En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

05.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

06.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

07.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 heure 25 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 3 heures 28 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 4 heures 26 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 6 heures 9 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 7 heures 26 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 8 heures 25 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 10 heures 26 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 22 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 2 heures 12 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 4 heures 1 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 5 heures 47 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 6 heures 23 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 8 heures 10 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 10 heures 49 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 23 heures 41 min
© DR / Medium
© DR / Medium
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

Publié le 25 février 2020
Selon une étude anglaise, 8 employés sur 10 travaillant dans le monde de la culture et des arts se disent réticents à partager des opinions politiques conservatrices dans un environnement globalement à gauche.
Yves Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude anglaise, 8 employés sur 10 travaillant dans le monde de la culture et des arts se disent réticents à partager des opinions politiques conservatrices dans un environnement globalement à gauche.

Atlantico.fr : Une étude anglaise révèle que 8 employés sur 10 travaillant dans le monde de la culture et des arts se disent réticents à partager des opinions politiques conservatrices dans un environnement globalement à gauche. En effet, d'après cette étude conduite par ArtsProfessionnals, alors que le milieu de l'art se dit tolérant la réalité serait toute autre. Ainsi, les professeurs et professionnels de l'art de droite seraient mis de côté pour leurs visions jugées "politiquement incorrecte". Une situation qui fait écho au cas Français.

Interviewée sur France Inter, lundi matin, l'éditorialiste Caroline Fourest qui a beaucoup enseigné à Sciences Po s'est dit souvent surprise par la susceptibilité de ses élèves. En effet, de nombreux thèmes de réflexions et auteurs étaient perçus comme étant choquant car en désaccords avec le politiquement correct actuel. En quoi la situation décrite par le sondage anglais est-elle également une réalité en France ? Dans quels milieux cet injonction au politiquement correct est-elle la plus répandue ?

Yves Michaud : C’est bien pire qu’une simple injonction au politiquement correct ! 

En France, les milieux les plus touchés sont 1) l’université en lettres et sciences humaines, 2) le journalisme, notamment dans le vivier des pigistes « intellectuels précaires » - en fait il faudrait surtout mettre des guillemets à « intellectuel ». 
Dans l’université, de petits groupes activistes radicalisés interdisent les débats, déclenchent des campagnes de lynchage via facebook, font annuler des colloques. On l’a vu pour la représentation des Persesmontée par Philippe Brunet à Paris-Sorbonne en mars 2019 empêchée sous prétexte de black face, pour une conférence de Sylviane Agacinski à Bordeaux en octobre dernier, de Carole Talon à la villa Arson à Nice en janvier 2020. C’est du fascisme pur et simple, qui s’exerce avec la complicité des Présidents d’université ou des directeurs d’établissement dont le courage n’est pas le fort. Cette dictature se nourrit d’une ignorance et d’une nullité académique abyssales dont le lit a été fait par la bureaucratisation égalitariste des institutions universitaires et la force de l’impérialisme culturel américain. Nos petits singes et petites guenons font ce que les Grands blancs américains ont fait il y a vingt ans. Donald Trump et Judith Butler, même combat.

Dans les médias, la situation n’est pas meilleure : surtout aboyer avec les chiens, ne pas avoir d’idées à soi et faire preuve d’une bienveillance universelle. Écoutez les bulletins quotidiens des radios : on vous dénonce un scandale puis on vous fait un reportage sur une bonne action, ou l’inverse.Regardez les pages débat. Même au Figaro, il ne faut rien dire de choquant. Regardez l’incroyable silence actuel sur les livres de Daeninck (pourtant pas tellement de droite) et de Szeftel sur la pénétration du mahométanisme radicalisé dans les banlieues ! Que Bobigny soit administré par le Gang des barbares ne gêne apparemment personne. A quand Youssouf Fofana air ?

Ensuite, ça déborde en dehors de l’université et des médias et tout un chacun a peur de passer pour un imbécile ou tout simplement de se faire attaquer. La majorité silencieuse n’est pas silencieuse comme avant par respect et timidité : elle fait attention à ce qu’elle dit par peur.

Comment expliquer que la même gauche qui se bat pour que Julian Assange puisse s'exprimer librement, interdisse la libre pensée lorsqu'elle ne suit pas certains codes ?

