En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

04.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

05.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

06.

Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez

07.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 19 min 45 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 11 heures 48 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 12 heures 37 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 13 heures 38 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 15 heures 7 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 17 heures 42 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 18 heures 59 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 22 heures 4 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 22 heures 47 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 37 min 10 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 12 heures 12 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 13 heures 9 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 14 heures 14 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 15 heures 30 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 18 heures 37 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 19 heures 40 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 22 heures 26 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 23 heures 9 min
Atlanti Culture

"Choses vues" d'après Victor Hugo : sous le regard d'un géant

Publié le 07 mars 2020
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"Choses vues"

d'après Victor Hugo 

Adaptation Christophe Barbier
Mise en scène : Mise en scène de Stéphanie Tesson
Avec Christophe Barbier, Jean-Paul Bordes

 

INFOS & RÉSERVATION
Théâtre de Poche-Montparnasse
75, boulevard du Montparnasse
75006 Paris
Tél. : 01 45 44 50 21
http://www.theatredepoche-montparnasse.com
Depuis le 28 janvier 2020, du mardi au vendredi à 21h. Durée : 1h20

 

RECOMMANDATION
Excellent


THÈME
Ces Choses vues, Victor Hugo ne les aura jamais vues…  éditées. C’est la réunion protéiforme de multiples textes glanés çà et là dans ses journaux intimes, en marge d’une pièce de théâtre ou d’un roman. 

Ces textes denses et forts sont joués par les deux comédiens qui, tour à tour, incarnent les personnages évoqués, ou l’auteur lui-même.

 

POINTS FORTS
• Le texte restitue la force et la puissance du verbe hugolien. On plonge dans son univers, et tout particulièrement ses souvenirs politiques – l’adaptateur Christophe Barbier en est un fin chroniqueur – mais aussi des instants plus personnels de l’auteur, où son âme l’entraîne dans des nuits fantastiques, souvent peuplées d’étranges personnages.

• Magnifique Jean-Paul Bordes, qui, avec sa voix de violoncelle, parvient à donner l’émotion qui sous-tend le texte… sa marguerite du début est délicatement tendre, et révèle l’immense poésie du regard magnifique de celui qui fut surnommé « l’homme-siècle », et qu’on peut ici qualifier d’ « homme-océan ».

• Christophe Barbier est très convaincant, à la fois disert et souvent drôle, dans les portraits qui fleurissent au long de ce spectacle, en théâtralisant des moments aussi divers que la fuite pathétique de Louis-Philippe, le caractère impossible de Madame de Châteaubriant, ou l’accueil hospitalier d’un Louis Napoléon Bonaparte, avec lequel les débuts furent presque amicaux…

• Très jolie mise en scène de Stéphanie Tesson, à la fois fluide et circonstanciée, émouvante et pleine d’esprit, dans d’élégants lés de toiles claire, où l’on retrouve avec émotion, l’écriture de l’auteur ou ses dessins, qui flottent comme des voiles de bateaux et créent des espaces scéniques intéressants. Ils évoquent un peu ces bateaux de l’exil de Guernesey, qui fut si fructueux pour l’expression du génie hugolien.

 

POINTS FAIBLES
Un regret infime et personnel : le choix des textes laisse trop peu de place à la poésie, même s’il est vrai que les Choses vues de 1830 à 1885 (aujourd’hui éditées en trois volumes chez Folio) en contenaient assez peu.

 

EN DEUX MOTS 
L’esprit du grand Hugo - qui sut si bien regarder le monde pour nous le transmettre - souffle sur ce spectacle. On passe un moment passionnant avec ces deux comédiens, qui vivent si bien ces situations, toujours surprenantes, habités par une complicité fraternelle et joyeuse.

 

UN EXTRAIT
« Après que tout cela a passé devant moi, je dis que l’Humanité a un synonyme : Égalité.

Qu’il n’y a sous le ciel qu’une chose devant laquelle on doive s’incliner : le génie ; et qu’une chose devant laquelle on doive s’agenouiller : la bonté. »

« La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste. »

 

L'AUTEUR
Victor Hugo, fils d’un général d’Empire, naît à Besançon en 1802, et fait ses études à Paris. Encore adolescent sa vocation littéraire s’affirme crânement : “Je veux être Chateaubriand ou rien !"

Il rassemble vite autour de sa bannière les jeunes auteurs romantiques.  Sa célèbre « Bataille d’Hernani » contre les partisans du théâtre classique, lui apporte une grande notoriété, de sorte qu’il entre à  l’Académie française en 1841. En 1845, sous la Monarchie de Juillet, il devient Pair de France peu après la mort de sa fille chérie, Léopoldine. 

Initialement monarchiste, Hugo fait partie de ces romantiques émus par les souffrances du peuple, et devient républicain au moment de la Révolution de 1848, pour ne plus cesser de l’être. Il prend le chemin de l’exil sous Napoléon III, et gagne Jersey puis Guernesey, où il  écrira l’essentiel de son œuvre gigantesque. De retour en France après la chute de l’Empire en septembre 1870, il est élu député (1871-76), puis sénateur (1876-1885). Il a été, de son vivant l’auteur le plus aimé et le plus populaire en France. Lors de ses funérailles nationales, célébrées à Paris le 1er  juin 1885, sa dépouille, exposée sous l’Arc de Triomphe, rejoint le Panthéon dans un austère corbillard sous les yeux d’une foule immense.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires