3 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 5 heures 39 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 6 heures 18 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 7 heures 28 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 7 heures 47 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 8 heures 13 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 8 heures 32 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 1 heure 48 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 2 heures 47 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 5 heures 50 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 7 heures 5 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 8 heures 7 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 8 heures 22 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 8 heures 43 min
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Bonnes feuilles

Dis-moi qui écrit ton livre... : le projet mort-né du livre de Nicolas Sarkozy

Publié le 15 mars 2020
Michaël Moreau publie "Les plumes du pouvoir" aux éditions Plon. On les appelle "les plumes". Elles vivent recluses au cœur du pouvoir. Elles écrivent les discours des présidents et des grandes figures politiques. Elles trouvent les mots qui pourraient marquer l'Histoire, et les formules qui feront date. Qui sont-elles ? Extrait 2/2.
Michaël Moreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michaël Moreau est journaliste et auteur de plusieurs livres d'enquête sur les coulisses de la politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michaël Moreau publie "Les plumes du pouvoir" aux éditions Plon. On les appelle "les plumes". Elles vivent recluses au cœur du pouvoir. Elles écrivent les discours des présidents et des grandes figures politiques. Elles trouvent les mots qui pourraient marquer l'Histoire, et les formules qui feront date. Qui sont-elles ? Extrait 2/2.

Le livre n’est jamais sorti, la parution a été stoppée à temps. Lorsque l’ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, Emmanuelle Mignon, quitte, en janvier 2012, la société de production cinématographique de Luc Besson, EuropaCorp, sur des désaccords avec le directeur général, un coup de fil ne se fait pas attendre… Le président Sarkozy, qu’elle avait accompagné à l’Élysée jusqu’en janvier 2010, prépare secrètement l’annonce de sa candidature à sa réélection. Il a une mission à confier à son ancienne proche collaboratrice : écrire son livre de campagne. « Je veux sortir un livre le 15 février, je l’ai commencé, il faut le terminer. » Les relations entre le Président et son ex-dircab n’ont pas toujours été au beau fixe. Emmanuelle Mignon avait demandé à quitter l’Élysée dès septembre 2007, soit au début du quinquennat. À l’époque, le chef de l’État la retient. Libérale, elle juge que Nicolas Sarkozy a déjà enterré son programme, alors même que la crise financière n’a pas encore eu lieu. Elle souhaite à nouveau s’échapper à l’été 2008, mais la vraie rupture se produit en mars 2009, lors d’une réunion au salon Vert, au cours de laquelle le conseiller social Raymond Soubie plaide pour l’avancement de contrats aidés afin de lisser les mauvais chiffres du chômage. Elle retourne au Conseil d’État, puis rejoint la société EuropaCorp en 2010, dont elle devient la secrétaire générale. 

Pour la nouvelle bataille présidentielle qui se profile, le Président a besoin d’elle et de sa plume. « Il me donne vingt pages, qu’il avait écrites pendant l’été. Elles étaient formidables ! » se souvient-elle. Elle en dévoile le contenu : « Il y racontait la crise de 2008 et la manière dont il avait convaincu George W. Bush de faire le G20. Il y avait des tas d’informations, connues de lui seul, racontées de manière dynamique. Je me suis enfermée loin de Paris, mais évidemment, tout ce que je pouvais écrire était forcément moins bien, car je n’étais pas l’acteur direct. » Le livre grossit ensuite au fur et à mesure que les autres conseillers s’en mêlent. Chacun y va de ses multiples propositions sur son propre secteur. « À la fin, le résultat était moyen, reconnaît-elle. On ne savait plus si c’était un livre de souvenirs ou de programme. Tout le monde y avait mis sa patte, et les quelques passages un peu enlevés avaient été élagués. » Finalement, l’opération littéraire, en passe de virer au fiasco, est stoppée brutalement, à quelques semaines du scrutin présidentiel et avant même qu’un titre de l’ouvrage ne soit trouvé. « Nous avons décidé collectivement qu’il était trop tard. Mais sur les deux cents pages, vingt étaient franchement excellentes, celles du Président. »

Ce n’était pas la première fois qu’Emmanuelle Mignon participait à l’écriture d’un ouvrage signé par Nicolas Sarkozy. La tête chercheuse avait contribué à La République, les religions, l’espérance, paru en octobre 2004, et Témoignage, en juillet 2006. Les politiques sont friands de publier des livres, un outil de promotion indiscutable. Un objet souvent jugé indispensable aussi en période de campagne électorale. Quand Nicolas Sarkozy publie Ensemble en avril 2007, à peine un mois avant son élection, l’UMP en achète à ses frais plusieurs milliers d’exemplaires. Mais la loi du silence sur qui les écrit vraiment reste forte. Joseph Macé-Scaron, alors journaliste au Figaro, est, à la fin des années 1990, missionné par l’éditeur Bernard Fixot pour rédiger ce qui deviendra le livre le plus important de la carrière de Nicolas Sarkozy, Libre. C’est cet ouvrage qui relancera sa carrière en 2001 après sa traversée du désert. L’éditeur invite le journaliste au Buddha-Bar, à quelques pas de l’Élysée, et lui lance : « Cet homme-là sera président de la République ! » À l’époque, plus personne ne mise sur l’ancien ministre du Budget d’Édouard Balladur. Nicolas Sarkozy et Joseph Macé-Scaron entament plusieurs entretiens. « Le nègre est un parasite, relève le second. Nicolas Sarkozy, il retravaille en personne. » Le maire de Neuilly déclare d’abord à son éditeur ne pas être intéressé pour sortir un livre. Puis qu’il ne souhaite plus une plume pour le rédiger. « Il a fini par me dire qu’il voulait le faire tout seul », dit Bernard Fixot. « Il a mis deux ans pour l’écrire, affirme de son côté Franck Louvrier, l’ancien fidèle conseiller en  communication de Nicolas Sarkozy, qui a relu le manuscrit. Il y avait au départ un projet avec Joseph Macé-Scaron. Ils se sont d’ailleurs vus, et puis ils ont arrêté. Nicolas voulait effectuer seul un voyage dans l’intime. Il écrivait à la main, me filait les feuilles, et l’assistante les tapait. »

Extrait du livre de Michaël Moreau, "Les plumes du pouvoir", publié aux éditions Plon

Lien vers la boutique : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires