En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 2 heures 6 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 3 heures 44 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 6 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 7 heures 32 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 8 heures 39 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 9 heures 44 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 10 heures 37 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 11 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 12 heures 4 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 2 heures 38 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 8 heures 19 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 8 heures 55 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 10 heures 23 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 10 heures 50 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 11 heures 34 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 11 heures 58 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 12 heures 5 min
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

Publié le 23 février 2020
Sylvie Brunel publie "Pourquoi les paysans vont sauver le monde" chez Buchet Chastel. Ils nous nourrissent, et pourtant nous les maltraitons. Ils ont toutes les solutions pour répondre aux défis de demain. La troisième révolution agricole a commencé dans les campagnes. Partout naît une agriculture de précision, de plus en plus propre, de plus en plus écologique. Extrait 2/2.
Sylvie Brunel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvie Brunel est géographe, économiste et écrivain. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvie Brunel publie "Pourquoi les paysans vont sauver le monde" chez Buchet Chastel. Ils nous nourrissent, et pourtant nous les maltraitons. Ils ont toutes les solutions pour répondre aux défis de demain. La troisième révolution agricole a commencé dans les campagnes. Partout naît une agriculture de précision, de plus en plus propre, de plus en plus écologique. Extrait 2/2.

Faut-il cesser de manger de la viande pour sauver la planète ? Bannir sa consommation n’accroîtra ni les terres cultivables, ni les disponibilités alimentaires mondiales : les systèmes agropastoraux, l’élevage, les prairies occupent 3,4 milliards d’hectares, généralement dans des lieux que l’on ne peut pas convertir aisément en champs cultivés. Steppes, marais, savanes, pentes, hauts plateaux, moyenne montagne, toujours aux sols médiocres, voire franchement mauvais. L’élevage fait vivre directement ou indirectement 2 milliards de personnes dans le monde, dans des régions souvent marquées par l’aridité que seuls peuvent valoriser les animaux. Leurs troupeaux (vaches, zébus, buffles, yacks, rennes, dromadaires, petits ruminants, chevaux…) les nourrissent de précieuses protéines animales, les transportent, leur fournissent habits, outils, logements, graisses pour s’éclairer… Une véritable banque naturelle, dont la valeur est aussi économique que symbolique, ces éleveurs entretenant avec leurs animaux des liens très forts, affectifs, spirituels, religieux. S’ils se retrouvaient privés de leurs bêtes, que deviendraient-ils ? C’est l’animal qui réussit le prodige de convertir des territoires pauvres en des protéines animales de premier choix, et il y est respecté, voire sacré. Comment penser que l’on pourrait se passer d’élevage ? Non seulement les terres ainsi « libérées » ne deviendraient pas des terres à céréales, mais les éleveurs dépossédés de leurs revenus convergeraient vers des villes refuges. Qui les nourrirait alors, surtout s’ils n’ont plus de pouvoir d’achat ?

Certes les animaux consomment près de la moitié des céréales produites sur la terre, mais sans ces animaux pour les valoriser, ces céréales cesseraient d’être cultivées, car la production de nourriture s’adapte à la demande solvable. L’extension de la peste porcine africaine en Europe de l’Est comme en Asie orientale (Chine, Vietnam, Corée du Nord…), très gros importateurs de maïs, met certes temporairement plus de maïs sur le marché, mais comme les cours s’effondrent, la production mondiale va se réajuster. Les malnutris sont des non-consommateurs, trop pauvres pour acheter de la nourriture qui existe déjà pourtant en quantité suffisante sur la terre. Priver les éleveurs de leurs troupeaux, c’est les faire basculer dans le camp des malnutris, pas augmenter la quantité de céréales disponibles sur la terre ! Ce qui veut dire que les élevages en plein air, les vastes prairies, les prés soigneusement entretenus sont indispensables, non seulement pour notre santé, mais aussi pour celle de la planète.

Et puis comment espérer passer à l’agriculture biologique, qui refuse l’utilisation d’intrants chimiques, si l’on se prive en plus d’engrais organiques ? Bio et véganisme ne font pas bon ménage, il faut choisir. Produire de la viande de synthèse en laboratoire, pourquoi pas, mais avec quel bilan carbone pour ces produits ultra-transformés, qui supposent un recours intensif à la chimie ? À quel coût ? Et que deviennent les steppes, les prairies, la moyenne montagne ? Quels avantages pour la gastronomie et ces paysages qui attirent les touristes, émerveillés par la beauté de prairies fleuries et accessibles (les animaux maintiennent ouverts les paysages), apportant des revenus et des emplois à des territoires souvent difficiles ou enclavés ? Que deviendraient les éleveurs du Jura, leurs fruitières, les affineurs ? Toute une filière qui valorise des milieux difficiles en enchantant les touristes… Cesser de manger des produits d’origine animale dans l’état actuel des choses, ce serait donc au contraire aggraver la faim !

Extrait du livre de Sylvie Brunel, "Pourquoi les paysans vont sauver le monde : La troisième révolution agricole", publié chez Buchet Chastel 

Lien vers la boutique : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires