En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

05.

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

07.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 18 min 8 sec
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 1 heure 43 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 3 heures 35 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 4 heures 45 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 5 heures 17 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 5 heures 33 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Europe
Exemple historique

Eurobonds et survie de l’Europe : cette vieille histoire américaine que l’UE ferait bien de sérieusement méditer

il y a 6 heures 20 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 57 min 56 sec
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 1 heure 34 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 3 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 4 heures 30 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 5 heures 38 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Heurs et malheurs du guerrier au crépuscule du Moyen Age

il y a 6 heures 19 min
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 22 heures 29 min
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

Publié le 21 février 2020
Le vent populiste qui souffle sur les démocraties occidentales prend une connotation très particulière outre-Rhin où contrairement à la plupart des mouvements de droite radicale européens, l’extrême-droite puise toujours ses racines dans le passé nazi du pays.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le vent populiste qui souffle sur les démocraties occidentales prend une connotation très particulière outre-Rhin où contrairement à la plupart des mouvements de droite radicale européens, l’extrême-droite puise toujours ses racines dans le passé nazi du pays.

Atlantico.fr : Mercredi une double fusillade a fait neuf morts à Hanau en Allemagne, près de Francfort. D'après des sources proches de l'enquête, le responsable de la tuerie aurait agi sur des motifs racistes. 

Il ne s'agit pas de la première attaque de ce type en Allemagne, en quoi sont -elles révélatrices d'une certaine fragilité du système politique allemand ? Ces attaques mettent davantage la fragilité du système politique lorsqu'elles ont lieu en Allemagne ?

Edouard Husson : Il faut se rendre à l'évidence. La question du "Sonderweg", de la voie particulière qu'emprunte l'histoire allemande, se pose à nouveau. En 2015-16, l'Allemagne a fait entrer d'un seul coup 1,5 millions de réfugiés. C'était d'une irrationalité politique totale.Aujourd'hui le balancier est parti dans l'autre sens: Nous en sommes au troisième attentat:  contre un élu favorable à l'immigration, à Kassel, contre une synagogue, à Halle, et hier à Hanau. Il faut s'abstraire de la logorrhée antifasciste pour se rendre compte que l'Allemagne est, actuellement en Europe, le seul pays touché par une violence néonazie d'ampleur. D'une manière générale, la violence monte en Allemagne: il faut mentionner la radicalité d'extrême-gauche sans équivalent, non plus, ailleurs en Europe: des militants ont ainsi fait une carte avec les adresses d'un certain nombre de militants de droite ou d'extrême droite, véritable appel à la violence; des élus de l'AfD ont été molestés. Et puis il y a la violence commise par les migrants, celle dont on ne veut pas parler: la guerre des gangs albanophones, turcophones et arabophones à Berlin; les rixes dans les foyers d'accueil; le fait qu'un tiers des viols commis en Allemagne en 2017 ont été le fait de migrants. Les meurtres commis par de nouveaux arrivants se comptent par dizaines  Face à cette triple violence: violence néonazie, violence d'extrême gauche, violence des migrants,  la classe politique allemande semble désemparée, impuissante. Le SPD et la CDU au pouvoir sont désormais minoritaires dans l'opinion. Les Verts, Die Linke et les Libéraux se font une vertu de continuer à  ne pas critiquer le gouvernement sur les décisions de 2015, ce qui les empêche de canaliser le mécontentement contre Merkel. C'est donc l'AfD qui est devenue le parti d'opposition sur le sujet. 

En quoi doit-on différencier l'Afd des autres formations d'extrême-droite européennes ? Faut-il effectuer la même distinction entre le populisme allemand et ses pendants européens ?

Tout d'abord, il faut laisser de côté le terme d'extrême-droite, qui n'éclaire pas le débat. L'extrême-gauche est facile à identifier.  Mais de quoi parle-t-on quand on dit extrême-droite? L'AfD est un parti conservateur anti-euro, russophile, très critique de l'ensemble des politiques menées par Merkel, en.particulier de sa politique d'immigration incontrôlée. C'est aussi un parti qui défend les droits des homosexuels. C'est le seul parti allemand pour lequel votent toutes les classes sociales. Le problème que pose l'AfD, c'est qu'il a accueilli dans ses rangs des individus qui tiennent un discours indulgent vis-à-vis du comportement de la société allemande sous le nazisme et qui refuse le travail de mémoire. Björn Höcke, responsable de l'AfD en Thuringe provoque par une coupe de cheveux à la Hitler, il a désigné le monument de la Shoah comme un "mémorial de la honte" et il a des relations avérées avec des réseaux néo-nazis. Il est donc très facile pour les autres partis de tomber dans une bonne conscience antifasciste en dénonçant les provocations et les liaisons scandaleuses de l'AfD et en faisant un amalgame, sans vergogne, entre le déséquilibre psychique du meurtrier de Hanau et l'AfD. Cela permet de ne pas traiter les problèmes objectifs créés par l'immigration massive des années 2010, à commencer par l'importation d'un antisémitisme islamiste. 

Face aux "'démons allemands" doit-on s"inquiéter pour l'avenir de l'UE et pour la paix civile sur le continent européen ?  

L'Allemagne est au début d'une crise majeure. La violence monte, de tous les côtés. Le système politique connaît une paralysie croissante. Le pays s'enfonce dans une espèce de scénario cauchemardesque où toutes ses forces vont être absorbées, le combat contre les ambiguïtés de l'AfD légitimant un fatalisme vis-à-vis du radicalisme islamique. Berlin va être de moins en moins à même d'assurer un leadership européen. Face à cela, il faut à tout prix éviter de s'en mêler. Je lisais hier un tweet de Bellamy disant aux Allemands "Nous sommes avec vous". Je conseille plutôt de se souvenir des avertissements de Heinrich Heine, le plus grand poète allemand,  à ses amis français vers 1840: il leur disait en substance, une violence inédite monte en Allemagne, amis français ne vous en mêlez en aucun cas. Les Allemands ont expliqué à toute l'Europe qu'il fallait limiter la souveraineté et le sentiment national parce qu'eux avaient beaucoup fauté dans ce domaine. Comme des gogos, et par peur de l'Allemagne, il faut bien le dire, les Français et d'autres ont marché dans l'imposture d-un système où l'Allemagne a fait sa réunification, imposé ses conceptions monétaires et voulu imposer sa politique d'immigration à tous. Le résultat c'est l'Europe désorganisée, appauvrie, impuissante de 2020. Qu'on ne nous explique donc pas qu'il faut une solidarité dans la lutte antifasciste derrière Angela Merkel. Redevenons nous-mêmes.  Et laissons les Allemands régler leurs problèmes.  Car il faut le dire: l'Allemagne continue à représenter un cas à part en Europe, par son incapacité à trouver un point d'équilibre politique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

05.

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

07.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
xavier69
- 22/02/2020 - 09:18
J’adore les commentaires de Lucus
Cela me remémore ma jeunesse et les années 80 , quand on disait que les migrants surtout maghrébins faisaient le travail que les FRancais ne veulent pas faire ,maintenant,les migrants font le travail que les jeunes de banlieue ( 3 même génération) ne veulent pas faire. Les partis FN et LFI sont des partis républicains ,on a le droit de contester leurs idées . L’Europe n’est plus un rempart,elle est en train tout doucement de nous amener vers moins de social ( il suffit de faire un tour aux urgences ou d’essayer de prendre rdv chez un médecin) ,habiter dans le périurbain comme les gilets jaunes du départ ,tout le service public a déserté . En effet il devient urgent de ne pas suivre l’Allemagne ( qui fait venir plus d’un millions de migrants qui ensuite pourront venir tranquillement dns la zone schengen et faire des enfants là où le droit d’un sol existe,pour memoen Allemagne c’est le droit du sang,nous allons donc assumer les erreurs de Merkel)
Till Eulenspiegel
- 21/02/2020 - 22:58
Souvent la réponse est sous notre nez
Sans être israélite ,il est amusant de constater le poids des mots ou des noms dont on a souvent tort de ne pas prêter attention .Pourtant rien que dans l’étymologie du nom de la chancelière était résumé la catastrophe que nous allions vivre en Europe avec cette démente : Merke............attention.........attention.........Qui sème le vent............
lasenorita
- 21/02/2020 - 19:13
Les Pieds-Noirs ont construit l'Algérie!
Lucus
Les ''Français'' non-musulmans d'Algérie ont construit des routes, des voies ferrées, ils ont défriché les terres arides d'Algérie,etc..mais les musulmans les ont,tout de même,chassés de leur pays natal!.. Les musulmans qui sont venus en France, après 1962,nous ont aidé à construire des routes,etc..mais ils ont été payés pour cela et ils doivent maintenant REPARTIR dans ''leur'' pays comme l'ont fait les ''Français'' non-musulmans d'Algérie!...