En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 9 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 14 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 15 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 15 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 16 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 17 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 17 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 18 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 12 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 15 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 16 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 18 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 19 heures
© NICOLAS ASFOURI / AFP
© NICOLAS ASFOURI / AFP
Fin du bras de fer

L’Europe, bientôt dindon de la farce de la trêve commerciale entre Chine et États-Unis

Publié le 07 février 2020
Après les craintes d'une guerre commerciale, le gouvernement chinois a finalement décidé de baisser drastiquement ses droits de douane sur les produits américains. L'Europe a-t-elle encore son mot à dire ?
Emmanuel Lincot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur à l’Institut Catholique de Paris, sinologue, Emmanuel Lincot est Chercheur-associé à l’Iris. Son dernier ouvrage, « Chine, une nouvelle puissance culturelle », a été publié chez MkF.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les craintes d'une guerre commerciale, le gouvernement chinois a finalement décidé de baisser drastiquement ses droits de douane sur les produits américains. L'Europe a-t-elle encore son mot à dire ?

Atlantico.fr : Le gouvernement chinois a décidé de baisser de moitié ses droits de douane (un total de 75 milliards de dollars) sur les produits américains, mettant de côté leurs inimitiés et marquant une trêve dans la guerre commerciale qui divise les deux puissances.

Qu'attendre concrètement de cette trêve ? Est-ce un jeu à somme positive pour les deux pays ? L'un des deux peut-il en bénéficier plus que l'autre ?

Emmanuel Lincot : c'est une victoire essentiellement électoraliste pour Donald Trump. La guerre commerciale n’est pas un sujet. Le déficit commercial de 500 milliards de dollars des États-Unis avec la Chine bénéficie pour moitié à des sociétés américaines. Quand un iPhone est vendu par la Chine en Amérique, seuls 7 % de la valeur ajoutée sont réalisés en Chine. Les milliards qui restent vont chez Apple. La véritable guerre est technologique et elle va durer. Aujourd’hui, l’Amérique cible Huawei car c’est la seule entreprise qui la concurrence vraiment. Dans les autres secteurs, les États-Unis ont beaucoup d’avance. Les Chinois veulent attirer des ­investissements étrangers mais aussi des techno­logies, d’où l’attrait de celles venant d’Europe. 

Qu'en est-il de l'Europe dans tout cela ? A-t-elle encore son mot à dire ou va-t-elle être mise de côté dans cette "nouvelle amitié" entre la Chine et les Etats-Unis ?

Thales sur la smart city, Legrand sur les objets connectés, ont beaucoup à apporter. Les entreprises chinoises le savent. L'avenir est à l'industrie connectée. Les Smart Cities dans la région des perles, située au sud de la Chine, est en cela un laboratoire et une opportunité pour les entreprises européennes, françaises en particulier. Clairement, le déficit de notre efficacité politique ne nous permettra pas à nous Européens de rivaliser avec les géants du net qu'ils soient Chinois ou Américains à moins que nous travaillions pour les deux. Mais le risque dans la guerre ­technologique des deux superpuissances comme le rappelait récemment David Baverez, c’est de devenir leur Yémen, c’est-à-dire l’endroit où l’Iran et l’Arabie saoudite se font la guerre, en dehors de chez eux. 

Cette trêve entre les deux pays est-elle durable ? L'Europe peut-elle en profiter ou est-elle déjà trop en retard ?

Les États-Unis font l’impasse sur les industries du XXIe siècle liées à l’environnement. Cela nous ouvre une opportunité fantastique, donc il faut nous lancer. Il faut aussi taper du poing sur la table et exiger des Chinois qu’ils ouvrent leur marché. Enfin, il faut savoir jouer de la concurrence entre Chinois. La Chine divise l’Europe tous les jours, il faut diviser à notre tour la Chine mais aussi les Etats-Unis. La crise du coronavirus en Chine va de surcroît rabattre les cartes. A nous de saisir les opportunités qui vont en découler.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 07/02/2020 - 18:39
Les individus font plus de tord qu'on ne croit à la planète
"Les États-Unis font l’impasse sur les industries du XXIe siècle liées à l’environnement. Cela nous ouvre une opportunité fantastique, donc il faut nous lancer" car c'est l'état qui paye et donc c'est gratuit. Une très grande partie des dégâts à l'environnement viennent de l'irresponsabilité des citoyens alors qu'avec intelligence et clairvoyance les résultats ne se feraient pas attendre. Demander vous combien coûte un papier ou un bout de plastique à ramasser (quand c'est possible) alors que jetés dans le container spécifique 80% du problème serait résolu.
hoche38
- 07/02/2020 - 11:07
Encore un aveu!
N'est-ce pas celui de l'échec de Bruxelles, qui en trente ans, depuis le traité de Maastricht en 1992, s'est montrée incapable de défendre les pays européens aussi bien devant la Chine que l'Amérique. Et on nous serine que l'union fait la force, que nos petites nations pour exister devaient abandonner leur souveraineté à la Grande Europe de Bruxelles, qui seule pourrait nous protéger. Grotesque!