En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 6 heures 45 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 8 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 10 heures 10 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 10 heures 39 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 12 heures 38 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 15 heures 37 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 16 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 6 heures 33 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 7 heures 12 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 9 heures 46 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 10 heures 28 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 10 heures 58 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 13 heures 46 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 15 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 16 heures 17 min
© Jonathan KLEIN / AFP
© Jonathan KLEIN / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le virus de la peur occidentale. La plus grande contagion c’est la peur. La plus grande honte c’est la bourse

Publié le 02 mars 2020
Denis Jacquet évoque cette semaine la peur suscitée en Occident par le coronavirus ainsi que les conséquences pour l'économie mondiale et son impact au sein de nos sociétés.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet évoque cette semaine la peur suscitée en Occident par le coronavirus ainsi que les conséquences pour l'économie mondiale et son impact au sein de nos sociétés.

410 000 personnes ont perdu la vie en Afrique, du paludisme, l’année passée. Pas une âme pour s’en émouvoir. Pas de plan Orsec. Pas de panique généralisée. Pas de bourse en panique, qui hésite entre la bourse ou la mort. La mort des autres ne nous intéresse que lorsqu’elle se répand chez nous. Certains morts, peu nombreux à l’échelle d’une planète peuplée de près de 7 milliards d’individus, comptent manifestement plus que d’autres. 

Le virus corona nous apprend une seule chose, c’est que l’Occident n’a peur que pour lui-même, et ne se protège que de ce qui le menace. Le reste du monde échappe à sa haute conscience, et la seule conscience qui lui sied, est celle qui touche à son confort et sa sécurité. Pendant ce temps le virus, se propage dans les salles de marché, où les entreprises de trading réalisent, spéculant sur la peur, des profits éhontés. Notre système est malade. Pas du virus. De notre lâcheté et de notre égoïsme.

Panique générale. Le principe de précaution fera plus de victimes économiques, que le virus de victimes réelles. Une mort est toujours à regretter, mais depuis toujours, les pandémies font partie de la vie des sociétés. A force de surpromettre la sécurité, nous nous estimons tenus à l’impossible. Mais si ce virus est dangereux pour les personnes fragiles ou éloignées d’un système de santé efficace, il reste provisoirement gênant pour nous, mais pas si dangereux, à l’heure où l’utilisation d’un médicament ancien contre le palud produit des effets déjà intéressants, et que les labos du monde sont dans une course contre la montre pour trouver le remède en premier. Entre Pasteur qui aurait déjà une solution et le labo Texan qui a isolé la protéine responsable de la transmission, nous aurons prochainement un traitement, puis un vaccin. Nous « sur-réagissons », cela nous coûtera cher en croissance, sauf pour certains qui gagnent à tous les coups. En bourse.

Le sida, l’Ébola, la chikungunya, et maintenant le coronavirus, tout cela appartiendra à l’histoire pour n’en constituer qu’un épisode supplémentaire, bientôt. La TV devra se trouver un autre os à ronger, et nous pourrons à nouveau boire de la corona, puisque cette marque connaît depuis le déclenchement de l’épidémie, une baisse dramatique de ses ventes. Les consommateurs, décidément doté d’un QI non miscible dans l’alcool, pensant que la bière serait porteuse du virus. Le délire. Le délire de la peur quotidienne, et fantasmée de l’occidental frileux, qui voit partout, en chaque chose et en chacun, une attaque potentielle à son confort.

Mais le plus choquant pour un entrepreneur, c’est la bourse.  Étant peu familier du « boursicotage » je m’y suis mis, je l’avoue, il y a une dizaine de jours. Pour comprendre. Nous étions plusieurs à avoir fait la même expérience, dans un autre domaine, en nous présentant à diverses élections politiques, pour comprendre leur fonctionnement et la raison pour laquelle, nos représentants étaient comme ils étaient, loin de la réalité, prêt à toute compromission pour être élu et à toute lâcheté pour le rester. 

J’ai donc passé 2h par jour ces derniers jours, sur un système online, en temps réel, me permettant de spéculer. Moi, qui comme les 2M d’entrepreneurs français, passe un temps infini à donner de la valeur à mon entreprise, j’ai pu découvrir, que ceux qui profitent de notre prise de risque, sont ceux qui en prennent le moins. En voyant, clignoter les cours, en suivant les chiffres en rouge, se disputant avec les chiffres-plus rares- en vert, j’ai pu voir ce qu’était une variation de cours, à la vitesse des super-computer qui spéculent à la nano-seconde. En misant quelques milliers d’euros, et en gagnant presque à tous les coups, malgré mon inexpérience, j’ai pu réaliser que lorsque je gagnais quelques centaines d’euros, certains se « fourraient » les poches de centaines de millions. Se nourrissant de la peur, et surfant sur la détresse des entreprises, qui luttent contre les effets dévastateurs du virus, les entreprises de trading, gagnent à chaque seconde, ce que nous ne gagnerons jamais en 10 ans. 

Chaque coup de « yoyo » de quelques centièmes de centimes, représentent le triomphe de la fainéantise, du laxisme et de la facilité. Nous avons construit un monstre qui gagne à tous coups, pair ou impair, rouge ou noir, alors que les entreprises qui en sont les sous-jacents, luttent au quotidien pour maintenir activité et valeur. Pour ces « actionnaires », intermittents d’un spectacle lamentable, qui prend sa source dans la lâcheté politique. 

Les marchés ont besoin de faire gagner de l’argent à leurs clients, qui sont en premier lieu les retraités du monde, et leurs fonds de pension, qui doivent payer les retraites à la fin de chaque mois, pour pallier aux politiques, qui incapables de prendre les mesures courageuses nécessaires pour adapter l’âge de départ à la retraite, à l’espérance de vie et au vieillissement de la population, préfèrent les enterrer ou les diluer, et demandent en cachette aux « méchants actionnaires » de pallier à leur impérities.

Comment pouvons-nous laisser faire cela ? Pour moi qui suis plutôt libéral et qui considère que le capitalisme reste le meilleur système, je dois bien avouer, que cette déviation du système, est bien loin de l’idéal initial. Milton Friedman et ses disciples devraient avoir honte de leur théorie de la maximisation de la valeur d’une entreprise, les politiques de pousser au crime et les entreprises de trading taxées, au profit de NOS entreprises, et de la société, comme le proposent des candidats de gauche, qui ne sont pourtant pas ma tasse de thé, ni le matin, ni à 17H.  Le politique et le trader sont à la fois la bête et le truand, et leur crime doit être taxé, au profit de ceux dont ils détournent la valeur pour se l’attribuer.

A chaque fois qu’il gagne un million sur la peur du virus, infectons les d’un virus réel, la taxe et remettons de l’ordre dans nos priorités, nos équilibres. Retrouvons du bon sens. Et propageons, le. Ce virus nous ferait le plus grand bien !!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 03/03/2020 - 00:22
Paludisme, Ebola
Il ne faut pas comparer. Le paludisme reste confiné à une zone déterminée. L'Europe a éliminé ses propres zones (malaria). Donc laissons les gens concernés lutter à leur façon. Je puis témoigner que l'Europe ne s'en désintéresse pas du tout, au contraire, et travaille toujours pour trouver le vaccin ou autre médicament. Les médicaments en "...quine" (je suis de l'époque de la nivaquine, un sacré progrès par rapport à la quinine qui la précédait alors) ne sont là que pour empêcher d'être infecté. Pareil pour Ebola : la zone reste circonscrite de fait. Laissons les gens qui savent œuvrer. Sans juger.
Forbane
- 02/03/2020 - 22:27
Monsieur Jacquet et son bébé petite entreprise...
«  La mort des autres ne nous intéresse que lorsqu’elle se répand chez nous. Certains morts, peu nombreux à l’échelle d’une planète peuplée de près de 7 milliards d’individus, comptent manifestement plus que d’autres. « : Ah bon pas pour vous???
Oui, médecin pourtant très empathique je pense, la mort des miens compte pour moi bien bien bien plus que la vôtre, désolée.
Il est vrai que les Narcissiques n’aiment personne et ne s’inquiète que d’eux même....ou de leur fierté nommée « ma petite entreprise », dont la prospérité passe bien avant la souffrance des africains ou des malades français ou autres du coronavirus!!!
« Panique générale. Le principe de précaution fera plus de victimes économiques, que le virus de victimes réelles. Une mort est toujours à regretter, mais depuis toujours.... »
quelle horreur, son entreprise sans laquelle le monde s’arrêterait de tourner, qui sauve des vies par millions serait en péril économique.... pas grave, d’autres renaîtrons à la fin de l’épidémie, comme après les guerres: une de perdue et 10 de retrouvées!
D’accord en revanche sur les boursicoteurs à vomir ( cf les magnums de champagne en salle des marches le 11/09/2001...)
evgueniesokolof
- 02/03/2020 - 18:42
Mon gârs Denis...
pour une fois il a raison mais.....40% des articles d'Atlantico sur le virus....faudrait commencer par balayer devant sa porte!!! mais.....c'est vrai que le grain jeté les poules accourent !