En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 36 min 11 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 1 heure 56 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 19 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 2 heures 57 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 3 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 20 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 4 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 28 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 23 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 11 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 20 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 29 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 5 heures 51 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 18 heures 59 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 19 heures 50 min
© Phill Magakoe / AFP
© Phill Magakoe / AFP
Le point de vue de Dov Zerah

Le coronavirus, acteur de la démondialisation ?

Publié le 03 mars 2020
Avec Dov Zerah
Dov Zerah aborde cette semaine la question de la mondialisation face à l'épreuve et au défi du coronavirus pour l'économie mondiale et les pays impactés par le virus.
Dov Zerah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Dov ZERAH a été directeur des Monnaies et médailles. Ancien directeur général de l'Agence française de développement (AFD), il a également été président de Proparco, filiale de l’AFD spécialisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dov Zerah aborde cette semaine la question de la mondialisation face à l'épreuve et au défi du coronavirus pour l'économie mondiale et les pays impactés par le virus.
Avec Dov Zerah

Depuis plusieurs semaines, jour après jour, nous suivons la progression du coronavirus avec sa propagation de par le monde, les mesures de mise en quarantaine de villes ou régions, de fermetures des frontières…Aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’aurait pas encore atteint l’Afrique sub-saharienne. La survenance d’une telle perspective peut légitimement inquiéter compte tenu de l’état des systèmes médicaux et hospitaliers au-delà du Maghreb.

Nous commençons à avoir les effets économiques de cette crise sanitaire.

Tout d’abord, il ne faut pas hésiter à dire que cette situation est un des effets collatéraux inéluctables du modèle économique chinois. Depuis trente ans, nous avons beaucoup accepté des Chinois pour leur vendre nos productions, voire nos technologies… dumping social, dumping environnemental et dumping monétaire… Ne fermons plus les yeux. Les « trente glorieuses chinoises » s’appuient sur un modèle économique peu soucieux de l’environnement et acceptant pollutions, déchets tant liquides que solides…Aussi, ne nous étonnons pas de l’apparition d’épidémies plus ou moins fortes comme le SRAS ou le Coronavirus…Victimes collatérales, pouvons-nous rester silencieux ?

Les conséquences économiques commencent à apparaître, même s’il est encore prématuré d’en percevoir l’amplitude.

Avec la fermeture d’usines en Chine, le Monde a découvert notre degré de dépendance vis-à-vis de l’Empire du milieu. Nous pourrions manquer de médicaments, l’industrie automobile de pièces détachées…La désorganisation des flux logistiques, et parfois l’impossibilité de fournir crée une crise de l’offre.

Parallèlement, la chute de la demande accompagne automatiquement les fermetures de lieux publics ou suppressions de manifestation, la diminution des mouvements des consommateurs potentiels

Á plus ou moins brève échéance, de nombreuses entreprises vont connaître des difficultés de trésorerie, voire vont être obligées de fermer leurs portes. Des licenciements sont d’ores et déjà annoncés dans des secteurs comme les transports aériens. Après certains pans du secteur productif, la sphère bancaire et financière va immanquablement être touchée. Apparaît le spectre de la stagnation, peut-être de la récession si l’épidémie n’est pas rapidement endiguée. Les marchés boursiers ne cessent de dévisser, et ont perdu près de 15 % depuis le début de l’année ; corrélativement, l’or flambe en franchissant un nouveau sommet à plus de 1 650 $ l’once, et le pétrole est en repli en deçà des 50 $ le baril. Des milliards de dollars de plus-values potentielles se sont envolés, toute diminution de la capitalisation boursière, à plus forte raison d’une telle ampleur, crée des anticipations négatives. Tout est en place pour que le cercle négatif de la crise s’auto alimente…

Le 4 février dernier, j’écrivais : « Les économistes ont déjà estimé que la croissance baisserait de 0,5 à 1,2 %, mais ces premières estimations paraissent en deçà de la réalité, ne serait-ce que parce que l’épidémie de SRAS de 2003 avait entraîné une baisse de 2 % du PIB chinois. Il faudrait actualiser l’estimation faite par la Banque mondiale en 2008 selon laquelle une épidémie grave pourrait amputer jusqu’à 5 % du PIB mondial. » Nous serions d’ores et déjà à 2 % du PIB mondial.

Premier pays européen à être durement touché, l’Italie pourrait voir son PIB réduire de 1 à 3 % au premier semestre 2020 ; près de 4 Md€ ont été débloqués pour aider les entreprises, et éviter que les banques, déjà considérées comme fragiles, ne soient durablement affectées. Nous avons un nouvel exemple de l’absence de réactivité collective des Européens.

Nombreux sont les responsables qui demandent une intervention des Banques centrales. La Banque centrale européenne (BCE) a, en termes de taux d’intérêt des marges de manœuvre moins importantes que celle de la FED américaine. Cette situation permet de mesurer que l’absence de sortie des politiques d’assouplissement monétaire atténue les marges de manœuvre, et complique la gestion d’une grave imprévue. La FED et la BCE auraient été en meilleure position si elles avaient respectivement poursuivi et amorcé l’atterrissage du « quantitative easing ».

Néanmoins, des mesures, tant en termes de taux que de liquidités, seront, très prochainement prises. Si elles sont indispensables pour assurer la liquidité des banques et assurances, seront-elles suffisantes pour endiguer une crise systémique ?

Á plus ou moins brève échéance, c’est l’organisation de la production et des flux qui va probablement être repensée. Va-t-on vers la fin de la politique du « zéro stock » ? Les entreprises européennes vont-elles organiser des relocalisations sur leurs bases nationales ou sur des pays plus proches que ceux asiatiques ? Elles arbitreront entre la réduction du risque de non approvisionnement et le coût entraîné par le recours à une main d’œuvre plus chère.

Le coronavirus va-t-il être plus efficace que toutes les manifestations d’alter mondialistes pour détricoter la globalisation de notre monde ? Les partisans du repli sur soi et de l’érection de barrières et frontières y voient une opportunité de « démondialisation ».

Il est fort probable que toutes les entreprises implantées de par le monde revisiteront leurs stratégies. Néanmoins les réorientations sont lentes et qu’elles sont tributaires du coût.

Allons-nous assister à un regain de l’inflation ? Les ruptures d’approvisionnement y contribueront, tout comme, à moyen terme, les perspectives de relocalisation ; le mouvement sera contrarié par l’atonie de la demande, et la faiblesse des prix des matières premières, pétrole en tête.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 04/03/2020 - 10:34
La fin de la mondialisation
C'est le titre d'un ouvrage de François Lenglet paru en 2014
evgueniesokolof
- 03/03/2020 - 12:28
le coronavirus a au moins un effet
A défaut de provoquer une hécatombe, il permet de déverser des conneries....a ce jeu même le bon docteur Gayet jette l'éponge