En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

06.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

07.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 10 min 6 sec
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 1 heure 37 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 3 heures 7 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 4 heures 25 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 6 heures 9 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 6 heures 38 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Guerre commerciale : Donald Trump argue du coronavirus pour relancer les hostilités avec Pékin

il y a 8 heures 31 min
pépite vidéo > International
Add Oil
Hong Kong : les manifestations reprennent, cette fois contre un projet de loi sur la sécurité imposé par la Chine
il y a 1 jour 34 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 33 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 2 heures 28 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 3 heures 46 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 5 heures 52 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Consommation
Crash

Energie : la plus grande chute de la demande depuis la crise des années 30 redéfinit les marchés

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Economie
Automatisation

Post-pandémie : cette fois-ci, les robots pourraient vraiment remplacer de très nombreux emplois salariés

il y a 8 heures 43 min
light > Culture
Visites
Déconfinement : quels sont les musées français qui ont rouvert ?
il y a 1 jour 1 heure
© KAZUHIRO NOGI / AFP
© KAZUHIRO NOGI / AFP
Dommages financiers

Coronavirus : la crise économique se précise

Publié le 01 mars 2020
L'impact du coronavirus sur les marchés boursiers mondiaux est rude.
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'impact du coronavirus sur les marchés boursiers mondiaux est rude.

Les marchés ont dévissé de près de 15%. Ainsi le CAC est passé de 5978,06 points au 31 Décembre 2019 à 5299,26 au 28 Février 2020 soit moins 12,11%. Globalement, plus de 6.000 milliards de capitalisation boursière se sont volatilisés de Wall Street à Londres. Autant dire que le choc est rude même si la tendance haussière était installée depuis des mois.

Cette crise financière va au-delà d'une simple correction car les opérateurs de marchés ont parfaitement intégré que la crise du coronavirus perturbe en profondeur les chaînes de valeurs transnationales. Clairement, il va y avoir une sorte de stop and go manufacturier au gré de la sino-dépendance de l'Occident.

Nous sommes donc confrontés à une césure dans les conditions opérationnelles de l'offre alors qu'en même temps les citoyens inquiets deviennent davantage des épargnants que des consommateurs frénétiques.

Tant l'offre que la demande sont par conséquent affectées par la crise venue d'Asie et sa durée probable la rend sincèrement dangereuse pour une zone Euro dont la croissance moyenne était d'ores et déjà assez faible.

Plusieurs grands groupes ont confirmé surseoir à l'exécution de leurs politiques d'investissements qualifiés de non-prioritaires.

Ainsi, en moins de trois semaines, la conjoncture a totalement changé. Nous sommes désormais face à un triple défi qui concerne l'offre, la demande et l'investissement. Dans ce contexte, la Banque de France, avisée, envisage un ralentissement de la croissance là où Bruno Le Maire persiste à affirmer que rien n'est encore chiffrable. Un consensus d'économistes estime que la croissance française en 2020 sera, dans le meilleur des cas, à +0,9% là où les Pouvoirs publics continuent d'afficher – pour ne pas dire pérorer – la valeur de 1,3% du PIB.

Pour mémoire, il faut se souvenir qu'à la surprise générale, le dernier trimestre de 2019 avait enregistré un repli de -0,1% du PIB.

Autrement dit, les grèves ferroviaires et la poursuite du mouvement des Gilets jaunes ont un impact oxydant sur la performance économique d'ensemble de la Nation. C'est d'ailleurs un état de faits revendiqué ouvertement par Laurent Brun au nom de la CGT Cheminots qui a du prendre acte, comme nous tous, des pertes sérieuses de la SNCF.

Or, précisément le mois de Janvier n'a pas été caractérisé par le calme social tandis que Février voyait certaines productions lourdement perturbées par les césures d'approvisionnement asiatiques.

Globalement, la chute de la fréquentation touristique et son environnement négatif lié pourrait coûter jusqu'à 0,15% de PIB. On vend moins de luxe en France et en Chine, c'est une évidence.

Dès lors que les trois moteurs de la croissance sont en pseudo-panne, il n'est pas irréaliste de poser que le premier trimestre 2020 sera une épreuve pour le score de la croissance française.

Nul ne peut, à ce stade, exclure que le PIB s'inscrive en recul ce qui nous placerait en situation de récession puisque la définition de cette configuration suppose deux trimestres consécutifs de repli du PIB.

A voir les plongeons de certains commerces et de l'hôtellerie, il est hautement probable que la récession soit au coin de la rue pour paraphraser l'imprudent président Hoover qui avait dit que " la prospérité est au coin de la rue " peu avant la trop fameuse crise de 1929.

Une chose est acquise, le ciel pour 2020 est empli de nuages noirs suite au cygne noir qu'a constitué le développement de ce satané virus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 02/03/2020 - 10:29
les marchés étaient murs
avec une market cap de + de 100% du pib mondial.
il fallait un pretexte , le voilà .
Maintenant il est sur que p l'industrie du tourisme et du transport , cela ne peut pas aller bien.
clo-ette
- 01/03/2020 - 20:55
Black swan
Un cygne noir glisse sur le grand lac du village global....