Ce qu’on appelle « la gauche » et qui souvent n’en est absolument pas, est fondamentalement manichéiste. Je vois que les Anglais sont aussi atteints que nous ! On stigmatise des déclarations de Zemmour et admet des plaintes pour islamophobie contre lui, mais dans le même temps la sanctification de l’appel au meurtre de Mila par Abdallah Zekri, délégué général du dit CFCM (« elle l’a cherché, elle assume. Qui sème le vent récolte la tempête ») n’indigne personne. Il y a les affreux Serbes et les gentils Bosniaques, les affreux populistes italiens et les gentils Podémistes espagnols (surtout ne pas dire qu’Iglesias est un léniniste avoué purgeant son parti à chaque congrès truqué). Marine Le Pen est une affreuse fasciste mais Mélenchon un démocrate. Quelle explication donner en dehors de la sottise pure et simple ? Le besoin de se rassurer dans un monde noir et blanc, la fabrication des images (la vareuse ouvrière chic de Mélenchon) et surtout une immense paresse intellectuelle. Et comme l’ignorance progresse de manière vertigineuse dans les milieux intellectuels qui passent leur temps sur les studios de télé, ça ne risque pas de s’améliorer. Il est tellement plus rassurant de japper en meute.

Ce phénomène est-il nouveau ? Y-a-t-il comme le souligne Caroline Fourest une "explosion" des micro-vexations ?

Le phénomène est nouveau quantitativement et communicationnellement. Je suis en train de lire Octave Mirbeau, écrivain anarchiste et mondain de la fin du XIXème siècle, il fulminait déjà contre ce que nous dénonçons – sauf que ça restait dans la société parisienne-bourgeoise. Dans les années 1960, la dictature de la pensée d’extrême-gauche maoïsto-trotskiste était totale. Il était interdit de lire Raymond Aron, un agent américain. L’inénarrable Glucskmann était aux premières loges avec l’inénarrable Krivine : c’était déjà le règne de la terreur intellectuelle – si on était un peu craintid. Aujourd’hui n’importe quel imbécile qui affirme avoir bac+5 fonde un groupe de recherches décoloniales ou transgenre, donne son avis sur tout et est invité comme expert. Regardez les pauvretés de la pensée de Paul-Béatrice Preciado dans Libération, lui qui est maintenant penseur(seuse) officiel au Centre  Pompidou. A mourir de rire ! 

Permettez-moi quand même d’ajouter une chose : si on ne se laissait pas impressionner par ces « micro-vexations », elles auraient beaucoup moins de succès. Il faudrait se souvenir de la phrase de Léon Bloy : « ma religion m’interdit le duel, mais pas le coup de pied au cul »

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jaune78video
- 26/02/2020 - 18:20
C'est partout aussi dans les entreprises !
Vous n'avez pas remarqué comme la "pensée de gauche" s'invite dans les politiques RH? La diversité, l'égalitarisme à tout crin Hommes/Femmes sans discernement, le LGBT, la bienveillance obligatoire envers les collaborateurs les plus nuls surtout s'ils sont issus des "minorités", et j'en passe ! Cette p... de gauche nous a envahi depuis 40 ans. Et la faute à qui? Et bien à 200% à la droite qui est devenue totalement schizophrène entre le besoin de plaire à ses électeurs couilles molles (le Modem et les Juppéistes en particulier) et surtout pas être assimilés et ostracisés s'ils disaient des vérités partagés par le FN. Résultat: la droite est morte ! J'en pleurerais tellement ça me déprime de voir à quel point on a baissé notre culotte devant ces "révolutionnaires" fascistes de gauche...Et en plus maintenant ils sont immigrationnistes quand ils ne sont pas purement et simplement représentés par des immigrés qui se permettent de dire ce qu'ils pensent (en mal) du pays qui les nourrit...Affligeant et révoltant !!!
Loupdessteppes
- 26/02/2020 - 15:50
Et Tartuffe ?
Ils ont bien compris Molière - ou bien mal compris ! La gamelle avant tout...
COUKOUCéMOI
- 25/02/2020 - 18:14
Pas franchement un scoop !
La gauchiesque a TOUT compris depuis des lustres, de ce qu'il fallait détenir comme leviers pour manipuler et asservir les humanoïdes: la culture et l'enseignement (ah ! la jeunesse ! miam miam !!!). L'étape supplémentaire en cours c'est "la science" (les scientifiques....par exemple au travers du Giec). Carton plein, l'infiltration est en marche ! La démagogie, le démago-populisme, il n'y a que ça de vrai !!!!! Option gagnante, mais le pire est encore à venir. La décadence sociétale est l'oeuvre de cette gauchiesque malsaine et perverse.