En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

06.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 5 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 5 heures 52 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 10 heures 18 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 11 heures 47 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 14 heures 19 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 16 heures 22 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 16 heures 50 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 17 heures 33 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 18 heures 52 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 5 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 6 heures 52 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 13 heures 16 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 16 heures 15 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 16 heures 42 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 17 heures 27 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 17 heures 46 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 18 heures 7 sec
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 18 heures 18 min
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

Publié le 25 février 2020
Lundi noir sur tous les marchés financiers du monde. La question aujourd’hui n’est plus de savoir si l’épidémie de coronavirus sera néfaste à l’économie, mais jusqu’à quand elle le sera et jusqu’à quel point. Parce que d’un côté, le virus passe les frontières et le pouvoir chinois paraît débordé.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lundi noir sur tous les marchés financiers du monde. La question aujourd’hui n’est plus de savoir si l’épidémie de coronavirus sera néfaste à l’économie, mais jusqu’à quand elle le sera et jusqu’à quel point. Parce que d’un côté, le virus passe les frontières et le pouvoir chinois paraît débordé.

La semaine démarre très mal pour l’économie mondiale. Alors que la Chine apparaît complètement bloquée et de plus en plus de populations confinées, alors que l’Asie est grandement atteinte, en Corée du Sud, on s’est aperçu ce week end que le virus avait gagné l’Iran et même l’Italie dénombre plus de 100 cas. Du coup, les mesures de prévention comme le confinement des populations, le report d’événements ou la fermeture d’usines va être décidée très rapidement un peu partout en Europe.

La Chine, d’où est partie cette forme de grippe qui s’est transformée en épidémies, paraît désormais désarmée devant la menace d’une pandémie, risque officialisé par l’OMS. Pour le pouvoir chinois, c’est extrêmement préoccupant parce qu’après avoir donné l’impression de tenir la situation, on commence à savoir maintenant que la Chine est en état d’extrême fragilité. Les Chinois d’abord, et le monde entier, a découvert que la Chine avait un état sanitaire déplorable. Pas d’hôpitaux, pas de médecins, pas de médicaments  et pas d’assainissement. Le pouvoir chinois a beau essayer de retenir l’information, le peuple chinois confiné se rend bien compte que l’état sanitaire du pays n’est pas en mesure de les soigner s’ils sont atteints.

Pour le président chinois, qui s’était fait donner un pouvoir absolu, c’est une épreuve au terme de laquelle il joue non seulement son pouvoir, sa fonction mais aussi sa vie.

Cet engrenage de faits et de chiffres qui accompagne ce risque de pandémie a fait décrocher les bourses en ce début de semaine. Le CAC40 a perdu 4%, de même que la bourse de Francfort alors que celle de Milan perd même plus de 5,5%. Les marchés américains ont aussi clôturé en forte baisse.

Ce qui veut dire que les marchés ont changé l’analyse optimiste que l’on faisait la semaine dernière, quand on pensait que la propagation de l’épidémie était contrôlée et que la Chine faisait ce qu’il fallait pour soutenir l’économie en cas de coup d’arrêt.

Aujourd’hui, 3 grands risques occupent les investisseurs.

Le risque le plus gros auquel est confrontée l’économie mondiale à présent est celui de pandémie, avec des conséquences considérables, et avant tout humaines. Le bilan s’empire de jour en jour et monte même très vite dans des pays voisins comme l’Italie. C’est ce bilan humain qui effraie et qui fait prendre aux politiques les mesures de prévention qui conviennent. C’est la première chose à stopper.

Le 2ème risque est donc de se retrouver face à un arrêt, un blocage des chaînes d’approvisionnement et de production. Certaines usines sont fermées en Chine alors c’est toute la chaîne de valeur d’un produit qui est mise à l’arrêt. Quand, dans le même temps, les transports aériens sont largement diminués et les voyages dans les zones à risque déconseillés, ce sont des projets d’investissement entiers qui sont mis en suspens. L’économie, donc, attendra des jours meilleurs.

Mais le risque le plus important est politique et touche le régime chinois. Puisque cette affaire montre que le système chinois pourrait être mis en péril par cette pandémie, et du même coup l’équilibre mondial déjà fragile.

Pendant de longues semaines, le système chinois a fait mine de communiquer et de contenir l’économie. C’était pendant la période des fêtes du Nouvel an et en réalité, peu de monde était réellement alerté sur l’état de propagation du virus ou ses caractéristiques de contamination. La Chine ne donnait pas d’information ou donnait des informations fausses et on s’est donc trompés sur un état des lieux général. On a même cru que le régime chinois contrôlait les événements. On a vu les Chinois construire deux hôpitaux en quinze jours. Mais en réalité on n’a pas réglé le problème. Il a fallu attendre début février pour qu’un groupe de médecins nous dise que la période d’incubation pouvait être plus longue qu’initialement annoncée.

Et quand un médecin chinois a dénoncé la façon de faire du gouvernement, il est étrangement mort du virus dans les jours qui ont suivi sa divulgation. La population chinoise a d’ailleurs assez peu apprécié le fait divers et chose rare, cette population s’est déchaînée sur les réseaux sociaux.

Cette population a découvert que le pays qu’ils habitaient était dans un état sanitaire déplorable et que la vie des gens était menacée. Pas de médicaments, pas de médecins , pas de vaccins.

Dans un pays où Xi Jinping s’est fait élire président à vie, il est donc peu probable que le sursaut soit démocratique. Le président vient d’annuler la session plénière annuelle de l’Assemblée nationale populaire (le Parlement). Et le gouvernement chinois avec la banque centrale a annoncé des mesures de soutien à l’économie mais à coup de relance monétaire et d’abaissement de taux d’intérêt. Sauf que dans une économie à l’arrêt, avec des magasins fermés, avec des individus confinés chez eux et des usines qui ne tournent pas, ce genre d’actions et de relance de la demande ne peut être qu’ un coup d’épée dans l’eau. La monnaie créée restera dans les comptes des banques.

L’urgence des urgences semble donc de freiner cette pandémie, pour après prendre les décisions de politique économique adéquate et faire repartir les machines. Les machines, elles, repartiront. Si les conditions d’hygiène et de santé ne sont pas restaurées, le système chinois va se bloquer et le régime en sera comptable. Or, le système mondial est fondé sur l’équilibre entre Américains et Chinois. Si l’un tombe, le système entier est menacé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 25/02/2020 - 17:34
tiens ! un "black swan""...
les marchés étaient murs de toutes façons.
Eface
- 25/02/2020 - 10:58
Et voilà
La conséquence d’une mondialisation que nos gouvernants nous vendent comme le progrès ! Espérons qu’en tout cas en France, on en tirera les conséquences en mettant un frein efficace à cette mondialisation de l’économie qui ne tient que par un fil bien ténu... on peut rêver !