En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

06.

Nous aurons la Chine de nos mérites

07.

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 15 heures 47 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 17 heures 7 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 20 heures 44 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 21 heures 2 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 21 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 21 heures 38 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 23 heures 31 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 23 heures 31 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 16 heures 34 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 17 heures 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 19 heures 18 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 20 heures 54 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 22 heures 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 23 heures 31 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 23 heures 31 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Conférence de financement

Retraites : cette victoire à la Pyrrhus qui se profile de plus en plus pour le gouvernement

Publié le 30 janvier 2020
Avec Luc Rouban
Le Premier ministre Edouard Philippe lance ce jeudi de nouvelles discussions avec les syndicats dans le cadre du financement pour la réforme des retraites. Sur le front social, le gouvernement semble avoir remporté une victoire à la Pyrrhus face aux syndicats.
Luc Rouban
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Luc Rouban est directeur de recherches au CNRS et travaille au Cevipof depuis 1996 et à Sciences Po depuis 1987. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre Edouard Philippe lance ce jeudi de nouvelles discussions avec les syndicats dans le cadre du financement pour la réforme des retraites. Sur le front social, le gouvernement semble avoir remporté une victoire à la Pyrrhus face aux syndicats.
Avec Luc Rouban

Atlantico.fr : À l’ouverture de la conférence de financement de la réforme des retraites, le gouvernement semble avoir pris le dessus sur la contestation syndicale. Mais l’exécutif aura laissé des plumes dans le combat social. Peut-on parler d’une victoire à la Pyrrhus?

Luc Rouban : Le terme est approprié en effet. Avec une majorité absolue à l’Assemblée Nationale, la conclusion est déjà connue. La réforme passera. Mais le gouvernement a perdu beaucoup dans la bataille. Sur la forme, cette réforme nourrit de grandes incertitudes sur sa mise en oeuvre. Son application sera faite contre l’avis du Conseil d’Etat et de nombreux experts en économie restent dubitatifs quant à son efficacité réelle. Ces doutes ne sont pas pour atténuer la contestation, notamment chez les avocats, qui représentent une bonne partie de l’électorat d’Emmanuel Macron.

Sur le fond, cette réforme a cristallisé toutes les oppositions au macronisme, allant jusqu’à créer des divisions au sein même de la majorité à l’Assemblée. Cette réforme implique une vision de société qui en dépasse le cadre. Le projet de société ultra-libérale, ayant dépassé les clivages gauche-droite n’a pas pris auprès des Français, qui conservent une lecture traditionnelle du spectre politique, et vient ancrer Emmanuel Macron à droite jusqu’à la fin de son quinquennat. Ce glissement définitif vers sa droite vient effriter son électorat venu du Parti Socialiste, qui a permis son passage au deuxième tour lors des présidentielles de 2017, en rompant le pacte initial établit lors de sa campagne où il promettant des mesures sociales. De plus, la mauvaise gestion de la réforme, tant sur sa mise en place que sur sa communication, offre à la droite la possibilité de se reconstruire autour d’un projet à la Chirac, centré sur le gaullisme social.

Quelles pourraient être les conséquences d’une réforme d’une telle ampleur sur les élections présidentielles de 2022?

Cette réforme a considérablement fragilisé le gouvernement, et écorné l’image d’Emmanuel Macron. En remettant en cause les différents systèmes corporatifs, l’exécutif a généré une anxiété au sein des différents groupe professionnels qui s’interrogent sur leur avenir. C’est un effet de domino qui aura un impact durable dans l’esprit des Français et nécessairement sur les prochaines élections nationales. Même si la remise en cause de l’Etat Providence n’est pas actée, la brutalité de l’exécution des réformes a laissé un traumatisme qui risque d’empêcher Emmanuel Macron de réussir sa réélection en 2020, notamment en le faisant entrer dès aujourd’hui en concurrence directe avec une droite en reconstruction.

LREM peut-il redresser la barre et reconquérir les Français?

Aujourd’hui cela me semble compliqué. En voulant profondément transformer la société sans y mettre ni les moyens ni l’efficacité, ce gouvernement a fait preuve d’amateurisme et d’arrogance. Mais maintenant que l’exécutif a engagé l’ensemble de ses réformes, Emmanuel Macron pourrait équilibrer son projet de société par des mesures sociales, afin de regagner son électorat de gauche et apaiser les tensions sociales. Mais je doute que cela se produise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 31/01/2020 - 07:08
UN TRISTE SIMULACRE DE DÉMOCRATIE
Le pouvoir est en train, en dépit de l'avis très sévère du Conseil d'État, de pousser les feux pour faire passer en force et en accéléré sa réforme impopulaire.La procédure parlementaire qui s'engage tourne au simulacre et elle ne renforcera certainement pas le prestige de l'institution déjà fort atteint auprès de ceux qui se seront astreints à jeter un coup d'oeil aux interventions-minutes de députés, sommés comme des gamins de terminer leur intervention presque avant de l'avoir commencé.

Si c'est cela la représentation nationale, alors c'est du très mauvais théâtre et l'assemblée accroît chaque jour un peu plus son divorce avec ceux qu'elle est censée représentée et qui , depuis longtemps, ne se reconnaissent plus en elle.
J'accuse
- 30/01/2020 - 17:27
Pas une victoire: un bras d'honneur
"Reconquérir les Français" ? Il ne les a jamais conquis ! Il a été élu par une minorité, et n'a jamais pu l'élargir significativement.
Le vote de la réforme ne sera en aucun cas une victoire, et pas non plus le prélude à une défaite en 2022: c'est un passage en force avec un parti macronien où toute contestation est punie d'exclusion. Stalinien.
Il n'attend pas que les négociations sur le financement aboutissent: le projet sera voté avant. Il s'en fout même complètement du financement, prétexte de la réforme: il veut s'enorgueillir d'avoir radicalement changé les systèmes de retraite, même si le résultat est calamiteux. Calamiteux pour les citoyens et le pays, mais après lui le déluge.
Macron ne cherche pas à rassembler les Français: une petite majorité relative lui suffit contre ses opposants, divisés et pas assez populaires.
Son mépris pour le pays et ses habitants atteint des sommets de cynisme aristocratique inconnu depuis les Bourbon.
Gpo
- 30/01/2020 - 12:39
sans moyens, sans pedagogie et
sans efficacité ces énarques ont perdu crédibilité. Et pour obtenir des avantages, il suffit de manifester violemment. C'est le cas pour les pompiers, gaziers, danseurs policiers, etc;;Alors cette reforme ressemble à une coquille vide et ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer...