En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

02.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 14 heures 10 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 15 heures 29 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 16 heures 1 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 16 heures 44 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 19 heures 7 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 19 heures 31 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 19 heures 58 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 20 heures 44 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 21 heures 49 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 14 heures 21 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 15 heures 37 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 16 heures 15 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 19 heures 23 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 21 heures 24 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 12 heures
© Flickr
© Flickr
Entrée interdite

Quand l'on apprend – grâce au Monde – que les spermatozoïdes vont enfin f… la paix aux ovules

Publié le 12 février 2020
Le machisme ne passera pas ! Ainsi vont se terminer des dizaines de milliers d'années de souffrances.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le machisme ne passera pas ! Ainsi vont se terminer des dizaines de milliers d'années de souffrances.

Vous vous souvenez certainement du film de Wood Allen "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais avoir osé le demander". En le regardant vous avez certainement souri, et peut-être même ri. Et pourtant il y avait des scènes insoutenables : des spermatozoïdes en folie, se ruant à l'assaut d'ovules sans défense. Ce film doit être interdit.

C'est la lecture d'une chronique du Monde qui nous amène à formuler cette exigence. Son titre annonce des lendemains lumineux et prometteurs : "l'hétérosexualité est terminée" ! Pendant longtemps, déplore Le Monde, c'était hélas la norme. Alors que chez les Grecs de l'Antiquité, toujours selon Le Monde, tel n'était pas le cas. On connait le refrain : Platon, Socrate etc… Le journal omet de préciser comment les Grecs faisaient pour se reproduire.

L'article annonce le triomphe tant attendu du "lesbianisme séparatiste" et de "l'homosexualité politique"… Et il se poursuit avec une révélation devant laquelle nous ne pouvons que nous prosterner : "il est aberrant de penser qu'il faut vivre ensemble pour qu'un spermatozoïde rencontre un ovule".

Car entre les hommes et les femmes il y a un rapport "dominant – dominé". Il est vrai que la position du missionnaire met la femme en dessous. Reste que le Kamasutra offre des variantes où la femme peut trouver son avantage. De toute façon, la cause est entendue : "l'hétérosexualité n'est pas nécessaire à l'espèce". Darwin, un demeuré misogyne et machiste, avait tout faux. Il n'avait même pas envisagé l'arrivée du chainon le plus parfait de l'évolution : la "feminist idiota".

Le bon sens et l'hygiène commandent que les personnes de sexe opposé s'abstiennent de se fréquenter. Mais alors comment fabriquera-t-on les lesbiennes et les homosexuels nécessaires à l'épanouissement de l'espèce ? Question stupide tant la réponse est évidente : "les mères porteuses" ! Avec elles pas de contact physique répugnant. On n'est pas obligé de les toucher et encore moins de coucher avec. Un bébé, ainsi confectionné, reviendra à 32.000 euros. C'est le prix en Ukraine. Certes c'est un peu cher. Mais nous sommes sûrs que Le Monde a prévu une cagnotte.

Avant de lire la bouillie du Monde, j'étais déjà très sexiste. Je le suis encore plus maintenant. C'est pourquoi je veux dédier à la journaliste qui a écrit ce texte impérissable une charmante petite histoire. Ca va sans doute l'énerver et lui permettra de m'enfermer dans le cercle maudit de la fachosphère.

Au Kenya, trois vieilles Anglaises boivent le thé sur la véranda de leur maison située en face de la jungle. Apparaît un énorme gorille qui est dans un état très bien décrit par Brassens. Les trois Anglaises, subjuguées, regardent la bête en rut s'avancer vers elles. Il en empoigne une, la met sous son bras et poussant des grognements de triomphe rejoint la jungle pour lui faire subir d'odieux outrages. Les deux Anglaises en même temps : "qu'est-ce qu'elle avait de plus que nous"? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Phlt1
- 13/02/2020 - 16:40
Voici très exactement
où la peur conduit. Car il n'y a rien d'autre dans cet article du Monde que la peur omniprésente et la lâcheté qui en découle. Eteignons la lumière, creusons nos tombes et demandons pardon d'avoir existé avant de nous suicider.!. Voilà ce qu'exprime cet article qui est en réalité d'une grande violence en même temps que d'une immense bêtise. Vous admettrez que ça va toujours ensemble.
Olivier62
- 13/02/2020 - 11:16
Une évolution dangereuse
On peut rire des élucubrations des progressistes. Elle n'en reste pas moins inquiétante, parce qu'on a affaire à des forces qui n'obéissent plus à aucune logique ni aucun bon sens le plus élémentaire. Ces délires en fait "repoussent les limites" de plus en plus au-delà des règles minimales nécessaires à une vie civilisée. On peut très bien si on continue pendant par exemple 20 ans à ce rythme, à déboucher sur une société monstrueuse.
Sidewinder
- 13/02/2020 - 08:50
Good point Benoit.
Ben oui, il faut un male et une femelle pour se reproduire. De plus, j'ai l'oreille extrêmement fine : j'ai entendu l'ovule dire " sperme, sperme, s'il te plait féconde moi ! Et le sperme répondant : "oui, j'arrive, et je vais faire ce que je peux". Voila. Donc, il y a parfaite concordance dans la situation. Cela dit, certains ne destinent pas leur sperme pour la reproduction. So, à chacun ses gouts mais on ne peut pas confondre la reproduction et le plaisir unique...quelle que soit la situation.
Le Monde a vraiment du temps important à passer sur des sujets "capitaux » plutôt que sur des sujets stupides comme le chômage, le disfonctionnement de notre système social par exemple. Merci le Monde, je me sens mieux.